Return to flip book view

Notre corps, nous-mêmes

Page 1

Page 2

Page 3

Page 4

60 CAHIER ANATOMIQUE Pourquoi ce cahier anatomique D une part parce que nous faisons trop souvent face notre propre ignorance nous connaissons parfois moins bien nos propres organes que les m decins ou nos partenaires D autre part parce que nos corps ne ressemblent pas ceux que nous voyons sur les planches anatomiques m dicales ou dans les films pornographiques Parce que nos sexes sont invisibilis s et qu on nous apprend en avoir honte les trouver laids ou sales Parce qu on ne sait pas que le p rin e est un ensemble de muscles puissants que l ut rus est mobile qu il y a de l espace entre une trompe et un ovaire que le clitoris est un organe rectile Parce que 84 des filles de 13 ans ne 60 60 savent pas repr senter leur sexe Parce que nos anatomies sont multiples uniques nous pouvons ne pas avoir de vagin ni d ovaires avoir un dickclit clitoris qui grandit sous l effet de la testost rone Le vocabulaire courant utilis pour d signer nos organes alterne entre insultes mots enfantins et jargon d expert quand ils ne portent pas les noms de m decins hommes les ayant d couverts Parce que nommer correctement toutes les parties de notre anatomie c est les faire exister nous tentons ici d utiliser des mots justes que ce soit en reprenant notre compte une expression m dicale importante conna tre ou en proposant une nouvelle mani re de dire

Page 5

Avec Rapha lle Morel 61 Une vulve Corps du clitoris invisible Pubis Capuchon du clitoris Gland du clitoris Frein Orifice de la vessie ou m at urinaire ur tre D apr s L Antis che du clito fanzine de contre culture sensuelle www lesinfemmes blogspot com Plaine de la vulve Orifice de la prostate ou glandes para ur trales glandes de Skene L vres internes ou l vres du clitoris petites l vres Fossettes Orifice des glandes du clitoris ou glandes de Bartholin Orifice du vagin Fourchette Les fluides Anus Urine Centre tendineux du p rin e L vres externes ou grandes l vres Cyprine jaculat Orifice des glandes du clitoris Orifice de la prostate Perline Clitoris Orifice de la vessie Glandes du clitoris Prostate Vagin LA VULVE Lorsque nous avons montr des repr sentations r alistes de vulve et de clitoris des adolescentes leurs r actions ont t loquentes Je ne comprends rien a ressemble pas ce qu il y a dans les manuels C est une fleur J ai d j essay de regarder mais j ai eu trop peur Mais pourquoi on ne les montre pas comme a Trop g nant Le mot vulve d signe l ensemble de nos organes g nitaux externes C est un mot encore trop peu utilis parce qu il reste difficile d en parler de la repr senter de la regarder Conna tre notre anatomie implique aussi de nous r approprier certains termes dans ce livre nous choisissons ainsi de d signer les petites l vres terme utilis dans le langage courant et les manuels de biologie par le terme l vres internes qui nous semble mieux repr senter la r alit de ces l vres rarement petites qui d passent souvent et ne sont pas toujours sym triques Nous avons aussi choisi orifices de la prostate plut t que glandes para ur trales ou glandes de Skene d une part pour rendre visible notre prostate car nous en avons une d autre part parce que nous trouvons trange que nos organes portent des noms de m decins La prostate autour de l ur tre est faite 61 61

Page 6

62 CAHIER ANATOMIQUE de tissus rectiles et de glandes assorties de minuscules canaux d vacuation Il n existe pas de consensus scientifique mais l jaculat f minin ou cuprine distinct de la cyprine un mot employ dans des brochures f ministes et amen se r pandre semblerait sortir la fois des orifices de la prostate et de celui de la vessie De la m me mani re nous utilisons orifices des glandes du clitoris plut t que de Bartholin pour d signer ces orifices situ s sous chacun des deux bulbes vestibulaires du clitoris Ils ont la forme de petites griffures et sont g n ralement situ s dans les replis de l orifice du vagin C est l qu est produite la cyprine qu on appelle couramment la mouille La quantit la couleur le go t et la texture de la cyprine voluent selon le cycle l alimentation les traitements m dicamenteux l ge l excitation sexuelle la grossesse ou encore la m nopause Sur certaines repr sentations f ministes ces glandes ont des pr noms d esclaves noires Anarcha Betsey Lucy afin de rendre hommage aux femmes op r es de multiples fois sans anesth sie par des m decins blancs pour des fins de recherches en gyn cologie Les glandes situ es de chaque c t du frein produisent le smegma qui d termine l odeur de notre sexe La perline provient des parois du vagin qui transpirent on parle de transsudation et participe son hydratation Le vagin mesure de 7 12 cm et contient tr s peu de terminaisons nerveuses Contrairement ce que l tymologie du mot laisse penser du latin vagina gaine fourreau o tait enferm e l p e ce n est pas un cylindre au repos ses parois se touchent pour s adapter une ventuelle p n tration ses tissus se distendent et se contractent allant jusqu doubler de volume puis reprenant leur taille initiale La fourchette est la zone fragile en V ou en U en bas du vagin o se trouve aussi parfois une bride un petit bout de peau le r sidu d une couture apr s une d chirure ou une pisiotomie Notre vulve se modifie et volue au cours de notre vie elle peut gonfler avec l excitation nos l vres internes peuvent grandir la pubert et r tr cir lorsque nous vieillissons Nous pouvons l observer accroupie ou les jambes cart es devant un miroir voir p 289 62 62 Un clitoris Corps Pr puce Gland Pilier Corps caverneux Bulbe Corps spongieux LE CLITORIS Le clitoris est le seul organe du corps humain qui sert exclusivement au plaisir le p nis lui cumule trois fonctions le plaisir la reproduction et la miction Seul le gland du clitoris est l ext rieur du corps l int rieur les bulbes sont partiellement positionn s contre les parois du vagin Il mesure de 8 11 cm et contient de 8 000 10 000 terminaisons nerveuses ce qui en fait l organe humain le plus sensible qui soit Il est compos de corps caverneux et de tissus rectiles qui se gorgent de sang et se durcissent avec la stimulation sexuelle il gonfle alors l int rieur et l ext rieur Quand on est excis e les bulbes et les piliers sont encore l cach s l int rieur du corps Ainsi ce n est pas parce qu on nous a retir le gland et parfois le corps du clitoris qu il n y a plus de sensibilit L attention port e par le monde m dical au clitoris a volu au gr des connaissances et du contr le sexuel des femmes Dans l Antiquit la m decine consid rait que l orgasme f minin tait n cessaire la f condit et le clitoris avait par cons quent toute sa place dans les tudes m dicales Plus tard au XVIIe si cle on trouve des planches anatomiques repr sentant partiellement ses corps internes mais l int r t pour le clitoris comme organe de plaisir dispara t d s qu on d couvre que le plaisir f minin n est pas n cessaire la reproduction Les XVIIIe et XIXe si cles ne sont pas une p riode de progr s concernant la sexualit des femmes entre la n gation de leur droit au plaisir la multiplication des excisions pour trai

Page 7

63 CAHIER ANATOMIQUE ter l hyst rie et l abandon des recherches m dicales dans ces domaines la fin du XIXe si cle le clitoris est de moins en moins repr sent jusqu ce que le livre d anatomie classique Gray s Anatomy pourtant pr curseur sur ce sujet le montre en 1936 comme un petit ver sans bulbes ni l gende allant jusqu le faire dispara tre de ses planches en 1948 En 1997 l urologue australienne Helen O Connell re d couvre que les bulbes et la partie externe du clitoris font partie d un seul et m me organe et poss dent la m me vascularisation Mais ce n est que vingt ans plus tard que l anatomie du clitoris devient un sujet de soci t symbole du d sint r t de la science pour le corps f minin Des chercheuses autrices militantes enseignant es se mobilisent avec succ s pour le faire conna tre et il fait enfin son entr e dans les manuels scolaires apr s des si cles de censure et d excision symbolique et des autres liquides Il existe de tr s nombreux types d hymens le nombre la taille et la forme de ses ouvertures varient tout comme son lasticit et sa vascularisation Sur la photo de vulve p 289 on peut voir un exemple d hymen parmi tant d autres Certaines femmes n en ont pas Chez d autres il peut obstruer totalement le vagin ou tre particuli rement pais Le plus souvent l hymen s assouplit et r tr cit avec le temps mais il dispara t rarement enti rement nous pouvons parfois en observer des r sidus l entr e de notre vagin Sa pr sence n est en aucun cas une preuve de virginit voir p 99 Ressources Le site d Odile Fillod Clit info www odilefillod wixsite com clitoris L HYMEN L hymen est une fine membrane situ e l entr e du vagin le plus souvent perfor e d un ou plusieurs orifices permettant l coulement des menstruations D apr s Reimer Notre corps nous m mes 1977 Albin Michel Des hymens Orifice de la vessie 63 63

Page 8

64 CAHIER ANATOMIQUE HYGI NE INTIME Encore beaucoup d entre nous pensent que leur vagin sent mauvais qu il se salit vite et qu il faut le nettoyer tr s souvent Certaines recourent des douches vaginales et des savons agressifs alors que ces derniers d t riorent la flore vaginale la rendant beaucoup plus fragile face aux bact ries Notre vagin n est pas sale au contraire il est autonettoyant notamment gr ce aux liquides qu on appelle pertes blanches qui sont produits par le vagin et l ut rus et entra nent avec eux les cellules mortes et les germes ventuels Leur abondance leur consistance et leur couleur varient en fonction de nombreux facteurs dont notre cycle menstruel voir p 74 Il n y a rien d anormal ce que notre sexe ait une odeur comme nos aisselles et le reste de notre corps c est une empreinte unique et personnelle qui peut tre excitante rassurante Toutefois l odeur de notre sexe peut varier et si elle est tr s d sagr able ou diff rente de d habitude elle peut tre le signe d une pathologie voir p 308 On peut se laver avant de faire l amour mais ce n est absolument pas n cessaire notre sexe plus odorant sera aussi plus lubrifi ce qui sera plus agr able Les douches vaginales sont nocives introduire de l eau dans le vagin d s quilibre notre flore destruction du mucus sur les parois du vagin et agression des lactobacilles et peut modifier le pH potentiel hydrog ne qui permet de mesurer l acidit car l eau est 8 le vagin entre 3 5 et 4 5 La toilette intime concerne ainsi seulement les parties g nitales ext rieures la vulve les poils pubiens et l anus On peut aussi ventuellement de temps en temps retrousser le capuchon du clitoris pour rincer les petits d p ts qui se logent dessous La toilette peut se faire en rin ant doucement l eau claire ou si on le souhaite avec des produits d hygi ne liquides au pH l g rement acide ou des savons sans savon Syndet Les pains de savon type savon de Marseille ont un pH trop alcalin et risquent d ass cher la peau Les parfums et les colorants comme ceux des gels douche sont agressifs et peuvent provoquer des irritations Il est pr f rable d utiliser ses mains plut t qu un gant de toilette nid microbes Il n y a pas besoin de trop frotter 64 64 En cas d irritation on peut S cher avec une serviette propre Essayer de r sister la tentation de se laver plus d une fois pas jour les infections sont favoris es par une toilette r p titive Boire suffisamment 1 5 l par jour et r guli rement pour pallier la d shydratation et la s cheresse locale Faire une cure de probiotiques pour r quilibrer la flore viter si possible Les d odorants et les lingettes parfum es leurs composants talc alcool sels d aluminium provoquent irritations et allergies Les prot ge slips et les tampons en dehors des r gles cela ass che la vulve et le vagin et peut cr er des sensations de br lure des irritations L pilation int grale l absence totale de poils ass che la peau et les microbes de l piderme peuvent entrer plus facilement dans l piderme de la vulve Cela peut d s quilibrer la flore Privil gier les sous v tements en coton et respirants L UT RUS L ut rus se situe derri re la vessie et mesure peu pr s la m me taille qu une poire les ovaires ont celle d une amande Pour visualiser la zone dans laquelle il se trouve on peut mettre ses mains en triangle sur le ventre les deux pouces se rejoignant sous le nombril et les index se pla ant au dessus du pubis Il n est pas parfaitement centr dans notre corps et se positionne plus ou moins vers le ventre ou vers le dos ce qui explique notamment que nous ressentions les douleurs de r gles plut t l un ou l autre de ces endroits Conna tre sa position peut faciliter la pose d un st rilet ou expliquer certaines douleurs par exemple dans certaines positions la p n tration peut tre douloureuse si notre ut rus est r trovers c est dire orient vers l arri re Le complexe ut rin ut rus et trompes est rarement d pli en forme de T comme on le voit sur les sch mas anatomiques Il peut tre recroquevill sur luim me voire totalement repli ce qui peut causer des troubles de la fertilit ou une incontinence Au fond

Page 9

65 CAHIER ANATOMIQUE Un ut rus taille r elle Un ut rus de face Trompe Myom tre Pavillon Ovaire Endom tre Orifice du col de l ut rus Ligament Cavit ut rine Col de l ut rus Vagin Un ut rus ant vers Un ut rus interm diaire Un ut rus r trovers Dans 70 80 des cas l ut rus est fl chi vers l avant reposant sur la vessie On dit qu il est ant vers Parfois il est align avec la cavit vaginale Chez 20 30 des femmes cet organe est bascul vers l arri re reposant sur le rectum On parle alors d ut rus r trovers ce qui est sans cons quence sur la grossesse Ces diff rentes positions expliquent le fait que louverture de notre col ne soit pas toujours exactement centr e du vagin le col ne bouge pas mais le reste de l ut rus est mobile et flexible voir p 293 une photo de col de l ut rus ainsi que des indications pour l examiner Il se d veloppe pendant la grossesse en m me temps que le f tus volue Reli es l ut rus les trompes tr s fines 5 mm de diam tre en moyenne peuvent se d placer l g rement par exemple pour attraper l ovule expuls par n importe lequel des deux ovaires Certaines d entre nous n ont pas d ut rus ce qui s accompagne parfois d une absence de vagin ou d un vagin tr s petit Lors de la formation de nos organes internes voir plus bas il peut arriver que la fusion des canaux de M ller ne se soit pas effectu e l ut rus comporte alors deux cavit s distinctes on parle d ut rus 65 65

Page 10

66 CAHIER ANATOMIQUE bicorne ou que l un des canaux n ait pas t cr l ut rus est alors dit unicorne et reli une seule trompe et un seul ovaire LE P RIN E Notre p rin e nous l utilisons depuis toujours sans le savoir en tout cas depuis que nous pouvons contr ler nos muscles et que nous sommes devenues propres comme on le dit couramment Lorsque nous courons toussons rions portons une charge lourde avons une activit sexuelle nous rel chons et contractons notre p rin e en permanence aussi bien sa partie superficielle que celle plus profonde Mais g n ralement nous ne le sentons pas car nous n avons pas pris l habitude de nous en pr occuper avant une ventuelle grossesse Il peut tre utile de savoir l identifier pour pouvoir le muscler mais aussi le d tendre lorsqu il est trop tonifi Le p rin e superficiel Muscle bulbo spongieux englobe les bulbes du clitoris jusqu au centre tendineux en partant du gland Ischion Muscle ischio caverneux englobe les piliers du clitoris jusqu aux ischions en partant du gland Centre tendineux du p rin e Coccyx Muscle transverse superficiel du p rin e tendu entre les deux ischions Sphincter entoure le canal anal Le p rin e profond Pubis Ischion Muscles releveurs de l anus Ilio coccygien Pubo coccygien pubo anal et pubo vaginal Muscle shpincter de l ur tre Coccyx 66 66 Sphincter anal galement pr sent sur le plan superficiel car il entoure le canal anal rectum sur toute sa longueur D apr s Calais Germain Blandine Le P rin e f minin et l accouchement l ments d anatomie applications pratiques D siris 1999 Pubis

Page 11

67 CAHIER ANATOMIQUE Plancher pelvien Rectum Ut rus Vessie Pubis Colonne vert brale Tendons Tendons Orifice de la vessie Anus orifice du rectum Orifice du vagin Le p rin e est un ensemble de muscles puissants compos de trois couches superfiel moyen profond formant une sorte de plancher Le p rin e superficiel juste sous la peau s entrecroise autour de la vulve et de l anus Le p rin e profond plus puissant soutient tous nos organes pelviens et abdominaux vessie rectum et ut rus L un de ces muscles releveur de l anus compos de faisceaux en forme de fer cheval comporte deux parties la premi re troite et paisse part du haut du pubis et se termine sur l anus la partie lat rale externe est compos e de faisceaux en large nappe qui partent du pubis vont jusqu aux ischions et se terminent au coccyx Quelques exercices pour prendre conscience de notre p rin e 1 Pour sentir ses muscles assise sur une chaise les pieds sur un support coussin dur ou couverture repli e en quatre l g rement pench e en avant puis en arri re simuler durant quelques secondes la r tention d une envie d uriner ou d mettre un pet puis rel cher Il est important de travailler aussi la phase de rel chement si l on contracte deux secondes essayer de rel cher quatre secondes Attention effectu e en uriant cette technique du pipi stop comporte des risques d infections urinaires 2 Contracter les muscles des fesses puis ceux du ventre pour les diff rencier de ceux du p rin 3 Contracter l entr e du vagin et le premier anneau de l anus puis de plus en plus haut comme pour retenir une forte envie d aller la selle 4 Pour sentir le p rin e profond imaginer qu on balance une petite balle de gauche droite et de haut en bas dans notre vagin Lorsque qu on sollicite notre p rin e consciemment ou dans la vie de tous les jours il est important de gainer les abdominaux pour viter les fuites urinaires les probl mes de dos les prolapsus En m me temps qu on contracte le p rin e expirer profond ment en rentrant le ventre comme si on aspirait notre nombril et notre p rin e vers le haut voir Blandine Calais Germain Le P rin e f minin et l Accouchement D siris 1999 et Bernadette de Gasquet Abdominaux arr tez le massacre et P rin e arr tons le massacre Marabout 2009 et 2011 UN CONTINUUM DE SEXES Lors des deux premiers mois de l volution de l embryon le sexe est indiff renci Nous avons alors tou tes les m mes organes Cela explique les grandes similitudes entre les futurs organes typiquement f minins et typiquement masculins prostate p rin e mais aussi glandes corps spongieux et corps caverneux rectile du clitoris et du p nis Notre sexe anatomique ou biologique est le produit de m canismes complexes qui s activent durant 67 67

Page 12

68 Organes internes Ut rus Trompe Pavillon Ovaire Ligament Col de l ut rus Vessie Vagin Prostate ponge ur trale Ur tre D apr s www svt egalite fr et Moon Allison Girl Sex 101 Lunatic Ink 2015 CAHIER ANATOMIQUE Pilier du clitoris corps caverneux Gland du clitoris Bulbe du clitoris corps spongieux Glande du clitoris Orifice de la vessie Orifice du vagin L vre interne Corps caverneux du p nis V sicule s minale P nis Prostate Corps spongieux du p nis Conduit jaculateur Canal d f rent Gland Orifice de la vessie et du conduit jaculateur Pr puce Scrotum ou bourse 68 68 D apr s svt egalite fr pididyme Testicule

Page 13

69 CAHIER ANATOMIQUE l embryogen se La combinaison de chromosomes issue de la rencontre entre l ovule et le spermatozo de conduit au d veloppement des organes internes les gonades qui se diff rencient au troisi me mois de l embryon formant le plus souvent des ovaires ou des testicules Ces gonades produisent des hormones testost rone et strog nes pr sentes chez tous les humains dont la combinaison et la quantit d termineront la forme des organes externes le fonctionnement de notre appareil reproductif et certaines modifications du corps la pubert poils seins voix Alors que le sexe biologique est compos de l ensemble de ces l ments seuls nos organes externes sont regard s pour d terminer le sexe qui nous est assign la naissance Il existe quantit de variations permettant de battre en br che l id e de deux cat gories tanches le f minin et le masculin certaines personnes poss dent un organe g nital interne comprenant les tissus d un ovaire et d un testicule ovotestis un seul chromosome sexuel au lieu de deux accompagn d ovaires peu d velopp s syndrome de Turner des organes externes f minins et des chromosomes D apr s le site Embryology 21 4 Le d veloppement des voies g nitales internes www embryology ch francais ugenital genitinterne01 html Formation des organes internes Stade indiff renci embryon de 5 6 semaines Gonades indiff renci es Les gonades organes sexuels internes ne sont pas encore des testicules ni des ovaires Les canaux de Wolff et de M ller reli s au sinus urog nital se transformeront en clitoris ou en p nis Canal de M ller Canal de Wolff Follicule Ovaire Cellules de Leydig et de Sertoli Trompe Testicule Canal d f rent Ut rus Vagin Diff renciation embryon de 7 8 semaines D un c t les follicules ovariens qui contiennent les ovocytes commencent se former et les canaux de Wolff disparaissent quasiment tandis que ceux de M ller se d veloppent et fusionnent dans leur partie P nis int rieure pour former l ut rus les trompes et le vagin De l autre ce sont les canaux de Wolff qui fusionnent et se d veloppent tandis que ceux de M ller dispa raissent 69 69

Page 14

70 CAHIER ANATOMIQUE D apr s l chelle de Prader Continuum des organes g nitaux externes masculins XY La prise d hormones peut galement modifier l apparence de nos organes Ces variations t moignent d un continuum de sexes plut t que de deux cat gories distinctes Les st r otypes qui irriguent la science ont un impact sur la fa on dont les recherches sont men es On a longtemps pens que les ovaires taient une version sous d velopp e des testicules et qu ils se formaient par d faut de fa on passive On pourrait pourtant aussi bien dire que le p nis est un clitoris trop d velopp et avec moins de terminaisons nerveuses De nombreuses recherches men es pour prouver l existence de diff rences biologiques entre femmes et hommes souvent dans le but de justifier l inf riorit des femmes sont aujourd hui remises en cause La neurobiologiste Catherine Vidal a r cemment montr qu il existe plus de diff rences entre les cerveaux de diff rents individus du m me sexe qu entre les cerveaux des femmes et ceux des hommes Son fonctionnement ainsi que nos capacit s et nos formes de raisonnement d pendent surtout de notre environnement et de notre ducation et il est impossible de d terminer le sexe d une personne en regardant son cerveau la seule diff rence notoire tant que chez les personnes qui ont un cycle menstruel les neurones de l hypothalamus s activent chaque mois sous l influence des hormones pour d clencher l ovulation Plusieurs tudes r centes postulent que les diff rences concernant le squelette la taille et la musculature seraient en partie d termin es par notre environnement et par le fait que pendant des si cles les femmes ont t moins bien nourries que les 70 70 hommes et moins encourag es d velopper leurs capacit s physiques par l activit Certaines de ces tudes tendent par exemple montrer que des femmes ayant v cu au N olithique en Europe centrale avaient une force physique plus importante que certaines sportives de haut niveau d aujourd hui Les in galit s de genre s inscrivent dans nos corps et mod lent nos postures et nos comportements Malgr cela nos corps sont toujours cat goris s parfois l aide de tests visant contr ler notre conformit une cat gorie C est notamment le cas dans le domaine sportif comme en t moigne le rejet du recours d pos par l athl te Caster Semenya contre la F d ration internationale d athl tisme qui voulait l obliger prendre un traitement afin de faire diminuer son taux de testost rone jug trop haut pour concourir dans la cat gorie femmes sans m me qu il soit prouv que cela ait une influence quelconque sur les performances sportives Ressources Sexesss brochure disponible en PDF sur le site de l universit de Gen ve Fausto Sterling Anne Corps en tout genre La D couverte 2012 Le blog Allodoxia d Odile Fillod informe sur les interpr tations erron es pouvant tre faites propos de certaines recherches scientifiques

Page 15

71 CAHIER ANATOMIQUE INTERSEXUATION Les personnes intersexes ou intersexu es naissent avec des caract ristiques sexuelles qui ne correspondent pas ou pas compl tement celles qui sont d finies comme typiquement masculines ou f minines l inverse les personnes non intersexes sont dites dyadiques L intersexuation recouvre une quarantaine de variations biologiques qui peuvent concerner les organes g nitaux externes mais aussi internes les chromosomes les hormones La variation peut tre visible d s la naissance sur les organes externes ou se d clarer l adolescence lors du d veloppement des caract ristiques sexuelles secondaires pilosit r partition des graisses et des muscles d veloppement des glandes mammaires voire ne jamais tre rep r e ou par hasard l occasion d examens m dicaux Certains cas peuvent s accompagner de troubles de la fertilit mais pas tous L intersexuation concernerait 1 7 des naissances chiffre sans doute sous estim Les personnes intersexes ne sont pas un troisi me sexe la majorit d entre elles sont femmes ou hommes tandis que certaines se d finissent comme non binaires voir p 45 Alors que dans l immense majorit des cas l intersexuation ne comporte aucun danger pour la sant et n est donc pas une pathologie l institution m dicale cherche rectifier cette simple variation du d veloppement sexuel Lorsque l intersexuation est rep r e la naissance ou in utero d importants protocoles m dicaux sont mis en uvre le plus souvent sur des enfants en bas ge et sans leur consentement travers divers traitements chirurgies de r assignation remodelage des organes traitements hormonaux ou physiques Les parents peuvent refuser un acte qui ne r pond pas une urgence vitale mais ils sont souvent d munis et mal inform s et subissent une forte pression du corps m dical Ces interventions souvent irr versibles et douloureuses sont accompagn es d examens constants et peuvent aussi avoir des cons quences importantes sur la vie des personnes concern es perte de sensibilit infections urinaires chroniques handicaps physiques syndromes de stress post traumatique d pressions Sous pr texte de garantir et de recr er artificiellement la binarit sexuelle elles mettent en p ril la sant physique et mentale de personnes saines et contribuent invisibiliser l existence de l intersexuation De plus le choix du sexe assign l enfant est hasardeux 40 des personnes intersexes ayant subi des traitements ne se reconnaissent pas dans le genre qui leur a t assign Derri re cette mise en conformit des organes au sexe assign se cache la peur d une identit de genre floue dans laquelle l apparence de la personne ne correspondrait pas ou ne permettrait pas d identifier son sexe Pourtant il serait tout fait possible d attendre et de laisser les personnes intersexes d finir leur genre quand elles le souhaitent Ces actes m dicaux r v lent galement une certaine vision des rapports femmes hommes des dilatations vaginales destin es agrandir le vagin sont ainsi effectu es sur des enfants notamment pour permettre plus tard une p n tration Des personnes intersexes t moignent avoir v cu ces interventions comme des agressions sexuelles et des viols La m connaissance et l absence de repr sentations r alistes de l intersexuation renforcent la stigmatisation Si on a dans son entourage une personne intersexe il est important de respecter ses d cisions et de ne pas lui poser de questions humiliantes ou indiscr tes On peut se renseigner sur le sujet et l aider l expliquer aux autres si elle ou il le souhaite Les collectifs de personnes intersexes luttent pour le droit des personnes d terminer elles m mes les ventuels traitements qu elles souhaiteraient entreprendre l ge qui leur convient le respect de leur int grit physique et morale et la fin des oppressions m dicales et sociales qu elles subissent La France a t condamn e trois fois par l ONU pour mutilations envers les personnes intersexes modification des caract ristiques sexuelles par chirurgie ou par traitements hormonaux le Collectif intersexes et alli es OII France cr en 2016 a lanc une campagne pour l arr t de ces mutilations Il pr conise notamment l mission d une circulaire rappelant l ill galit des actes pratiqu s sans consentement clair et hors n cessit de sant une meilleure formation du personnel soignant et la mise en lien des personnes concern es et de leurs parents avec des associations Certaines personnes n ont jamais t inform es des traitements qu elles ont subis dans l enfance et 71 71

Page 16

72 CAHIER ANATOMIQUE peuvent d velopper des troubles sans en conna tre l origine Il est possible d acc der son dossier m dical sur demande Ressources Ce texte a t r dig partir de la brochure C est quoi intersexe de Mischa Tourbillon Associations collectifs Collectif intersexes et alli es OII France www ciaoiifrance org Les collectifs LGBT qui regroupent l ensemble des personnes dont l identit ou les pratiques bouleversent les normes de genre traditionnelles peuvent tre des espaces d changes de sociabilit et de militantisme Article L histoire de M premi re personne intersexe au monde porter plainte pour mutilations Slate 10 avril 2019 Film Ni d ve ni d Adam une histoire intersexe Floriane Devigne 2018 LES MUTILATIONS G NITALES ET SEXUELLES Au del de celles qui sont effectu es par le corps m dical pour remodeler les organes g nitaux de certaines personnes intersexes des mutilations g nitales et sexuelles peuvent aussi tre exerc es par l entourage ou sous son impulsion Ce terme regroupe toutes les modifications effectu es sur les organes g nitaux percement incision scarification caut risation et le plus souvent ablation totale ou partielle de certains organes L excision consiste retirer le clitoris enti rement ou en partie et ou les petites l vres On parle d infibulation lorsque l on enl ve le clitoris et les petites et les grandes l vres et qu on recoud la vulve pour ne laisser s couler que l urine et les r gles Elle est pratiqu e sur des petites filles g es en moyenne de 4 12 ans mais aussi parfois jusqu 18 ans Ces pratiques culturelles bien plus que religieuses s inscrivent dans la longue tradition patriarcale de 72 72 contr le de nos corps et de nos sexualit s jusqu au XIXe si cle des clitoridectomies taient pratiqu es en France par certains m decins pour lutter contre une sexualit jug e trop d bordante Aujourd hui en France on estime qu environ 53 000 femmes ont subi des mutilations sexuelles quasi exclusivement pratiqu es l tranger ce chiffre ne doit cependant pas conduire des g n ralisations h tives puisque seule une minorit des femmes d origine immigr e est concern e par ce ph nom ne Elles sont souvent effectu es sans anesth sie et dans de mauvaises conditions d hygi ne ce qui outre la douleur entra ne des risques d h morragie d infection voire de d c s Elles augmentent les risques d IST et de complications lors de l accouchement Elles peuvent aussi induire des douleurs chroniques et avoir un impact sur la sexualit m me s il est tout fait possible d avoir du plaisir en tant excis e voir p 122 Enfin les mutilations sexuelles constituent aussi des violences psychologiques pouvant s accompagner d une souffrance post traumatique l tat de sant g n ral d clar des femmes excis es est cependant quivalent celui des autres femmes En France ces mutilations constituent des crimes et sont punies par la loi Cette derni re prot ge toutes les filles vivant sur le territoire fran ais quelle que soit leur nationalit et m me lorsque les mutilations sont commises l tranger Si l on craint d y tre expos e soi m me ou une personne de son entourage on peut en parler des personnes de confiance professionnel les de sant centres de PMI assistant e social e avocat e mais aussi des associations de lutte contre les violences faites aux femmes CIDFF Plannings familiaux ou sp cialis es sur ce sujet La f d ration Groupe pour l abolition des mutilations sexuelles f minines des mariages forc s et autres pratiques traditionnelles n fastes la sant des femmes et des enfants Gams se bat notamment contre ces pratiques et propose galement de la documentation sur son site Internet www federationgams org Il est galement possible d appeler le num ro national d coute destin aux femmes victimes de violences et leur entourage au 39 19 ou All enfance en danger au 119 ces deux num ros sont anonymes gratuits et joignables 24h 24 S il existe un risque que des mutilations soient effectu es lors d un voyage l tranger le juge des enfants peut

Page 17

73 CAHIER ANATOMIQUE ordonner une interdiction de sortie du territoire sans l autorisation des parents il faut pour cela signaler le risque soi m me ou par l interm diaire d un e assistant e sociale au procureur de la R publique du tribunal de grande instance l tranger quand on est de nationalit fran aise on peut demander la protection du consulat En raison des tabous qui p sent sur ce sujet on peut parfois d couvrir tard que l on a subi des mutilations sexuelles Si l on se pose des questions on peut en parler avec un e professionnel le de sant ou s adresser au Planning familial On peut recourir des interventions chirurgicales de restauration du clitoris qui consistent ressortir l ext rieur un bout de sa partie interne Elles sont rembours es par la S curit sociale pour les personnes majeures les associations sp cialis es peuvent orienter vers les h pitaux qui les pratiquent Il appartient chacune de choisir de s engager ou non dans ce processus d autant que la chirurgie n est pas toujours la solution car l aspect physique n est pas le seul compter Cela n est pas toujours n cessaire mais si nous en avons besoin un accompagnement psychologique ou des changes avec d autres femmes peuvent nous aider sur le plan motionnel mais aussi nous r approprier notre corps notre sexe et notre sexualit Il existe des unit s d accompagnement pour les femmes excis es dans lesquelles des gyn cologues des psychologues des sexologues travaillent ensemble c est le cas de la Maison des femmes de Saint Denis Le collectif Baadon www baadon com propose des ressources et des groupes de parole entre femmes concern es Le contenu de ce livret doit beaucoup aux apports visuels aux discussions et aux corrections de Rapha lle Morel autrice d un livret usage interne au Planning familial para tre en f vrier 2020 Nos sexes sont politiques Manuel illustr d anatomie g nitale du Planning familial Il fait partie du livre Notre corps nous m mes Hors d Atteinte 2020 et a t r alis par Na k Desquesnes textes et sch mas et Y l na Perret textes Mutilation de type 1 Ablation du capuchon et ou d une partie ou de la totalit du gland du clitoris L vres internes Orifice de la vessie Orifice du vagin L vres externes Anus Mutilation de type 2 Suppression du capuchon et du gland du clitoris et d une partie ou de la totalit des l vres internes Orifice de la vessie Orifice du vagin L vres externes Anus Mutilation de type 3 infibulation L vres internes cousues avec les grandes l vres couvrant l orifice de la vessie et celui du vagin laissant une petite ouverture pour l urine et les r gles Ce livret texte et sch mas est sous licence Creative commons CC BY NC pas d utilisation commerciale licence de libre diffusion condition de mentionner les autrices Orifice Anus 73 73