Return to flip book view

CATALOGUE FEST19

Page 1

Page 2

Page 3

LES DOMS FESTIVAL 05 27 07 19

Page 4

DITO

Page 5

Sans jeunesse point d espoir sans espoir point de jeunesse Parce qu ils sont les ternels oubli s ceux que l on coute si peu ou que l on n entend pas les invisibles inaudibles nous avons voulu faire un festival dont ils seraient le centre Ils ont investi les rues de nos villes pour nous dire la violence qui est la n tre envers le monde qui sera le leur Sommes nous sourds notre avenir lorsqu il nous interpelle Ils ont voulu revendiquer le droit la parole et on les a vus agenouill s les mains sur la t te mis en respect par des adultes gardiens de l ordre Sommes nous conscients de notre brutalit leur gard Les indicateurs sociaux et m dicaux nous signalent leur d tresse grandissante et l av nement d une jeunesse d sesp r e dont les pathologies les r voltes et la conscience sont syst matiquement ni es et pass es sous silence Comment recevoir cette jeunesse dans nos th tres Comment les entendre dans leurs diversit s et leurs attentes et ne pas les d cevoir Comment leur rendre espoir en nous les adultes et en notre capacit leur faire confiance

Page 6

Les Doms se font pour cette dition enfantins et mergents avec pas moins de cinq propositions jeune public et trois premiers spectacles de compagnies nouvelles C est un choix non pas militant mais r fl chi que celui de donner voir ce qui se fait par eux et pour eux Nous savons que d autres se sont empar s depuis longtemps de cette question et en ont fait une uvre et le travail d une vie C est galement pour eux et avec eux que nous faisons ce choix Ce choix s est fait petit petit Spectacle apr s spectacle une vidence s est construite sans rompre avec l identit du Th tre des Doms en restant inclusif et donc adulte Dans notre salle et chez nos partenaires en passant par notre jardin des d bats il sera question de jeunesse d enfants de premiers pas de premi re mise en sc ne de jeunes trentenaires et de vieux ados Tout cela se fera non pas dans une perspective didactique mais arm de beaut et de po sie et port par les gestes artistiques singuliers et puissants qui naissent dans notre territoire la F d ration Wallonie Bruxelles Alain Cofino Gomez et l quipe des Doms

Page 7

Page 8

Page 9

AUX DOMS 05 27 JUILLET rel ches 10 16 23 10h00 13h10 15h00 17h00 19h40 22h00 CR NE de Patrick Declerck Antoine Laubin De Facto SUZETTE PROJECT de la Daddy Cie pour tous d s 8 ans GROU de la Cie Renards Effet Mer pour tous d s 7 ans DES CARAVELLES DES BATAILLES d El na Doratiotto et Beno t Piret ON EST SAUVAGE COMME ON PEUT du Collectif Greta Koetz LE GRAND FEU de Jacques Brel J M Van den Eeyden Moch lan R mon Jr L Ancre HORS LES DOMS AUX HIVERNALES CDCN D AVIGNON 10 20 JUILLET rel che 15 10h10 10 10 de Nyash Caroline Corn lis pour tous d s 6 ans OCCITANIE FAIT SON CIRQUE EN AVIGNON 8 20 JUILLET rel ches 11 16 11h00 LA VRILLE DU CHAT de Back Pocket L AJMI SC NE JAZZ D AVIGNON 5 7 JUILLET 16h00 18h30 MUNDO MAMEMO de Mamemo d s 3 ans 9 14 JUILLET 09h45 LA FAMILLE HANDELDRON du Th tre Loyal du Trac d s 5 ans

Page 10

L DITO 2 3 L DITO 4 5 R SUM DE LA PROGRAMMATION 6 7 LE FESTIVAL EN IMAGES 10 11 LE FESTIVAL EN IMAGES 20 21 LE FESTIVAL EN IMAGES 22 23 LE FESTIVAL EN IMAGES 24 25 LE FESTIVAL EN IMAGES 26 27 LE FESTIVAL EN IMAGES 36 37 LE FESTIVAL EN IMAGES 38 39 LE FESTIVAL EN IMAGES 40 41 LE FESTIVAL EN IMAGES 42 43 LE FESTIVAL EN IMAGES 52 53 LE FESTIVAL EN IMAGES 54 55 LE FESTIVAL EN IMAGES 56 57 LE FESTIVAL EN IMAGES 58 59 LE FESTIVAL EN IMAGES 68 69 LE FESTIVAL EN IMAGES 70 71 LES SPECTACLES EN D TAIL 72 73 LES SPECTACLES EN D TAIL 74 75 LES SPECTACLES EN D TAIL 84 85 LES SPECTACLES EN D TAIL 86 87 LES SPECTACLES EN D TAIL 88 89 LES SPECTACLES EN D TAIL 90 91 ART VISUEL 100 101 DANS LE R TROVISEUR 102 103 DANS LE R TROVISEUR 104 105 DANS LE R TROVISEUR 106 107 NOS PARTEAIRES 116 117 PUBLICATION SPONSORIS E 118 119 LE RESTAURANT 120 121 D HEURE EN HEURE 122 123

Page 11

LE FESTIVAL EN IMAGES 12 13 LE FESTIVAL EN IMAGES 14 15 LE FESTIVAL EN IMAGES 16 17 LE FESTIVAL EN IMAGES 18 19 LE FESTIVAL EN IMAGES 28 29 LE FESTIVAL EN IMAGES 30 31 LE FESTIVAL EN IMAGES 32 33 LE FESTIVAL EN IMAGES 34 35 LE FESTIVAL EN IMAGES 44 45 LE FESTIVAL EN IMAGES 46 47 LE FESTIVAL EN IMAGES 48 49 LE FESTIVAL EN IMAGES 50 51 LE FESTIVAL EN IMAGES 60 61 LE FESTIVAL EN IMAGES 62 63 LE FESTIVAL EN IMAGES 64 65 LE FESTIVAL EN IMAGES 66 67 LES SPECTACLES EN D TAIL 76 77 LES SPECTACLES EN D TAIL 78 79 LES SPECTACLES EN D TAIL 80 81 LES SPECTACLES EN D TAIL 82 83 LE JARDIN EN D TAIL 92 93 LE JARDIN EN D TAIL 94 95 LE JARDIN EN D TAIL 96 97 LE JARDIN EN D TAIL 98 99 DANS LE R TROVISEUR 108 109 LE PRIX JO DEKMINE 110 111 PARTAGER 112 113 QUIPE 114 115 INFOS PRATIQUES 124 125 VENIR AUX DOMS 126 127

Page 12

Page 13

VOIR LIRE P 72

Page 14

Page 15

th tre CR NE PATRICK DECLERCK ANTOINE LAUBIN DE FACTO 10h00 05 27 07 P 74 13

Page 16

Page 17

CR NE P 74 15

Page 18

Page 19

CR NE P 74 17

Page 20

Page 21

th tre jeune public SUZETTE PROJECT DADDY CIE 13h10 05 27 07 P 76 19

Page 22

Page 23

SUZETTE PROJECT P 76 21

Page 24

Page 25

SUZETTE PROJECT P 76 23

Page 26

Page 27

th tre jeune public GROU CIE RENARDS EFFET MER 15h00 05 27 07 P 78 25

Page 28

Page 29

GROU P 78 27

Page 30

Page 31

GROU P 78 29

Page 32

Page 33

th tre DES CARAVELLES DES BATAILLES EL NA DORATIOTTO ET BENO T PIRET 17h00 05 27 07 P 80 31

Page 34

Page 35

DES CARAVELLES DES BATAILLES P 80 33

Page 36

Page 37

DES CARAVELLES DES BATAILLES P 80 35

Page 38

Page 39

th tre ON EST SAUVAGE COMME ON PEUT COLLECTIF GRETA KOETZ 19h40 05 27 07 P 82 37

Page 40

Page 41

ON EST SAUVAGE COMME ON PEUT P 82 39

Page 42

Page 43

ON EST SAUVAGE COMME ON PEUT P 82 41

Page 44

Page 45

th tre musical LE GRAND FEU JACQUES BREL J M VAN DEN EEYDEN MOCH LAN R MON JR L ANCRE 22h00 05 27 07 P 84 43

Page 46

Page 47

LE GRAND FEU P 84 45

Page 48

Page 49

LE GRAND FEU P 84 47

Page 50

Page 51

danse jeune public 10 10 NYASH CAROLINE CORN LIS 10h10 10 20 07 P 86 49

Page 52

Page 53

10 10 P 86 51

Page 54

Page 55

10 10 P 86 53

Page 56

Page 57

cirque LA VRILLE DU CHAT BACK POCKET 11h00 8 20 07 P 88 55

Page 58

Page 59

LA VRILLE DU CHAT P 88 57

Page 60

Page 61

LA VRILLE DU CHAT P 88 59

Page 62

Page 63

spectacle musical jeune public MUNDO MAMEMO MAMEMO 16h00 18h30 5 7 07 P 90 61

Page 64

Page 65

MUNDO MAMEMO P 90 63

Page 66

Page 67

concert pop jeune public LA FAMILLE HANDELDRON TH TRE LOYAL DU TRAC 9h45 9 14 07 P 91 65

Page 68

Page 69

LA FAMILLE HANDELDRON P 91 67

Page 70

Page 71

LE PRIX JO DEKMINE P 110 69

Page 72

Page 73

d bats rencontres LE JARDIN 13 21 07 P 95 99 71

Page 74

Page 75

LIRE VOIR P 10

Page 76

P 12 17 CR NE Patrick Declerck Antoine Laubin De Facto Devant nous un crivain qui l on doit retirer une tumeur Il s agit d une intervention dite de chirurgie veill e Il faudra sonder le patient pour tre certain de ne pas lui ter le langage C est son outil de travail en quelque sorte et sa raison de vivre peut tre On nous parlera du deuil impossible pour un chien de la po sie de Shakespeare du ridicule accoutrement op ratoire et de la dignit qui se loge parfois dans les d tails m me face une mort hypoth tique Il sera question de la journ e du 27 mars 2013 Et avant cela des heures et des ann es qui ont pr c d Et apr s cela des heures et des mois qui ont suivi Trois face face distincts qui constituent autant d tapes vers la conscience de soi interrogeant notre rapport l alt rit au sens de l existence la mort Un r cit clinique intense et haletant Alexandre Nacht est confortablement install sur sc ne Trois En mettant en sc ne Cr ne hommes l entourent et viennent de Patrick Declerck Antoine successivement raconter la r Laubin m le magistralement cente op ration au cerveau de vulgarisation scientifique et exp rience Nacht humaine bouleversante Jean Marie W ynants Le Soir Le premier narrateur plante le contexte la tumeur l p e de Damocl s constante et la d cision d intervention Le deuxi me d taille la journ e de l op ration et la technique de la chirurgie veill e Les jours qui suivent et le lent retour la vie sont d crits par le troisi me narrateur En parfaite ad quation avec l esprit de l uvre ce spectacle tr s r ussi nous fait red couvrir la plume d un grand auteur et nous confronte une exp rience humaine exceptionnelle celle d un crivain menac dans ce qu il a de plus pr cieux la conscience et le langage Dominique Mussche RTBF Tr s belle et forte cr ation d Antoine Laubin qui porte la sc ne le r cit pr cis int rieur bouleversant de l op ration de l crivain Patrick Declerck Guy Duplat L a Libre Belgique De cette riche mati re litt raire Laubin et Depryck ont respect les trois temps port s par trois narrateurs J r me Nayer Herv Piron Renaud Van Camp qui offrent avec leur sensibilit propre trois types de th tralit Philippe Jeusette incarne avec puissance ce personnage de Nacht qui se contente de commenter ce qu on raconte de lui offrant au public le plaisir coupable de v rifier l ad quation entre action et narration dans la position ludique et dynamique de voyeur aux aguets A li nor Debrocq L Echo 74

Page 77

POUR ALLER PLUS LOIN CR NE le titre du spectacle CR NE roman de Patrick Declerck publi par Gallimard en 2016 CR NE comme celui d Alexandre Nacht double de Declerck qui abrite sa tumeur et qu on ouvre pour le soigner CR NE comme celui de Yorick tenu dans ses mains par Hamlet lorsqu il se laisse aller au vertige de la r exion m taphysique CR NE comme le verbe cr ner conjugu l imp ratif Fais le malin Alex Patrick tu n en demeures pas moins mortel TH TRE AUX DOMS 5 27 07 REL CHES 10 16 23 10h00 DUR E 2h10 Note d intention Si pour la troisi me fois nous avons choisi de nous adosser aux mots de Patrick Declerck pour faire th tre c est bien parce qu il nous semble mieux que quiconque capable de nommer l innommable ce qui ne se dit pas habituellement peut tre parce que ce n est simplement pas possible En traversant personnellement l preuve d crite dans Cr ne Declerck acc de un tat de conscience particulier celui que connaissent sans doute autour de nous tous ceux qui survivent quelque chose qui reviennent de loin et peu importe finalement de quel traumatisme pr cis il s agit Les trois temps de notre spectacle avant l preuve pendant l preuve apr s l preuve tentent chacun diff remment mais chacun on l esp re sans complaisance ni ill res d explorer ce que mortalit veut dire Antoine Laubin R cit en trois actes d une op ration cr ne ouvert Avec Philippe Jeusette J r me Nayer Herv Piron Renaud Van Camp et Antoine Laubin Texte Patrick Declerck Adaptation et mise en sc ne Antoine Laubin Adaptation et dramaturgie Thomas Depryck Sc nographie St phane Arcas Lumi res Laurence Halloy Costumes Alexandra Sebbag Vid o Julien Helgueta Assistanat la mise en sc ne Quentin Simon Direction technique et r gie Gaspard Samyn Production Laurie Anne Vanbl ricq Production De Facto Coproduction Le Rideau de Bruxelles La Coop asbl Partenariat Th tre Varia Soutien Shelterprod Taxshelter be ING Tax Shelter du gouvernement f d ral belge Aide F d ration Wallonie Bruxelles Service du Th tre Texte dit chez Gallimard Contact L a Tarral 33 0 6 95 93 82 91 diffusion defacto asbl be www defacto asbl be

Page 78

P 18 23 SUZETTE PROJECT Daddy Cie Spectacle qui interroge la vision de la famille et de ses diff rents mod les Des vid os documentaires se m lent au jeu th tral et gestuel afin de d couvrir travers un gang de m mes rugissants les m andres de la diversit l ouverture la tol rance la naissance de la r sistance Suzanne fan d Al Pacino et des tigres de savanes a une maman et une mamoune Suzanne a aussi une best friend forever Alice dont les parents sont divorc s Dans la cour de r cr elles partagent leurs r ves d aventures et font des plans sur la com te Mais tout bascule le jour o on vole et d chire en mille morceaux le po me que Suzanne avait crit pour ses deux mamans Elle se lance alors dans une grande cyber enqu te qui deviendra le Suzette Project La Daddy Cie Fond e en 2017 par Laurane Pardoen la Daddy Cie a comme volont d ouvrir le regard des petits et des moins petits avec douceur et humour sur les multiples facettes du monde ce qui reviendrait tre une fus e en ouate l int rieur d un grand kal idoscope Une compagnie friande d criture contemporaine et de faits actuels pour un th tre physique dynamique et po tique C ur chaud t te froide l Aventure toujours D une histoire une autre la Daddy Cie fouine et farfouille afin de trouver le langage ad quat pour raconter sa fable Suzette Project est sa premi re cr ation T MOIGNAGES PAROLES D ENFANTS J ai beaucoup aim le spectacle il y avait de l humour de l amiti de l amour de la jalousie et surtout la r volution Ce que j aime dans ton spectacle c est qu il y a de l originalit dans le fait d avoir deux mamans qui s aiment A liane 10 ans 76 C tait une pi ce originale et qui nous a fait r fl chir qu avoir deux mamans mamounes ou deux papas ou papounets ce n est pas si bizarre que a qu tre diff rent c est pas grave et surtout qu il ne faut pas se moquer des autres Juliette 10 ans PAROLES D ENSEIGNANTES Devant l enthousiasme de mes l ves je ne peux que vous f liciter C tait touchant interpellant dr le sensible Bravo et merci Pascale D B Institutrice Pour moi cette pi ce est vraiment intelligente parce qu on ressort avec un esprit plus ouvert qu on traite d un sujet tr s important les familles d aujourd hui Je crois que chaque enfant ou personne pense vivre dans une famille normale et quand on va voir Suzette Project au th tre on voit et on entend qu il y a beaucoup d autres familles aussi normales mais juste diff rentes du classique d autrefois a fait du bien tout le monde je crois Isabelle D Professeure d ducation civique

Page 79

Les personnages SUZANNE ALIAS SUZETTE Fan d Al Pacino et des tigres de savanes aime beaucoup savoir Elle porte au cou un doudou lampe frontale non waterproof qui l emp che de pleurer TH TRE JEUNE PUBLIC Pour tous d s 8 ans ALICE Trop grande pour son K way Best Friend Forever de Suzanne Son papa est parti vivre au soleil Elle d teste le pepperoni chorizo MAXENCE MAX MAXOU Po te lunettes et l locution fragile a le c ur en beurre depuis que sa m re s est vapor e en une toile de berger AUX DOMS 5 27 07 REL CHES 10 16 23 13h10 MAMAN ET MAMOUNE Sont les parents de Suzanne Maman a son GSM greff l oreille Mamoune fait des c lins en italien POUR ALLER PLUS LOIN AL PACINO H ros et ami imaginaire de Suzanne Il l encourage entrer en r sistance LES INTERNAUTES Sont les m mes que rencontre Suzanne alias Suzette sur la toile Ce sont des enfants interview s et film s Via la projection vid o ils racontent leurs vies et exp riences familiales apportent conseils ou critiques Note d intention Je me questionne sur la diversit des structures familiales et comment celles ci nous d finissent au sein de la soci t aux yeux des autres et l int rieur de nousm mes La famille est en mutation vers des mod les non traditionnels plus divers plus composites De plus en plus de cocons sont tiss s diff remment et se confrontent l cole Notre fa on d arriver au monde la famille labor e autour de notre tre nos racines sont nos premi res particularit s et parfois sources de nos premi res discriminations chaque rentr e les orphelins doivent rappeler leur situation il y a aussi les sans papas les sans mamans les faux papas et fausses mamans invent e s les deux mamans les deux papas les deux mamans et le papa ceux qui sont en centre en familles d accueil Il y a aussi les enfants uniques les fratries tr s nombreuses les familles m tisses mixtes immigr es pure souche J ai eu envie d aller vers les premiers concern s les enfants Car il y a aujourd hui pour moi une urgence m adresser aux nouvelles g n rations la n cessit de les questionner via un spectacle sur leur ouverture la diff rence Quelle est leur relation la tol rance aujourd hui et que deviendra t elle demain Et qu en est il de celle des adultes ces passeurs de savoir de citoyennet et de beaut Laurane Pardoen DUR E 50min Avoir deux mamans mamounes ou deux papas ou papounets ce n est pas si bizarre que a JULIETTE criture Mise en sc ne Laurane Pardoen Avec Marine Bernard de Bayser Oph lie Honor Nina Lombardo Assistanat la dramaturgie Judith Bouchier V gis Assistanat Isabella Locurcio et Vera Rozanova Montage vid o Marie Gautraud Costumes Bleuenn Brosolo Sc nographie Zo Tenret et Laurane Pardoen Cr ation sonore Shuba Cr ation lumi re J r me Dejean R gie g n rale Fanny Boizard Production Daddy Cie Soutien Th tre le Boson Th tre Mercelis Centre Culturel Wolubilis Centre Culturel de Braine L Alleud Centre Culturel Bruegel Centre Culturel Jacques Franck Aide F d ration Wallonie Bruxelles Merci toutes les grandes et petites mains invisibles et b n voles qui ont aid la r alisation de ce spectacle Merci pour le soutien bienveillant re u tout au long de la cr ation Contact Caroline Namer 33 0 6 10 07 03 70 namercaroline gmail com www daddycie com

Page 80

P 24 29 GROU Cie Renards Effet Mer Une travers e de l Histoire du Monde en 60 minutes aux c t s d un homme de Cro Magnon et d un enfant d aujourd hui Voyage savoureux dans un th tre physique et magique truff d astuces de d tournements d objets de rebondissements Une invitation ludique conna tre son pass pour construire son futur vivre en famille Charles f te son anniversaire seul dans sa cuisine et fait un v u en soufflant ses bougies rituel initi par sa grand m re Son souhait grandir plus vite Le r sultat Grou Le dialogue se noue petit petit et Charles comprend que Grou n est pas qu un dr le de sauvage mais pourrait bien se r v ler tre un tr s lointain anc tre capable de lui faire traverser les ges Le spectacle se mue alors en un grand voyage dans le Temps qui va leur permettre d assister la construction des grandes pyramides se battre et rimer au temps des chevaliers partager un mammouth demander conseil Diou ou encore discuter sous une pluie d obus Ainsi de leurs diff rences va se tisser entre eux un lien nouveau entre amiti et filiation mill naire leur apprentissage mutuel am nera Charles une prise de conscience d cisive pour son avenir 78 Les Renards Effet Mer vous invitent un voyage pique travers le Temps la rencontre de nos origines et de nos anc tres Une ode la vie humaine et son volution tant t absurde tant t magique Excitation de la curiosit pour une joyeuse marche vers l Avenir Avec un esprit d aventure la Indiana Jones nos deux personnages un ado complex et un myst rieux homme des cavernes revisitent en acc l r l histoire de l humanit pour se rassurer sur notre esp ce capable du pire et du meilleur Catherine Makereel Le Soir Apr s son inoubliable roadmovie en 2CV Bonjour on est un tsunami et son hilarant Boris et les soeurs Sushis voici Grou un feel good th tre qui remporte d j tous les suffrages Truff d effets sp ciaux de rebondissements mais aussi de bons sentiments Grou bien bluffant multiplie les prises de risques physiques et tient le spectateur en haleine du d but la fin Si apr s cela il est des enfants qui s ennuient encore au th tre nous rendons notre tablier L aurence Bertels L a Libre Belgique

Page 81

POUR ALLER PLUS LOIN Origine du Projet Au d part il y a la d couverte par Baptiste Toulemonde du livre Br ve Histoire du Monde d Ernst Gombrich Devenu aujourd hui une r f rence ce livre traverse avec dext rit l Histoire des Hommes en quelques 300 pages En lisant ce livre Baptiste a eu la sensation vertigineuse et grisante de voir les si cles d filer entre ses mains Car c est avec beaucoup de simplicit et un esprit de synth se remarquable que Gombrich met en perspective l Histoire dans ce livre Il y tutoie et invective directement son lecteur y emprunte un ton l ger efficace et nous am ne r ver pour mieux savoir De ce plaisir de lecture est n une envie de plateau L envie de parler des enfants de l Histoire des Hommes en 60 minutes Int resser veiller faire et donner voir la puissance de nos racines En ce que cela comporte de beaut d absurdit de hasard et de fascination Avec cette question en toile de fond comment le Pass peut il nous aider clairer Aujourd hui et envisager Demain Trois axes caract risent notre travail LUDICIT Le plaisir d un jeu communicatif Jeu avec les mots leurs assonances et leurs rimes Jeu avec le corps pour un th tre physique qui cr e une tangente au r cit et permet de raconter autrement INVENTIVIT Que ce soit en d tournant des objets usuels pour les rendre magiques en proposant une fable polyphonique ou encore en d tournant les codes th traux nous travaillons provoquer chez le jeune spectateur le d sir de se mettre lui m me en action de devenir inventeur son tour LA PORT E OPTIMISTE Nos r cits qui sont tous des critures originales comportent chacun cette perspective positive et solaire Cette dimension qui traverse chacun de nos spectacles n est pas pour autant b ate ou aveugle elle s inscrit au contraire dans un cadre vivace o la d tresse le conflit et la peur ont leurs places mais o le v u de r silience et l nergie de vie finissent par prendre le dessus Les Renards Effet Mer TH TRE JEUNE PUBLIC Pour tous d s 7 ans AUX DOMS 5 27 07 REL CHES 10 16 23 15h00 DUR E 1h Ce qui m a toujours plu dans l Histoire du monde c est qu elle ne rel ve pas de la fiction et que tous les v nements extraordinaires qu elle relate ont v ritablement exist ERNEST GOMBRICH criture Baptiste Toulemonde Mise en sc ne et Jeu Arthur Oudar et Baptiste Toulemonde il complice Hugo Giordano Sc nographie et costumes Bertrand Nodet Cr ation lumi re Am lie G hin Cr ation sonore Guillaume Vesin R gie Isabelle Derr Production Undessix Effet Mer Soutien Be Th tre Mercelis Wolubilis Th tre de la Montagne Magique F d ration Wallonie Bruxelles Soutien Fr Th tre Moli re S te Sc ne nationale archipel de Thau Th tre Le Hublot de Colombes Th tre Albar de de Ganges R seau en sc ne Languedoc Roussillon Collectif EnJeux PRIX DE LA MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL AUX RENCONTRES DE TH TRE JEUNE PUBLIC DE HUY 2018 Contact Ma a Jannel 33 0 6 51 10 43 64 diffusion cieeffetmer fr https cierenards wixsite com cierenards

Page 82

P 30 35 DES CARAVELLES DES BATAILLES El na Doratiotto et Beno t Piret Nous voil hors du Monde ou plut t hors de l agitation du Monde Dans un espace temps o volue un curieux microcosme Aujourd hui celui ci s appr te accueillir un nouveau membre et c est travers lui que nous d couvrons le lieu et les pr occupations particuli res de ceux qui y habitent Inspir entre autres par La Montagne magique de Thomas Mann ce spectacle ouvre un espace pour l imaginaire autorise l utopie Formidable exp rience de th tre tout en sensibilit Un lieu a priori banal peut il devenir le plus bel endroit du monde Serait il possible sans se d tourner de l horreur de m nager une tendresse Quelque part en Europe aujourd hui Un nouveau venu rejoint une communaut qui volue dans un lieu horsmonde travers ses yeux ce lieu se d voile progressivement et agit comme une nigme Dans un m me mouvement on d couvre la sensibilit des r sidents leurs tonnantes activit s et le vertige de leurs pr occupations Un nouveau rapport au temps ainsi qu une d licatesse de rapports humains s tablissent et le plateau r v le gaiement l improbable d une 80 communaut l abri du d lire dans lequel nous sommes pris tous les jours C est cet endroit pourtant que le Monde se rappelle sans cesse eux et que diff rentes poques r cits et r veries singuli res sont convoqu s surgissent se r pondent En m me temps qu une l g ret une tension s ouvre bienveillance et menace communiquent Peu peu une s rie d v nements bouleverse les attentes et les d sirs de ceux qui venus jusqu ici s tonnent du dialogue que l imaginaire entretient avec le r el moins qu il ne s agisse de faire mine de s loigner du r el pour le rencontrer autrement Beno t Piret et El na Doratiotto nous convient un voyage l int rieur de nousm mes travers de grandes r f rences de la Montagne magique de Thomas Mann Michel Foucault de Musil et son Homme sans qualit s au massacre des Incas Au secours on touffe Pas du tout cette for t savante reste discr tement l arri re plan d un spectacle humoristique bas sur la vie quotidienne d un groupe qui accueille un voyageur gar une sorte d ahuri candide notre semblable notre fr re Avec en perspective le Monde et son Histoire d cap s en douceur Fort dr le raffin Christian Jade RTBF

Page 83

Extrait d une interview de H l ne Cuny Magazine Symbole Philosophie POUR ALLER PLUS LOIN Il est question dans le spectacle d une s rie de tableaux repr sentant la chute de l empire inca Le nouvel arrivant Andr as s interroge que viennent faire les Incas ici Je vous pose la question El na Beno t Nous sommes partis du r cit de Jared Diamond De l in galit parmi les soci t s qui montre la collision entre deux mondes pour l or avec son corollaire de massacre et de pillages Chez les Incas l or n a pas une valeur marchande comme chez les Europ ens l or repr sente le soleil et Atahualpa l empereur inca est le fils du soleil La symbolique est tr s diff rente et c est celle du monde moderne qui l emportera avec la colonisation Les personnages de la pi ce s interrogent sur la ruse des Occidentaux sur l incompr hension des Incas face aux intentions des Espagnols et sur la disparition aussi rapide et violente de toute une civilisation En quoi La Montagne magique a t source d inspiration El na Beno t Dans ce roman un autre rapport au temps et l imaginaire s instaure Les personnages de notre pi ce se retrouvent dans la m me situation Le lieu impacte les personnages autant que les personnages impactent et inventent possiblement le lieu Quelle est votre intention travers cette pi ce El na Beno t Il y a une intuition autour de cette citation d Heiner M ller Cr er des foyers pour l imagination est l acte le plus politique le plus d rangeant que l on puisse imaginer Nous tentons de transcrire th tralement et par le biais d une fiction une authentique disposition l imaginaire Le r cit s appuie sur la construction d un lieu hors monde qui joue se confondre avec la sc ne de th tre et semble s inventer au moment m me de la repr sentation Le plateau r v le alors une communaut joyeusement en dehors de l embrouillamini des affaires Pourtant toutes les personnes qui vivent dans ce lieu sont en contact avec une histoire et la violence du monde mais le Monde avec un grand M comme si ce lieu pouvait contenir le Monde dans son immensit partir de l quelle capacit d tonnement d merveillement d inqui tude Et quel rapport au Monde TH TRE AUX DOMS 5 27 07 REL CHES 10 16 23 17h00 DUR E 1h40 Cr er des foyers pour l imagination est l acte le plus politique le plus d rangeant que l on puisse imaginer HEINER M HLER Mise en sc ne El na Doratiotto et Beno t Piret criture collective Avec Salim Djaferi El na Doratiotto Ga tan Lejeune Anne Sophie Sterck Beno t Piret Jules Puibaraud Assistante mise en sc ne Nicole Stankiewicz Sc nographie Valentin P rilleux Regard sc nographique et costumes Marie Szernovicz Cr ation lumi re r gie g n rale Philippe Orivel R gisseur plateau Cl ment Demaria Production Wirikuta ASBL Coproduction Festival de Li ge Mars Mons Arts de la Sc ne Th tre Jean Vilar de Vitry sur Seine Maison de la Culture de Tournai La Coop asbl Aide F d ration Wallonie Bruxelles Service du Th tre CAPT Soutien MCA Recycling sprl et du Tax shelter du gouvernement f d ral belge Th tre Varia La Chaufferie Acte1 Zoo Th tre Raoul Collectif Ce projet a t accompagn ses pr mices par L L Structure exp rimentale de recherche en arts vivants Bruxelles Contact Catherine Hance 32 0 478 64 09 16 Aur lie Curti 32 0 479 66 88 85 asblwirikuta gmail com www wirikuta be

Page 84

P 36 41 ON EST SAUVAGE COMME ON PEUT Collectif Greta Koetz Lors d un sympathique repas entre amis la demande surr aliste d un convive va faire basculer la banalit des rapports vers une sauvagerie jubilatoire Dans ce drame un peu absurde tiss d improvisations de musique et d humour noir le collectif Greta Koetz fait l loge de la passion et r ve nous donner le go t d tre en vie de nous lier L a organise un repas entre amis en esp rant passer un moment convivial C est que Thomas son compagnon est en d pression Voil des mois qu il ne fr quente plus le bureau Alors l id e d accueillir son coll gue Antoine sa femme Marie et un troisi me comparse Sami est plut t r jouissante Mais le souper prend des allures effrayantes quand puisant les discussions de surface Thomas fait une demande aussi terrible qu incongrue plongeant ces retrouvailles dans un ab me de folie Alors le r el vacille Au fil des improvisations il explore les tensions qui peuvent peupler un repas et les prises de pouvoir qui l alimentent P tri d inventivit de justesse et de r flexion sur ce qui anime les individus en amour ou en amiti le collectif livre ici un premier spectacle fascinant Soudain tout se passe comme si les pens es intimes de chacun soigneusement enfouies derri re le vernis de politesse et de bonne conduite se mat rialisaient au grand jour Les sc nes s encha nent dans un tourbillon de folie On rit toujours mais on est aussi clou dans son si ge par l une ou l autre sc ne totalement inattendue Jusqu au chant final sur un champ de bataille m nag re d vast alliant tranget musicalit po sie et ultime pirouette On est sauvage comme on peut glisse du r alisme la farce puis de la farce au tragique Port par son d sir d exp rimenter de nouvelles pistes de cr ation lib ratrices le Collectif Greta Koetz bondit avec all gresse de Jean Marie Wynants Le Soir l humour absurde la f rocit 82 De l homme l homme vrai le chemin passe par l homme fou crivait Michel Foucault L ensemble tient en effet ici d une certaine id e de la folie qui n est autre qu une b te en sommeil Son r veil est explosif On est sauvage comme on peut ne manque pas de nous interpeller sur notre capacit chavirer et tout foutre en l air Carte de visite d un groupe d sireux de nous parler d mancipation la proposition nous rappelle une fois de plus que l ESACT Conservatoire de Li ge d o est issue la distribution est une excellente cole d acteurs De belles promesses Nicolas Naizy Focus Vif

Page 85

Note d intention POUR ALLER PLUS LOIN Durant le processus de cr ation en parall le de la question du sens nous nous demandons toujours Est ce que a nous met en jeu Est ce qu il y a de la jubilation l dedans Si les th matiques que nous explorons sont dures parfois morbides nous voulons que le spectacle soit au contraire plein de vitalit et d humour L une des donn es qui tait pr sente d s les balbutiements du projet et qui s est confirm e au fil des tapes comme tant constitutive de notre travail c est le rapport l improvisation Nous avons con u le texte du projet comme un grand canevas d improvisation une structure instable o la pens e se r crit chaque soir Nous aimons l id e d tre sur un fil quand nous jouons d tre contraints au pr sent et que chaque repr sentation soit une aventure dont on conna t l issue mais dont le chemin est r inventer Et cette donn e nous para t d autant plus importante que nous voulons raconter l histoire de gens qui cr vent parce qu ils sont orphelins du vertige Nous aspirons donc tre le plus au pr sent possible Il n y aura pas de 4 me mur les personnages tout comme les acteurs sont conscients de la pr sence du public nous lui parlons le prenons t moin m me si il ne mange pas avec nous le public est un des invit s du repas Nous voulons que sa pr sence augmente les enjeux de la pi ce que les personnages conscients qu ils sont observ s par une foule se sentent d autant plus oblig s de porter un beau masque social que les silences soient d autant plus abyssaux les fissures d autant plus profondes Nous aimons l id e que les proc d s th traux que nous utilisons soient toujours vue Que le public soit t moin tant de ce que nous sommes en train d crire que de notre fa on de l crire Nous esp rons ainsi tablir une complicit ludique avec lui Collectif Greta Koetz TH TRE AUX DOMS 5 27 07 REL CHES 10 16 23 19h40 DUR E 1h20 Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne m rite ni gards ni patience REN CHAR Une cr ation du Collectif Greta Koetz Avec Marie Bourin Antoine Cogniaux Sami Dubot Thomas Dubot L a Romagny R gie g n rale Nicolas Marty Nathana l Docquier R p titeur chant Jean Pierre Urbano Son Maxime Glaude Construction d cors et costumes Ateliers du Th tre National Wallonie Bruxelles Production Collectif Greta Koetz Coproduction Th tre National Wallonie Bruxelles MARS Mons Arts de la Sc ne Fondation Mons 2025 Maison de la Culture de Tournai Coop asbl et Shelter Prod Aide F d ration Wallonie Bruxelles Service du Th tre CAPT Soutien taxshelter be ING et tax shelter du gouvernement f d ral belge ESACT Conservatoire de Li ge Tremplin P pites Co L ANCRE Charleroi La Chaufferie Acte1 Festival de Li ge Festival Ecoles de passage Metz Le Collectif Greta Koetz b n ficie de l accompagnement de la Cie ARTARA dans le cadre de son activit d aide l insertion et la structuration professionnelle de jeunes artistes Contact Virginie Demilier 32 0 474 83 98 95 v demilier artara be www gretakoetz be

Page 86

P 42 47 LE GRAND FEU Jacques Brel Jean Michel Van den Eeyden Moch lan R mon Jr L Ancre Le rappeur belge Moch lan le beatmaker R mon Jr et le metteur en sc ne Jean Michel Van den Eeyden se sont lanc s le d fi de porter la sc ne des textes de Jacques Brel en version rap 40 ans apr s sa disparition Plus qu un hommage et loin du concert de reprise Le Grand Feu est un rendez vous avec l artiste ses mots sa pens e Apr s N s Poumon Noir cr Avignon en 2013 le trio artistique Moch lan R mon Jr et JM Van den Eeyden se retrouvent avec une envie commune celle de se confronter Brel et son univers Quarante ans apr s sa mort son uvre et ses mots r sonnent toujours autant dans leurs vies Amour libert soif d aventure mort solitude l universalit de son criture est interpellante Sur sc ne ils portent les textes les moins connus du Grand Jacques pour leur donner un nouveau souffle Et quand Moch lan chante Brel une certaine filiation se dessine Un spectacle la crois e du th tre et de la musique o ils nous racontent leur Brel Le rappeur n imite pas Brel Il se l approprie avec son air d gingand sa voix caverneuse son visage maci et sa tendresse brouill e Il s enfi vre entre dans le costume du chanteur et lui rend vie mi chemin entre th tre et musique en dialogue avec le DJ qui donne un bel cho l aventure En toile de fond des mapping vid o de Dirty Monitor Jusqu au final avec la voix de Brel qui chante cette inaccessible toile vous arracher des larmes L aurence Bertels L a Libre Belgique Rapprocher les publics les uvres les poques la nouvelle cr ation de L Ancre confronte Jacques Brel au rap et au slam Pour Moch lan Le r ve ce serait de faire appr cier les musiques urbaines au public qui vient pour l hommage Brel et faire d couvrir et aimer Brel ceux qui ne jurent que par le rap S bastien Gilles L Avenir 84 La performance se transforme vite en un brasier po tique et humain comme savait en attiser Jacques Brel Reprenant des airs connus Les Flamingants Marieke ou des textes plus confidentiels Le Diable Jaur s Le Troubadour L Ivrogne Moch lan s loigne des sempiternels num ros d imitation pour imprimer son flow son accent sa tchatche Et pourtant c est le m me partage intense et chaleureux qui s op re Catherine Makereel Le Soir

Page 87

Jacques Brel et moi Par Moch lan J ai envie de transmettre l uvre imp rissable de Jacques Brel et surtout de le faire avec ma sensibilit mais aussi avec cette nergie d bordante qui nous relie Jacques Brel est pour moi le premier rappeur de l Histoire Lui aussi parle des injustices sociales du profond mal qui ronge notre soci t Artistiquement j ai envie d explorer son r pertoire le moins connu pour donner envie aux gens aux jeunes de lui pr ter une oreille nouvelle Mon souhait est de cr er un lien entre hier aujourd hui et demain TH TRE MUSICAL AUX DOMS 5 27 07 REL CHES 10 16 23 22h00 POUR ALLER PLUS LOIN Notes sur la cr ation musicale Par R mon Jr La musique de Brel occupe une place tr s singuli re au sein de la chanson fran aise d influence r solument classique parfois m me baroque refusant de se soumettre aux modes des poques jazz folk pop rock ou autres elle sert v ritablement de d cor cin matographique aux histoires qu il raconte Bruxelles Paris les Flandres la mer du Nord les Marquises l Alcazar un salon poussi reux et silencieux o l on n entend qu une pendule ces d cors vivent aussi gr ce aux choix parfois audacieux souvent g niaux de ces orchestrations R interpr ter ces textes repr sente pour moi un fabuleux terrain de jeu J y vois l occasion de d cortiquer le choix des instruments et des motifs de les r utiliser ou de me r approprier leurs r les de mani re nouvelle de les confronter la mani re de cr er de la musique actuellement Note d intention extrait Par Jean Michel Van den Eeyden L envie est de pouvoir proposer une forme sc nique hybride entre th tre et concert r unissant la sc ne le duo du spectacle N s Poumon Noir Moch lan l interpr tation des textes et R mon Jr au piano et aux machines Il ne s agit pas de faire une suite ce projet important pour nous mais bien de poursuivre une collaboration artistique qui a pu montrer sa richesse et sa pertinence Moch lan s est plong dans les textes de Brel et s est empar de ses mots Il ne se prend pas pour Jacques mais comme lui son travail sur le papier et sur sc ne laisse vibrer une passion pour les mots et la langue Au fil des mots vient l envie 40 ans apr s le d part de Jacques de se confronter l homme et son monde pour donner corps et vie son uvre et tenter de la r inventer sans nostalgie mais avec une nouvelle authenticit DUR E 1h15 Une plong e contemporaine et authentique dans l uvre de Brel Textes Jacques Brel et Moch lan Conception mise en sc ne Jean Michel Van den Eeyden Interpr tation Moch lan R mon Jr Cr ation musicale R mon Jr Conseils dramaturgiques Simon B riaux Assistanat Agathe Cornez Coach chant Muriel Legrand Cr ation lumi re Alain Collet Cr ation vid o Dirty Monitor Illustrations et animations Paul Mattei et Fabrice Blin Fabot Costumes Sans allure R gie lumi re et vid o Isabelle Simon en alternance avec Arnaud Bogard R gie son Steve Dujacquier en alternance avec Samson Jauffret Production L ANCRE Th tre Royal Coproduction Th tre de Poche I MARS Mons Arts de la Sc ne et la Fondation Mons 2025 I La Ferme du Bi reau Remerciements Fondation Brel Textes de Jacques Brel publi s aux ditions Brel Contact Florence Stoupy 32 0 484 42 50 21 diffusion ancre be www ancre be

Page 88

P 48 53 10 10 Nyash Caroline Corn lis 10 10 c est l heure de la r cr La cour d cole devient alors pour quelques minutes le territoire de tous les possibles Trois danseurs et un batteur se lancent dans un tourbillon de jeux rythm s et chor graphi s Une danse contemporaine jeune public exigeante percutante qui nous emporte dans cette joyeuse tranche d enfance Dans la cour ce microcosme la fois opaque et familier les enfants s organisent entre eux s inventent luttent ou se replient L espace grouille et fourmille d actions de sons et de sensations Sans jamais rien appuyer la pi ce dessine de savantes m taphores rendant hommage ce talent qu a l enfant d inventer toutes sortes de jeux partir de rien Convoquant les petits rituels et grands d bordements de nos enfants Caroline Corn lis sublime leur quotidien En s immergeant dans cet es glissant quelques grains de po sie dans pace Caroline Corn lis et ses leur indomptable bac sable interpr tes interrogent la ma Catherine Makereel Le Soir ti re qui y est nich e Spontan ment de nombreuses compo Apr s un Stoel pr c dent spectacle santes de la cour de r cr ation de la compagnie tr s emballant qui apparaissent comme de pr rappelons le vient de se distinguer au cieux combustibles chor gra r put festival d Edimbourg Caroline phiques le jeu les relations les Corn lis continue tracer son sillon asym tries l anarchie relative avec l un de ses danseurs f tiches Colin les enjeux de pouvoir et de do Jolet toujours aussi pr sent charismamination l animalit qui se r tique envo tant veille parfois chez les enfants L aurence Bertels L a Libre Belgique dans les interactions qu autorise ou qu impose la r cr ation Les enfants s y reconnaissent sans Avec 10 10 la chor graphe peine les adultes se souviennent et se prend appui sur cette r ali demandent o se trouve aujourd hui leur t concr te et famili re pour cour de r cr de grands o se l cher amener le spectateur une compl tement exp rience po tique et senso Estelle Spoto Focus Vif rielle Cette derni re prolonge et transforme les imaginaires 86 Et si tous les enfants dansaient tout le temps Et si la cour tait une sc ne aux danses entrecrois es

Page 89

Nyash POUR ALLER PLUS LOIN Fond e en 2006 par Caroline Corn lis la compagnie a pour projet d amener la danse contemporaine au jeune public par un langage de corps investi engag et po tique En partant du r el du familier du tangible elle convie le spectateur voyager dans un univers de sensations Touch e et influenc e par le monde de l enfance Caroline Corn lis s en inspire Elle se nourrit de la mani re singuli re qu ont les enfants de percevoir le monde de leurs empreintes imaginaires de leur nature si singuli re L enfant spectateur se reconna t dans ce qui lui est donn voir au travers des spectacles Il trouve alors lui m me les chemins pour d couvrir et s approprier ce langage contemporain Tout en partant de sp cificit s li es un travail vers le jeune public Caroline Corn lis souhaite aussi prendre en compte et consid rer l adulte qui l accompagne Qu ils soient parents ou enseignants il lui para t essentiel que l adulte se sente investi touch et concern par ce qu il voit C est lui qui aura ce r le essentiel cette responsabilit de passeur de relieur et qui invitera l enfant investir ce patrimoine culturel commun Note d intention extrait Pour cr er 10 10 Caroline Corn lis est partie d un certain nombre d intuitions en forme d hypoth ses L o la classe serait davantage le lieu de l apprentissage de l immobilit de la contrainte et de l autorit de l enseignant la cour de r cr ation serait quant elle au moins potentiellement le lieu de la d couverte de la libert du mouvement et de l autonomie Pour les enfants d aujourd hui tout comme pour ceux que nous avons t la cour reste cet endroit o nous retrouvons pour quelques instants la libert du jeu contrepoint de ces heures captives o les esprits et les corps apprennent la patience de l tude En outre la cour est galement ce lieu o le chaotique c toie le po tique et o entre les deux se d ploient pulsions et impulsions limites et transgressions territoires et aventures poches de chaos et oasis de qui tude DANSE JEUNE PUBLIC Pour tous d s 6 ans AUX HIVERNALES 10 20 07 REL CHE 15 10h10 DUR E 48min Hivernales CDCN d Avignon 18 rue Guillaume Puy Dans le cadre de On y danse aussi l t R servations 04 90 82 33 12 Tarifs 19 13 7 5 Un spectacle s lectionn par le Th tre des Doms en complicit avec Les Hivernales Un spectacle de Caroline Corn lis assist e par Marielle Morales Avec Julien Carlier Colin Jolet Fanny Brouyaux et Tom Malmendier Direction musicale Claire Goldfarb Regard dramaturgique Isabelle Dumont Cr ation lumi res Fr d ric Vannes Sc nographie Anne Mortiaux Costumes Aline Breucker Compagnonnage philosophique Gilles Abel Production Nyash Coproduction Charleroi danse Centre chor graphique de la F d ration Wallonie Bruxelles Soutien Minist re de la F d ration Wallonie Bruxelles Service de la danse Th tre de Li ge Th tre de la Montagne Magique Les Chiroux Centre Culturel de Li ge Th tre de Namur Wallonie Bruxelles International Caroline Corn lis est accompagn e par le Grand Studio et AD LIB MENTION DU JURY AUX RENCONTRES JEUNE PUBLIC DE HUY 2018 POUR LA CLART DU DIALOGUE CHOR GRAPHIQUE ET MUSICAL Contact AD LIB Anna Giolo 32 0 477 49 89 19 contact adlibdiffusion be www adlibdiffusion be

Page 90

P 54 59 LA VRILLE DU CHAT Back Pocket Chercher l impossible l extraordinaire D fier l espace Manipuler le temps Comme dans un dessin anim les cinq acrobates virtuoses de Back Pocket explosent une sc ne banale en cinq s quences et d voilent les secrets souvenirs et fantasmes des personnages Ralenti rewind stop motion le quotidien part en vrille Subtil direct puissant burlesque un cirque joueur et malin comme un chat Le spectacle repose sur un principe simple il se d veloppe partir d une seule sc ne de quelques minutes sc ne qui devient pour le jeu acrobatique la fois territoire et mati re La sc ne en question se place dans le quotidien elle est ordinaire et banale et n a rien d exceptionnel un croisement de trajectoires l esquisse d une rencontre des regards peine chang s Un moment qui n implique rien aucun tournant du destin Sauf si quelqu un osait pouvait oser avait os nos desseins intimes en paral L imaginaire s emballe dans cette aml le des moments les plus ordi biance la Raymond Queneau teint e de Tati un sch ma un brin surr aliste naires Quelques notes de guitare et l on croit Sans trap ze ni bascule ou m t m me entendre au loin deux ou trois chinois avec pour seul agr s vers de Lorca Tout et rien se raconte leurs corps rien que leurs corps se contorsionne gr ce au prodigieux et une sc nographie sign e Aur lien Oudot se porte et se supporte Goury ils nous font ronron l aide d acrobaties ma tris es venues ner de plaisir avec ces cinq s confirmer quel point il faut compter quences brutes de po sie et de avec l Esac Que l cole sup rieure des arts du cirque de Bruxelles forme des virtuosit artistes d un niveau comparable celle Ces athl tes accomplis ont tr s r put e de l cole nationale de eu envie d inventer une nou cirque de Montr al rassure et surtout velle criture de cirque qui r jouit jouerait des corps comme des notes L aurence Bertels L a Libre Belgique dans une variation musicale Pari r ussi dans La Vrille du Chat o un m me PAROLES DE SPECTATRICE th me narratif se d cline en boucles C est tellement fabuleux que t en sans cesse r invent es Ils n ont ni prends plein les yeux Tu retiens ton trap ze ni bascule ni m t chinois mais souffle C est tellement beau que c est usent simplement de leur corps pour magique Un vrai bijou Si tu rates ce jouer avec la vitesse la souplesse l agi spectacle c est comme si tu ratais une lit la force Du cirque l tat brut partie de ta vie Tu passerais c t du Sans autre agr s que leur corps las Merveilleux Emilie V Bruxelles tique ils d fient la gravit Ce sont les variations successives marche arri re ralenti acc l r reprise d construction reconstruction de cette sc ne unique qui en r v lent la densit po tique latente Cette diffraction d un instant permet de rendre de mani re physique la richesse et la finesse de d tails des vies subjectives qui trament Catherine Makereel Le Soir 88

Page 91

Donner corps un r ve de libert Un exercice de po sie brute par les seules ressources du corps acrobatique sans faire appel des techniques d agr s ni au langage parl ni des techniques vid o ou d insertion num rique CIRQUE LE PIOT 8 20 07 Le corps acrobatique et rien d autre Dans sa mat rialit virtuose dans sa capacit de d formation et de transformation dans la promesse qu il nous tend d chapper aux lois physiques l mentaires de s en chapper pour r inventer un monde de libre jeu REL CHES 11 16 11h00 Le corps acrobatique comme utopie concr te Incarn e Bas e sur l accroissement des possibilit s de d placement vitesse souplesse agilit force et pr cision DUR E 1h05 POUR ALLER PLUS LOIN Le corps acrobatique comme invitation la libert Une sc nographie acrobate Distordre l espace et le temps impose de cr er une sc nographie capable des m mes prouesses Les l ments sc nographiques sont mobiles dissociables L espace de jeu des corps devient lui m me un espace joueur orientable pour mieux d sorienter se contorsionner et faire le beau dans tous les sens il poss de une fonction rewind Goury le sc nographe de Yoann Bourgeois a donn libre cours ses fantaisies d architecte emm lant les lignes de force et d saxant les plans Du cirque l tat brut Sans autre agr s que leur corps lastique ils d fient la gravit CATHERINE MAKEREEL LE SOIR Sur l le Piot 15 minutes pied de la Porte de l Oulle Parking gratuit Dans le cadre d Occitanie fait son cirque en Avignon R servations 06 71 31 03 42 ou 06 71 31 04 68 Tarifs 16 11 8 6 Un spectacle s lectionn par le Th tre des Doms en complicit avec Occitanie fait son cirque en Avignon Cr ation collective Back Pocket Avec Aur lien Oudot Michael Hottier Maya Kesselman Dominic Cruz Devin Henderson Mise en sc ne Vincent Gomez Philippe Vande Weghe Regard chor graphique Isael Cruz Mata Cr ation Lumi res Gr gory Rivoux Montage son Lambert Colson Sc nographie Didier Goury Costumes Leen Bogaerts R gie g n rale Julien Bier Technicien plateau Guillaume Troubl Production D l gu e Les Halles de Schaerbeek Be Production Associ e Le Th tre de Namur Be Coproduction Carr Magique p le national des arts du cirque en Bretagne Fr I Fondazione I Teatri Reggio Emilia It I Espace Malraux sc ne nationale de Chamb ry et de la Savoie Fr I La Coop asbl et Shelter Prod Soutien Esac Be La Cascade p le national des arts du cirque Fr Piemonte dal Vivo It I Cit du Cirque P le r gional Cirque Le Mans Taxshelter be ING et Tax shelter du gouvernement f d ral belge Be Contact Flavia Ceglie 32 0 477 44 75 49 diffusion halles be back pocket org

Page 92

P 60 63 Les Doms donnent carte blanche LA MAISON QUI CHANTE de Bruxelles pour pr senter dans la salle de l Ajmi deux spectacles de chanson jeune public UN LIEU D DI LA CHANSON JEUNE PUBLIC UNIQUE EN BELGIQUE ET EN EUROPE La Maison Qui Chante est avant tout un espace de r sidences pour que les artistes puissent disposer du temps n cessaire pour cr er leurs spectacles dans des conditions optimales Ensuite r guli rement les artistes d voilent leurs cr ations lors de concerts tous publics ou scolaire Elle accueille galement des ateliers et des stages Pour que la Chanson jeune public devienne un art part enti re pour les enfants et leurs parents www lamaisonquichante be Attention chacun des spectacles ne joue que quelques jours en d but de festival MUNDO MAMEMO Mamemo SPECTACLE MUSICAL JEUNE PUBLIC D s 3 ans Bilingue Fran ais Espagnol L AJMI 5 7 07 16h00 18h30 DUR E 50min 90 l AJMI Sc ne de Musiques Actuelles 4 rue des Escaliers Sainte Anne Juste en face du Th tre des Doms R servations aux Doms 04 90 14 07 99 Tarifs 20 14 10 7 Un monde onirique na f C est l histoire en chanson en touchant tout en douceur cartoon et en deux langues Un charme immense Il faut Fran ais Espagnol de Lydia partie en voyage sur la plan te avoir vu Mamemo au moins une fois MAMEMO S accompagnant T l rama tour tour au piano la guitare l accord on ou au uku Textes musiques et mise en sc ne Martine Peters et Olivier Battesti l l Lydia donne des couleurs Chant guitare accord on ukul l et piano latino son p tillant r cit Sur Lydia Botana Cr ation son C dric Alen sc ne elle est accompagn e Cr ation lumi re Benjamin Struelens de trois grands crans de toile Coproduction Mamemo Tapage Nocturne tendue comme des voiles sur La Maison Qui Chante lesquels sont projet s les dessins anim s Contact Les chansons parlent de la peur du noir des matins pas rigolos quand il faut se lever t t d tre capable tout seul de conduire une voiture de manger du chocolat de vivre pieds nus de parler son doudou ou d aller nager la piscine avec ses parents Poisson Pilote Production France Jacques Thomasson 33 0 6 64 21 77 55 jacques thomasson1 gmail com Fragan Belgique Fr d rique Dawans 32 0 477 25 96 78 prod fragan be www mamemo com

Page 93

P 64 67 LA FAMILLE HANDELDRON Th tre Loyal du Trac Un concert spectacle qui Les tripl s de la famille Haninvite les petits rire et deldron vous invitent dans un chanter sur les souvenirs de camping improvis Ces trois baroudeurs vont vous raconter voyage des tripl s Handeldron Dr le et l incroyable histoire du loup saugrenu v g tarien les aventures du Ariane Bilteryst Vers L Avenir monstre rikiki ou encore la grande vasion du Doudou Mise en sc ne Laetitia Salsano Avec C cile Delberghe L a Le Fell et Ga l Un road trip musical pour pe Soudron Musique et arrangements Eloi Baudimont tites oreilles bien aiguis es Le concert de la Famille Handeldron est une invitation revivre sur sc ne un p riple un voyage initiatique dans lequel le trio se retrouve confront plusieurs preuves vivre de nouvelles exp riences sortir d un terrain connu qui leur permettent de se d passer travers leurs aventures Cr ation son et lumi res C dric Alen Sc nographie C line Rappez et Laurence Goeminne Graphisme Aurore Cecchinato Textes C cile Delberghe Manon Hanseeuw et Ga l Soudron Coproduction du Th tre Loyal du Trac Ferme du Bi reau Soutien F d ration Wallonie Bruxelles La Maison Qui Chante Action Sud Contact Poisson Pilote Production France Jacques Thomasson 33 0 6 64 21 77 55 jacques thomasson1 gmail com Th tre Loyal du Trac Belgique C cile Delberghe 32 0 472 36 75 52 ceciledbg gmail com CONCERT POP JEUNE PUBLIC D s 5 ans L AJMI 9 14 07 9h45 DUR E 45min l AJMI Sc ne de Musiques Actuelles 4 rue des Escaliers Sainte Anne Juste en face du Th tre des Doms R servations aux Doms 04 90 14 07 99 Tarifs 20 14 10 7 91

Page 94

Page 95

D BATTRE VOIR P 70

Page 96

Page 97

Le jardin du Th tre des Doms est sans aucun doute le reflet de ce qui se fabrique sur son plateau Il prolonge l esprit et les id es qui le traversent par des causeries colloques concertations conversations dialogues discussions entretiens lectures conf rences et toutes sortes d activit s en marge de la programmation Il sera donc question dans cette dition de jeunesse de jeune public et d mergence mais aussi de diversit et d alt rit Des femmes et des hommes vous proposeront de les suivre dans leurs r flexions et parfois d y participer En plein air l abri du soleil et de l effervescence parmi quelques v g taux le jardin abritera ce temps pr cieux de l change 95

Page 98

SAM 13 18h30 Cr ation d une pi ce radiophonique DREAM JOB S D ALEX LORETTE La RTBF est heureuse de proposer pour la seconde dition la cr ation d une pi ce radiophonique au c ur du Jardin du Th tre des Doms Dream job s est une pi ce pour 6 personnages qui parle du parcours d une femme dans le monde du travail une femme dont la formation et le parcours ne sont pas en phase avec les attentes de ce monde du travail Sa lente d ch ance am nera la r volte LES INVIT S DU JARDIN EN JUILLET Avec son criture tr s s rie ce texte multi prim en Belgique et en France prix des metteurs en sc ne CED WB aide la cr ation Artcena CNT en France et aussi s lection des Journ es des Auteurs de Th tre de Lyon 2018 se retrouve connect l actualit manifestations citoyennes etc et a d j fait l objet de plusieurs lectures publiques Deux projets de production sont en cours pour 2020 2021 en Belgique et en France Texte Alex Lorette Avec Val rie Bauchau Sonia C cile Djunga M lina L one Fran ois Chlo Thierry Hellin Tony J r me Nayer Paul Renaud Van Camp Fred Lecture diffus e en direct sur La Premi re et sur Auvio Une coproduction par Ou dire La Premi re Jour de Rel che La Trois En partenariat avec la SACD Belgique et le soutien de Wallonie Bruxelles International Programme sous r serve de modifications

Page 99

DIM 14 LUN 15 13h 16h Rencontres d bats Diversit s et textes de th tre LES ST R OTYPES DANS LES TEXTES DE TH TRE COMMENT LES D TECTER LES VITER OU LES EXPLOITER CONSCIEMMENT Les auteurs et autrices s int ressent aux repr sentations des diversit s dans les textes de th tre et sont d sireux de proposer des histoires et des personnages qui d jouent les clich s et les st r otypes Mais est ce si simple Alors que par nature les textes de fiction mettent en uvre des arch types alors que les st r otypes proc dent de repr sentations parfois inconscientes alors que les contre st r otypes sont parfois contreproductifs la bonne volont ne suffit pas toujours L objectif de cette rencontre est d une part d analyser les biais de genre avec Sarah Sepulchre th oricienne de la question et dans un deuxi me temps l aide d exemples concrets de proposer une bo te outils pour les auteurs et autrices 14 juillet de 13h 16h Rencontre d construction o l on mettra en vidence les m canismes des st r otypes des identifications des mod les et o l on s interrogera sur la construction des personnages et leur parcours 15 juillet de 13h 16h Rencontre reconstruction o l on s interrogera sur comment passer des intentions l criture d un texte Avec des exemples concrets puis s dans les histoires connues de tou te s Une rencontre con ue par la SACD avec notamment Sarah Sepulchre Professeure cole de Communication UCL GIRCAM Sybille Cornet autrice et membre du Comit belge de la SACD DIM 14 18h Rencontre LE PARCOURS D UNE COMPAGNIE NAISSANCE VIE COMA ET R INCARNATION Une compagnie c est un projet artistique tenu par un e ou plusieurs artistes Or si l artiste volue le projet aussi Ces volutions ne sont pas toujours lin aires et anticipables loin s en faut Comment permettre l institution stabilisatrice d accompagner au mieux ces al as ces parcours disruptifs successifs essentiels mais porteurs d instabilit Que se passe t il quand une compagnie se structure en d but de vie puis qu elle change de projet Quand elle est en tat de pause cr ative Comment les partenaires institutions et lieux peuvent ils inventer de nouveaux dispositifs ou assouplir ceux qui existent afin de coconstruire le plus justement avec les vies accident es des compagnies Au del des singularit s respectives belges et fran aises nous questionnerons le d sir de cr er des compagnies et leurs al as de production en r vant de nouveaux mod les issus des exp riences de la CCTA et de ACTES PRO notamment INTERVENANTS 4 compagnies invit es 2 belges et 2 fran aises MOD RATION Thibaut N ve pour la CCTA Chambre des compagnies th trales pour adultes Nicolas Kerszenbaum pour ACTES PRO Association de compagnies professionnelles de spectacle vivant des Hauts de France Entr e libre mais r servation recommand e par mail actionculturelle sacd be Il est possible d assister aux deux rencontres ou l une d elles 97

Page 100

LUN 15 22h Pitching de projets PECHAKUCHA DES AUTEURS ET AUTRICES PechaKucha 20 images x 20 secondes pour convaincre parler d une cr ation esquisser une mise en sc ne d voiler un synopsis faire une performance clair 14 auteurs autrices et compagnies se racontent en 6 minutes 40 secondes ils ont le sens du rythme ils aiment raconter des histoires ils sont des b tes de sc ne et ils vont vous le prouver dans cette s ance de pitching visuelle dynamique et ludique La SACD en Belgique est fi re d inviter les professionnels d couvrir des artistes et la diversit de leurs univers Ils et elles recherchent des partenaires pour d velopper ces projets pourquoi pas vous Pour en savoir plus sur les artistes et leurs projets rendez vous sur www sacd be R servations communication lesdoms eu 33 0 4 90 14 07 99 Une s ance professionnelle propos e par les Doms et la SACD en Belgique La SACD accompagne les auteurs et autrices pour les aider assurer leur promotion et rencontrer d autres professionnels Powered by PechaKuchaTM AU PROGRAMME SEPT PROJETS ISSUS DE WALLONIE BRUXELLES Anthony Foladore et Hugo Van De Plas pour Je suis une histoire S bastien Hanesse pour Suzanne Patrick Masset pour Les Assassins Lorette Moreau pour On va b tir une le et lever des palmiers co crit avec Axel Cornil Antoine Neufmars pour Plan de table Violette Pallaro pour Un Loup pour l homme Esther Sfez et Paul Mosseray Collectif Hold Up pour Another brick in the wall Emmanuel Texeraud pour Boccaperta Lectures ET TROIS PROJETS ISSUS DE LA R GION SUD Geoffrey Coppini pour Vedette s Laurent de Richemond pour La Secte Rapha lle Bouvier et Maxime Potard pour et si vous y croyez assez peut tre il y aura un poney Les lecteur trice s se pr sentent et s inscrivent le matin occupent l espace autour de la fontaine le soir pendant 20 min pour nous dire leurs textes anciens ou neufs seul ou en bande DU MER 17 AU DIM 21 22h 23h LA FONTAINE AUX TEXTES Autour de la fontaine du Th tre des Doms des lectures d extraits de textes dits l improviste autour de l eau qui s coule Cinq soir es surprises pour les amoureux de ce qui s coute et provoque le sc nique Cour du th tre Infos et inscriptions Isabelle ou Amandine communication lesdoms eu 33 0 4 90 14 07 99

Page 101

MER 17 17h Rencontre SPECTACLE JEUNE PUBLIC GENRE PART ENTI RE OU SYMPATHIQUE GHETTO Petits spectateurs petits cr ateurs Il fut un temps o les pr jug s taient grands y compris au sein de la profession Depuis longtemps cependant les auteurs com diens danseurs metteurs en sc ne chor graphes sc nographes et autres artisans du spectacle ont prouv que la plupart du temps ils assumaient compl tement leur choix et n taient pas du tout dans le domaine du jeune public par d faut d occupation Renfor ant d s lors la cr dibilit et l importance du secteur sans forc ment le consid rer comme un genre sp cifique Aujourd hui d autres questions surgissent Estil possible souhaitable de se consacrer enti rement ce type de public Faut il au contraire varier les plaisirs A t on autant d opportunit s de se former de circuler de valoriser ses comp tences individuelles dans d autres milieux avec l tiquette jeune public en tenant compte aussi des contraintes des tourn es notamment en milieu scolaire et para scolaire Le Th tre des Doms Sc nes d enfance Assitej France dans le cadre des Cartes Blanches de son projet Avignon enfants l honneur et Emile Cie proposent de soumettre ces questions des acteurs de terrain du jeune public pr sents Avignon INTERVENANTS sous r serve Baptiste Toulemonde Cie Renards Effet mer Caroline Cornelis Nyash Aur lie Namur Les nuits claires Leila Anis ou Karim Hammiche L il brun ANIMATION Emile Lansman MER 17 JEU 18 VEN 19 10h 13h Ateliers de pratique artistique VEN 19 18h Rendu des ateliers Ateliers de pratique artistique L INVENTION ARTISTIQUE FACE AUX PLURIELS ET L ALT RIT Trois jours pour approcher et prouver par l criture sc nique performative et ou dramatique cette question de l invention artistique face aux pluriels et l alt rit Comment en arts de la sc ne construit on des uvres qui chappent aux st r otypes ou qui les interrogent assez pour les garder une distance critique du sujet Comment chapper aux lieux communs et aux assignations culturelles et identitaires pour chafauder un geste artistique qui refl te nos r alit s plurielles sans tronquer le r el Un petit groupe de participants donnera voir le 19 juillet le r sultat de leur recherche paul dans cette d marche par Anne Thuot Prix Jo Dekmine 2019 voir page 110 dramaturge performeuse et autrice qui s empare dans son travail de ces interrogations ouvertes et inclusives INTERVENANTE Anne Thuot dramaturge performeuse et autrice PARTICIPANTS Ateliers ouverts tous partir de 15 ans INSCRIPTION 12 places Ateliers en entr e libre sur inscription communication lesdoms eu 33 0 4 90 14 07 99 99

Page 102

Page 103

ZOOGRAPHIER LE FESTIVAL le RACASSE STUDIO BRUXELLES C est nous les coupables Les affiches brochures tracts logos a fait 18 ans qu on bombarde les saisons et festivals du Th tre des Doms de nos concepts et images Un travail passionant sans cesse renouvel Le RS c est avant tout un studio atypique de cr ation visuelle et multim dia Fond au d but des ann es nonantes et men par Lucas Racasse L quipe les quipes devrais je dire ont souvent volu grandi r tr ci mais ont toujours t aliment es par des cr ateurs de talent Au fil des ann es des graphistes illustrateurs vid astes photographes mod lisateurs 3D comme Polly Butowsky Eric Pringels Robin Yerl s et Laurane Perche pour ne citer qu eux ont contribu la r putation du studio sa naissance il s appelait King Kong ce qui r sumait assez bien notre mode de fonctionnement tre roi et singe la fois rire Les premi res ann es nous avons m lang nos clients maisons de disques th tres bo tes de nuit avec de la pub silence Oui de la publicit pour de grandes marques Nous avons produit en parall le des cr ations pour la Fnac et le Th tre de la Balsamine Go Sport et Cramed Disc le G7 et le Th tre 140 les Cimenteries belges et La Fura dels baus les uns finan ant les autres rire Pendant ce temps la vid o avec ses nouvelles techniques digitales d barquait et Moyens du Bord Production naissait Une division du studio qui avait pour but de r aliser des courts m trages des clips de l animation du VJing des docus avec les moyens du bord videmment Et au d but du XXI me si cle nous avons commenc produire de la vid o pour la danse et le th tre et des projections ART VISUEL Retrouvez leur bestiaire du festival 2019 en grand dans la cour des Doms live pour concerts C tait terriblement excitant Les ballets C de la B Julie Bougard MC Villalobos Bud Blumenthal Davis Freeman Encore aujourd hui cette petite maison de production vid o repr sente une grande part de notre activit et nous permet de garder un contact direct avec la r alit des arts de la sc ne Ce qui nous ram ne nos moutons et la publicit C est en commen ant collaborer la cr ation de spectacles avec de petites compagnies que de l int rieur nous avons r alis le manque de v ritables publicitaires pour les milieux culturels Pourquoi eux aussi n auraient ils pas droit une vraie communication visuelle Une vraie r flexion strat gique De vraies campagnes avec des objectifs commerciaux Le tout avec cr ativit et originalit Des sp cialistes de la com culturelle Des Inside men Le voil l avenir du studio Ni une ni deux stop la pub on ne s occupera plus que de musiciens com diens danseurs jongleurs marionnettistes compagnies th tres labels ind pendants Petits et grands Et a fait vingt ans que a dure Depuis les toutes premi res heures des Doms nous uvrons sans rel che pour nous r inventer et proposer chaque ann e des images et concepts qui d crochent l il et marque l esprit R acasse Studio Contact hello racasse studio be www racasse studio com www lucasracasse com 101

Page 104

Page 105

ACCUEILLIR

Page 106

LES R SIDENCES2018 2019 AUX DOMS DANS LE R TROVISEURTout au long de la saison le Th tre des Doms propose dans sa programmation d accueillir et d accompagner des r sidences d artistes professionnels de la F d ration Wallonie Bruxelles et de la R gion Sud s exprimant dans diverses disciplines des arts de la sc ne la recherche d un espace et d un temps propices la recherche au d veloppement ou la finition de projets de cr ation LISA GILOT LORETTE MOREAU E D I T Octobre 18 La recherche en art est un processus assez long Il s agit d une r flexion qui nous accompagne quotidiennement et volue en marge de notre processus cr atif Elle se m le nos pratiques artistiques se nourrit de nos questionnements individuels et s insinue parfois au c ur de nos r alisations AFTER PARTY Cie ISABELLE DARRAS AVEZ VOUS INT GR LE PRINCIPE DE R USSITE Nous avons demand aux compagnies en amont de leur r sidence Novembre 18 C est quoi l art au quotidien Au quotidien pour moi c est pratiquer le m tier que j ai choisi avec passion rigueur acharnement et engagement tre l aff t des d tails et m tonner encore et encore dans la vie courante pour donner voir cet tonnement

Page 107

ANTOINE PIERRE URBEX QUINTET SKETCHES OF NOWHERE DELPHINE DE BAERE COWBOY D cembre 18 Novembre 18 Une n cessit Un tat d esprit Une curiosit sans fin Un puits sans fonds de possibilit s Un combat TARA BECKERS JUNE OU LE GO T DE LA CAROTTE SAL E Novembre 18 L art est la passion qui ronge et qui nourrit Il s agit de slalomer entre les obstacles du prosa sme L art est la probl matique et la solution le virus et l antidote Je ne connais pas la s r nit les temps sont durs une certaine pr carit se fait anodine les coups de blues sonnant le glas de l humanit et de l art Mais retourner au travail se rappeler le pouvoir intuitif qui nous constitue fait resurgir les n cessit s L art ne doit pas tre triste Mon quotidien non plus Il me faut donc travailler l art au quotidien GROUPE KURU LA BERMA RACHEL ET MOI Janvier 19 L art au quotidien est un combat Debout 6h couche biberon couche panade l gumes puis panade fruits 7h r veil du grand chocapic fruits bo te tartines Cr che bisou aurevoir le petit bus bisou bonne journ e le grand Il est 9h j ai faim petit d jeuner enfin 9h30 au caf ou la maison le coup de la page blanche Non pas le temps il faut crire avancer construire des projets plein la t te un grand d sir de les r aliser 16h tout s arr te ou tout commence Le bruit et l activit viennent remplacer le calme des mots L art un moyen de s extraire du quotidien Toujours trop de travail jamais assez d argent et surtout pas assez de temps pour tout faire Je voudrais plusieurs vies mais tout de suite 105

Page 108

DAME DE PIC Cie KARINE PONTIES LICHENS Janvier 19 Ma recherche chor graphique s articule autour de la traduction Traduire r crire non pas nous dans le monde mais le monde en nous comme des tres vivants parmi d autres tres vivants Traduire donc et proposer une criture un langage qui part du corps dans lequel il y a plusieurs langues car il n y a pas qu un seul d sir Car la danse n est pas un but en soi d un point de vue esth tique ou formel Elle est plus un moyen pour que le corps soit une exp rience mener pour prouver ses limites ses identit s et ses devenirs dans toutes ses ramifications prenne un endroit au moins un peu de sens et de po sie tre artiste c est comme dit un ami Maurice Delbez Lancer des balles et ne pas savoir qui va les recevoir en pleine t te ou en plein c ur commencer par nous L art au quotidien c est une chance une nergie qui aide affronter tout le reste et permet de croire toujours sans rien attendre jamais L art au quotidien c est se consacrer quelque chose qui ne nous appartient pas Ce qui nous appartient c est de travailler c est d oser donner du temps et de l importance notre recherche L art au quotidien c est savoir tre seul et tre 1000 en m me temps savoir m langer l exigence et la bienveillance Et enfin savoir parfois s arracher de certaines urgences du quotidien urgences parfois si agr ables et rassurantes Sinon qui quoi d autre Cie MME V RO Be LE BAZARDIER Fr UNDER THE MISSELST E F vrier 19 Cie AUCUNE PILOU CARMIN Janvier 19 L art au quotidien c est tr s exigeant cela C est oser donner sans savoir ni o ni quand l on recevra quelque chose en retour C est faire parce que c est l unique moyen que l on ait pour rester debout et pour que la vie repr sente norm ment d heures un peu p nibles devoir faire tout un tas d autres choses sur un ordinateur par exemple mais c est une source ponctuelle d un plaisir irrempla able qui rend cette pratique absolument obligatoire et incurable

Page 109

LA B CANE LA PALOMA Mars 19 Mai 19 EDDY RAVIE Vivre l art au quotidien c est confronter sa d marche au monde C est un engagement politique et citoyen une profession de foi une lutte sans rel che pour une libert d actions et d expression un dialogue un risque C est peut tre aussi essayer de nommer la beaut C est peut tre aussi essayer de nommer la violence Questionner et se mettre en mouvement J ai envie dire n cessaire mais pas facile Une r ponse de normand Plus s rieusement le th tre est ma mani re de m exprimer ou du moins celle o je peux dire les choses les plus intimes au plus grand nombre donc je ne peux m en passer Mais quelle lutte pour arriver ce moment o un spectacle peut enfin s adresser un public et pour faire entendre que non nous ne sommes pas que des amuseurs publics Mais en m me temps quel plus beau combat que de d fendre ces espaces d change que sont les th tres TH TRE C UR DE TERRE UNE PEAU DE LOUVE Avril 19 Que dire du trop de temps pass en strat gies justifications demandes et tentatives de cr er les conditions pour enfin s am nager le temps de r ver L Art au quotidien c est prendre soin de la richesse que constituent nos fragilit s prendre soin de la force de nos intuitions se souvenir parfois de tout ce qu on a appris c est nourrir de puissance po tique les monstres qui nous habitent et les l cher dans un terrain plus ou moins balis Et quand l Art au quotidien survient alors c est bon on est reli soi m me aux autres au Monde 107

Page 110

R EL ENJEU Programme crois de r sidences de recherche sur les critures du r el Th tre La Cit Marseille Th tre Jean Vilar Vitry Th tre des Doms Avignon Th tre de l Ancre Charleroi Forum Jacques Pr vert Carros LE DISPOSITIF LES LAUR ATS 2018 l origine c est une histoire de rencontre entre 5 th tres entre la Belgique et la France entre le Nord et le Sud 5 projets artistiques port s par des femmes et des hommes qui mettent au c ur de leur engagement la relation entre les critures les uvres et les gens Convaincu e s collectivement de la n cessit de produire un th tre qui transforme nous avons fond ensemble en 2016 un programme de soutien la cr ation artistique le dispositif R el Enjeu autour des critures du r el dans un d sir de mutualisation et dans une volont de dynamique europ enne Le prochain appel projets R el Enjeu sera lanc d but 2020 pour un accompagnement accueils en r sidences apports en coproduction sur les saisons 2020 2021 et 2021 2022 Pour recevoir le futur appel projets envoyeznous un mail sur lereelenjeu forumcarros com LES LAUR ATS 2016 Les deux premi res compagnies avoir b n fici du dispositif sont La Cie du Rouhault FR avec J appelle mes fr res de Jonas Hassen Khemiri la Cie Eranova BE avec L U C A Pour cette 2 me dition les projets choisis sont r solument europ ens voyageurs et ouvrent sur la mobilit des uvres et des esprits avec des probl matiques en prise directe avec le r el Paola Pisciottano avec Extreme Malecane La Conquesta del Pol Sud avec A land full of heroes VOUS POURREZ D AILLEURS D COUVRIR L U C A CET T AU FESTIVAL D o viens tu En partant de cette question a priori anodine L U C A Last Universal Common Ancestor remonte jusqu aux origines de l Homme et explore avec im pertinence les notions d h ritage et d int gration Du 5 au 25 juillet sauf 11 18 17h30 la Manufacture Patinoire 2 rue des coles R servation 04 90 85 12 71

Page 111

EXTREME MALECANE A LAND FULL OF HEROES Paola Pisciottano BE La Conquesta del Pol Sud ES Dans quelle mesure les rh toriques d fendues par les mouvements identitaires et populistes influencent le regard que la jeunesse porte sur le r el Affect e par cette question j ai d cid d entreprendre une enqu te travers quatre pays europ ens comme point de d part pour la cr ation d un spectacle Parce que je pense qu il est n cessaire d aller au del de l analyse politique pour tenter de saisir les aspects li s l exp rience l motivit au sentiment d appartenance qui sont la base de la diffusion de ces mouvements Paola Pisciottano L Europe fut une fronti re entre deux visions du monde L Europe fut la ligne de front entre deux id ologies oppos es Et aujourd hui Quand on pense l Europe quelles images nous viennent l esprit Que signifie aujourd hui l Europe Serait elle toujours une fronti re Dans Extreme Malecane interviews v cu personnel des acteurs mat riel provenant du net se tissent et font l objet d une conf rence performative enrag e qui d raille progressivement selon une po tique du fragment Extreme Malecane sera une pi ce en trois langues qui na t de la col re de Paola Pisciottano vis vis de la diffusion des discours n ofascistes et n onationalistes parmi les jeunes en Europe La cr ation pr vue pour la saison 2020 2021 passera par des pr sentations d tapes sc niques des rencontres publiques et des confrontations avec des sp cialistes Pour garder un dialogue constant avec les blessures et les contradictions du pr sent Avec Yannis Adrimis Gr ce Debora Binci Italie Aur lien Vandenbeyvanghe Belgique France Conception Paola Pisciottano Production et conseil dramaturgie Olmo Missaglia Direction technique Gaspard Samyn Espace et lumi res Sibylle Cabello Un projet de bolognaprocess asbl Avec le soutien du dispositif Le R el Enjeu La Bellone Maison du spectacle Campsirago Residenza Th tre Oc an Nord Centre Culturel de Ch n e Avec l aide de la F d ration Wallonie Bruxelles Le projet b n ficie du programme Jeunes Producteurs de MoDul La Conquesta del Pol Sud est une compagnie de th tre barcelonaise cr e en 2009 par Carles Fern ndez Giua et Eugenio Szwarcer Leurs spectacles combinent sur sc ne des t moignages r els et des enqu tes journalistiques et questionnent en permanence le rapport entre l individu et le collectif Leur prochaine cr ation A land full of heroes cherche le dialogue entre l exp rience de Carmen Francesca Banciu crivaine qui a v cu dans la Roumanie de Ceaucescu son uvre et le travail de recherche de la compagnie sous forme de road trip dans le centre de l Europe Dans nos spectacles il n y a jamais d interm diaires pas de com diens donc incarnant les motions et les propos de personnages de fiction On construit les pi ces sur la mati re brute que sont le r el et le v cu de personnes Ils deviennent ainsi co auteurs des pi ces et cette cr ation partag e est essentielle au sein de la compagnie et le point central de notre mani re de travailler Fern ndez Giua et Eugenio Szwarcer Avec Carmen Francesca Banciu Conception Carmen Francesca Banciu Carles Fern ndez Giua Eugenio Szwarcer Avec Carmen Francesca Banciu et Meda G Banciu Mise en sc ne Carles Fern ndez Giua Sc nographie et vid o Eugenio Szwarcer Sound design Damien Bazin clairage Luis Mart www laconquesta com En r sidence au Th tre des Doms du 5 au 13 novembre 2019 Sortie de r sidence pr vue le 12 novembre 109

Page 112

P 68 69 LE PRIX JO DEKMINE Jo Dekmine a dirig le Th tre 140 Bruxelles pendant plus de 50 ans Il tait un programmateur audacieux un d couvreur de talents Le Conseil d administration du Th tre des Doms a voulu c l brer sa personnalit hors du commun en cr ant un prix qui distingue un e artiste de la F d ration Wallonie Bruxelles et qui donne de la visibilit ses propositions artistiques mergentes et innovantes Le Prix Jo Dekmine consiste en une semaine de d couverte du Festival d Avignon Le ou la laur at e se voit offrir une semaine tous frais pay s au plus grand festival francophone de th tre du monde L occasion lui est ainsi donn e de d couvrir des univers artistiques et des personnalit s de la diffusion des arts de la sc ne de mettre un pied dans la curiosit et la mobilit L invention artistique face aux pluriels et l alt rit Anne Thuot animera un atelier de pratique artistique les 17 18 et 19 juillet Trois jours d ateliers en entr e libre sur inscription Plus d informations page 99

Page 113

LA LAUR ATE 2019 ANNE THUOT Artiste performeuse Anne Thuot vit et travaille Bruxelles Metteure en sc ne et com dienne de formation dipl m e de l INSAS o elle enseigne depuis 2012 elle m ne aujourd hui des projets de performance qui interrogent l identit europ enne les modes de narrations dominants et notre relation l Autre Elle questionne le r le de l artiste dans un vivre ensemble trop souvent marqu par la peur l intol rance ou l absence d empathie Comment devenir t moin Comment s ouvrir celui qui est pour nous diff rent Comment proposer des exp riences qui transgressent cette peur et permettent d aller la rencontre de celui qu on ne comprend pas ou dont on ignore tout Par le corps la vid o ou le texte elle met alors en lien les histoires intimes qui habitent l espace public travers des projets souvent cr s in situ et qui explorent de diff rentes mani res la place que nos corps et ses histoires peuvent prendre dans la ville Capitale de l Europe Bruxelles joue un double r le dans ce travail en tant que territoire et symbole d un h ritage europ en contradictoire Ville monde aux in galit s sociales insoutenables mais aux croisements culturels exceptionnels l espace public renvoie aussi un h ritage colonial belge encore largement d construire Bruxelles mais aussi dans d autres villes europ ennes l investigation urbaine et l exploration de diff rents dispositifs de rencontre artistique sont alors pour Anne Thuot une mani re de mettre en lumi re et de jouer avec ces formes de conditionnement urbain quelle est cette fronti re qui s pare le bon corps du mauvais le visible de l invisible le discours sur le vivre ensemble de sa r alit quotidienne bien plus complexe et h t rog ne Comment faire ressurgir et dialoguer les m moires intimes et collectives Anne Thuot exp rimente diff rents proc d s pour interroger l espace public qu elle consid re avant tout comme un territoire de jeu et de rencontres La d ambulation l infiltration l occupation le travestissement l entretien lui permettent de proposer d autres formes de narration et d exp riences dans la ville qu elle reprend ensuite travers des interventions publiques des performances ou installations pluridisciplinaires ou dans le cadre de projets socio artistiques Son travail m lange fiction recherche et actions performatives Sans jamais tre proprement narrative et lin aire la fiction sert poser un cadre travers lequel regarder ces r alit s Elle est un canevas d velopper broder mettre en doute Entre outil performatif et auto fiction Anne Thuot explore aussi le travestissement comme une transformation int rieure et ext rieure qui permet de comprendre une r alit physique ou sociale h t rog ne C est cette envie qui fait naitre les performances Wild Looking for the Putes Mecs en collaboration avec Diane Fourdrignier Prix du Spectacle Vivant 2017 de la SACD et le projet multiforme Lydia Richardson 20152019 Plus r cemment Anne Thuot travaille en collaboration avec Sara Sampelayo et Flore Herman autour des r cits et m moires intimes de l h ritage colonial europ en qui hantent les corps et les objets Elle travaille aussi avec Anne C cile Massoni qui vient de cr er le spectacle pour enfants Il est o le A du Z bu au sein de la structure FastAsbl qu elle g re ensemble Anne Thuot sera pr sente sur le festival du 14 au 21 Plus d infos sur les installations performances et spectacles d Anne Thuot sur www annethuot com 111

Page 114

HORS LES DOMS PARTAGER MARDI 16 14h30 19h DE LA PAGE LA SC NE UN E AUTEUR TRICE UNE COMPAGNIE Journ e des critures contemporaines pour le jeune public Organis e par l veil Artistique En partenariat avec la SACD Sc nes d enfance ASSITEJ France le Th tre des Doms et EMILE CIE Pour cette dition 2019 du festival aux Doms plac e sous le signe de la jeunesse nous devions forc ment croiser la route de l veil Artistique Sc ne conventionn e Art Enfance Jeunesse MARDI 16 15h 16h30 L ACCUEIL DE COMPAGNIES ITIN RANTES SOUS CHAPITEAU UN RAPPORT PARTICULIER AUX TERRITOIRES ET AUX POPULATIONS Une rencontre l initiative de la compagnie belge de th tre itin rant Les Baladins du Miroir Les compagnies itin rantes diffusent leurs cr ations de th tre ou de cirque sous un chapiteau et proposent un tout autre rapport au spectacle au temps au public au territoire Elles int grent l itin rance dans leur mode de vie mais aussi dans leur mani re de travailler de cr er Elles vont la rencontre du public au del des temps de repr sentations Leur structure itin rante attire les regards et change le paysage le temps de leur pr sence LIEU DE LA RENCONTRE Chapiteau des Baladins du Miroir lot Chapiteaux le de la Barthelasse 353 chemin des Canotiers Avignon 20 minutes pied depuis le centre INTERVENANTS ET ANIMATION Plus d infos 33 0 7 85 78 40 88 www lesbaladinsdumiroir be

Page 115

Ils sont le lieu jeune public de r f rence sur Avignon Ils coordonnent entre autres en saison Festo Pitcho auquel les Doms participent depuis toujours 13 me dition et organisent le festival Th tr enfants en juillet une oasis de programmation jeune public dans le festival qui a une attention particuli re aux critures contemporaines En parall le des spectacles une rencontre avec des auteurs trices et des metteurs euses en sc ne est organis e le mardi 16 juillet Ils elles viennent y pr senter de nouveaux textes et des projets de cr ations Nous sommes heureux d tre associ s cette d couverte et de voir que les critures jeunesse belges sont bien repr sent es La Princesse qui n aimait pas d Aude Denis inspir de La princesse qui n aimait pas les princes de Alice Bri re Hacquet mise en sc ne Johanny Bert Barbaque Compagnie d s 5 ans Fr Notre temp te d Aur lie Namur mise en sc ne Aur lie Namur Les Nuits Claires d s 9 ans Fr Be Ravie de Sandrine Roche mise en sc ne Thomas Fourneau Cie La Paloma d s 10 ans Fr Be Souliers de sable de Suzanne Lebeau mise en sc ne Betty Heurtebise La Petite Fabrique d s 6 ans Fr Charlie et le Djingpouite de Martin Bellemare mise en sc ne Betty Heurtebise La Petite Fabrique d s 5 ans Fr Tom de St phanie Mangez mise en sc ne Olivier Lenel Cie La T te l envers d s 10 ans Be Comme si nous L assembl e des clairi res de Simon Grangeat mise en sc ne Christian Duchange L artifice d s 9 ans Fr LIEU DE LA RENCONTRE Maison du th tre pour enfants 20 avenue Monclar Avignon SAMEDI 20 11h 12h30 LE PARTICULIER ET L UNIVERSEL Organis par la LICRA Ligue internationale contre le racisme et l antis mitisme La LICRA accueillera dans un de ses d bats Laurane Pardoen metteure en sc ne de Suzette Project qui joue aux Doms S il est vrai que le grand d fi de notre si cle est de concilier l universalit des valeurs et le respect de la diversit culturelle le th tre peut il nous aider mieux poser le probl me LIEU DE LA RENCONTRE Village du Off 1 rue des coles Avignon INTERVENANTS Serge Barbuscia directeur du Th tre du Balcon metteur en sc ne Dominique Lurcel metteur en sc ne sous r serve Laurane Pardoen auteure de th tre metteure en sc ne Fr d ric Potier pr fet d l gu interminist riel la lutte contre le racisme l antis mitisme et la haine anti LGBT Victor Quezada Perez metteur en sc ne Sarah Tick metteure en sc ne ANIMATION Abraham Bengio pr sident de la commission Culture de la LICRA 113

Page 116

Le Groupe d Expert e s en Diffusion Dans le cadre de ses missions d accompagnement des uvres en arts de la sc ne programm es aux Doms le Th tre a d velopp cette ann e un nouveau dispositif d accompagnement la diffusion Il s agit d un groupe d expert e s connaisseur euse s et praticien ne s en mati re de diffusion des arts de la sc ne en France et l international et qui ont une connaissance du paysage des arts de la sc ne en F d ration Wallonie Bruxelles la partie francophone de la Belgique Ce groupe d expert e s constitu de personnalit s fran aises et belges parraine les spectacles s lectionn s au festival aux Doms en leur apportant conseils et strat gies d velopper Il ne s agit pas de se substituer au poste de charg e de diffusion mais bien d accompagner et d enrichir le chemin de diffusion du spectacle en lui offrant une vision et une exp rience singuli re un regard exp riment sur un secteur et une connaissance des r seaux et des fili res de diffusion prioritairement sur le territoire fran ais mais aussi international Le groupe d expert e s 2019 lodie Couraud Production diffusion Cies ULTIMA NECAT ONAVIO et CHES PANSES VERTES Virginie Demilier Company Manager Cie ARTARA Yohann Floch Secr taire g n ral FACE Fresh Arts Coalition Europe Milica Illic Coordinatrice RESCHAPE Marie Le Sourd Secr taire g n rale ON THE MOVE r seau d information sur la mobilit culturelle Victor Lecl re Codirecteur Production et d veloppement international LA MAGNANERIE Dani le Vall e Programmatrice et conseill re arts de la sc ne CWB Centre Wallonie Bruxelles Paris

Page 117

Le Th tre des Doms est le P le Sud de la cr ation en Belgique francophone Sa mission principale est de contribuer tout au long de l ann e au rayonnement d artistes de cr ations et de projets artistiques issus de la F d ration Wallonie Bruxelles par la promotion et la diffusion des uvres et des artistes Il est g r par une association sans but lucratif compos e de professionnels des arts et de la culture et financ e principalement par Wallonie Bruxelles International l administration des relations internationales de la F d ration Wallonie Bruxelles Le Th tre des Doms inscrit son action dans la permanence et le long terme et propose une saison en deux temps le printemps et l automne Il aime construire des projets collaboratifs avec des partenaires locaux nationaux europ ens et ou issus de la francophonie Pendant le Festival d Avignon le Th tre des Doms invite des compagnies s lectionn es pour une programmation vari e de spectacles aux dimensions contemporaines affirmant le regard actuel des artistes l innovation et l exigence artistique des cr ations belges francophones quipes quipe permanente Directeur Alain Cofino Gomez Administration production B n dicte Battistella Communication publics presse Isabelle Gachet Amandine Podrini Assistante administration production com Karine Laborde R gie g n rale Sa d Za our assist de Nicolas Chevalier Secr taire de coordination Bxl Aur lie Vauthrin quipe festival R gie g n rale festival Michel Delvigne quipe technique festival Maxime Delvigne Emmanuel Van de Velde Isabelle Scheck quipe promo festival accueil billetterie promotion Maxime Chartier Christine Limont recrutement en cours Accompagnement en diffusion Elodie Couraud Direction des cuisines Laurent Lauze Stagiaires INSAS Institut national sup rieur des arts du spectacle Margot Briand Alyssa Tzavaras Lionel Ueberschlag Stagiaires ESAC cole sup rieure des arts du cirque Wout Deneyer Oriane Lautel Carla Margarita Manrique Mendoza Stagiaire UL Universit de Li ge Hugo Delperee Conception graphique illustration saison festival Racasse Studio com Bruxelles Le Th tre des Doms est membre du Cercle de Midi F d ration PACA du R seau Cha non FNTAV de Avignon Festival Compagnies AF C et du r seau REVES R seau en Vaucluse au service de l ducation au Spectacle vivant Alain Cofino Gomez fait partie du Comit Mixte Chartreuse F d ration Wallonie Bruxelles et du Comit d Experts de la DRAC PACA Imprimeurs Graphius Printing et Dpi Digital Print Bruxelles Illustration des animaux Lucas Racasse Antarts Photo montage illustration des spectacles Lucas Racasse Les images ont toutes t modifi es trafiqu es retouch es coloris es recadr es mix es d apr s les photos et dessins de 14 15 18 19 Beata Szparagowska l 16 17 Maurice Rougemont l 20 22 24 DR l 21 Marine Dricot l 23 25 Isabella Locurcio l 26 27 Michel Boermans l 28 29 30 31 Michel Boermans Valerie Burton l 29 Alice Piemme l 32 Anthony Henry l 33 34 35 36 37 H l ne Legrand l 38 39 40 41 42 43 Dominique Houcmant l 40 Isabelle Gachet l 44 45 46 47 48 49 Leslie Artamonow l 50 51 52 Alice Piemme l 53 54 55 Nicolas Bommal l 56 57 Camille Charleux l 58 59 Emy Fersh l 60 61 Enrico Turinetto l 62 63 64 65 Benjamin Struelens l 66 67 La Famille Handeldron l 68 69 Marie H l ne Tercafs l 70 71 Sara Sampelayol 72 73 Herv d Otreppe l 102 Lucas Racasse l 106 Lorette Moreau After party l 107 Arnaud Ghys DR Rapha l Gilles photos DR l 108 Aude Martin Michel Boermans Isabelle Gachet l 109 Isabelle Gachet Charlotte Thibaut Marion Duquenne l 110 Paola Pisciottano DR Leslie Artamonow l 122 123 J r me Van Belle Ed resp Alain Cofino Gomez Licences 1 1089977 2 1089976 3 1089975 115

Page 118

En France les artistes de la FW B sont accompagn s par nos partenaires

Page 119

Nous remercions chaleureusement Le Gouvernement de la F d ration Wallonie Bruxelles Le Minist re de la F d ration Wallonie Bruxelles Wallonie Bruxelles International Le Minist re de l Aide la jeunesse des Maisons de justice et de la Promotion de Bruxelles Les membres de l association du Th tre des Doms Le conseil consultatif de programmation du Th tre des Doms Merci pour leur aide pr cieuse Les Halles de Schaerbeek Le Festival de Li ge La Maison Qui Chante Le Rideau de Bruxelles Le Th tre de l Ancre Le Th tre National Wallonie Bruxelles L imprimeirie Graphius Bruxelles Nos partenaires pour l dition 2019 Les Hivernales CDCN d Avignon Occitanie fait son cirque en Avignon L Ajmi Sc ne de Musiques Actuelles L association Mode d emploi pour une culture qui change Plusieurs organismes accompagnent les artistes de Wallonie Bruxelles l international BRUXELLES Wallonie Bruxelles Th tre Danse www wbtd be Wallonie Bruxelles Musiques www wbmusiques be Wallonie Bruxelles Images www wbimages be PARIS Centre Wallonie Bruxelles www cwb fr D l gation g n rale Wallonie Bruxelles www wbi be paris 117

Page 120

Page 121

Page 122

Page 123

Du nouveau au resto des Doms Nouvelle quipe nouvelle carte et diff rentes formules de restauration propos es tout au long de la journ e Le matin diff rentes formules de petits d jeuners Midi et soir des plats du jour des assiettes gourmandes des plats vegan et m me une revisite estivale du waterzo Dans l apr s midi des propositions plus l g res l heure de l ap ro tapas pinchos picorer avant un spectacle ou en attendant qu une table se lib re UNE CUISINE MAISON FRA CHE LOCALE ET INVENTIVE POUR PROFITER AU MIEUX NOTRE COUR OMBRAG E DE SA FONTAINE ET DE SES BRUMISATEURS C t drink de la bi re belge videmment mais pas que Des cocktails de Wallonie Le Zizi Coin Coin et de Bruxelles le Half Half entre autres Ouvert du 4 au 27 juillet de 9h 00h30 sauf les 10 16 et 23 juillet jours de rel ches Pas de r servation par t l phone Les Escaliers Soci t par actions simplifi e Capital 1000 euros 121

Page 124

jeudi G N RALES AUX DOMS 4 vendredi PREMI RES AUX DOMS L AJMI 10h00 Cr ne 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu 5 10h00 Cr ne 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 16h00 Mundo Mamemo Ajmi 17h00 Des caravelles des batailles 18h30 Mundo Mamemo Ajmi 19h40 On est sauvage comme on peut samedi 22h00 Le Grand Feu 6 dimanche G N RALES L LE PIOT 10h00 Cr ne 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 16h00 Mundo Mamemo Ajmi 17h00 Des caravelles des batailles 18h30 Mundo Mamemo Ajmi 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu 7 10h00 Cr ne 11h00 La Vrille du Chat le Piot 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 16h00 Mundo Mamemo Ajmi 17h00 Des caravelles des batailles 18h30 Mundo Mamemo Ajmi 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu vendredi 12 09h45 La Famille Handeldron Ajmi 10h00 Cr ne 10h10 10 10 Hivernales 11h00 La Vrille du Chat le Piot 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu samedi 13 09h45 La Famille Handeldron Ajmi 10h00 Cr ne 10h10 10 10 Hivernales 11h00 La Vrille du Chat le Piot 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu 20 DERNI RES L LE PIOT AUX HIVERNALES samedi dimanche dimanche DERNI RES L AJMI 14 comme on peut 15 REL CHE AUX HIVERNALES 09h45 La Famille Handeldron Ajmi 10h00 Cr ne 10h00 Cr ne 11h00 La Vrille du Chat le Piot 10h10 10 10 Hivernales 13h10 Suzette Project 11h00 La Vrille du Chat le Piot 15h00 Grou 13h10 Suzette Project 17h00 Des caravelles des batailles 15h00 Grou 19h40 On est sauvage comme on peut 17h00 Des caravelles des batailles 22h00 Le Grand Feu 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu 21 lundi 22 10h00 Cr ne 10h00 Cr ne 10h00 Cr ne 10h10 10 10 Hivernales 13h10 Suzette Project 13h10 Suzette Project 11h00 La Vrille du Chat le Piot 15h00 Grou 15h00 Grou 13h10 Suzette Project 17h00 Des caravelles des batailles 17h00 Des caravelles des batailles 15h00 Grou 19h40 On est sauvage 19h40 On est sauvage comme on peut comme on peut 17h00 Des caravelles des batailles 22h00 Le Grand Feu 22h00 Le Grand Feu 19h40 On est sauvage 22h00 Le Grand Feu lundi mardi 23 REL CHE AUX DOMS

Page 125

lundi PREMI RES L LE PIOT 8 mardi 9 mercredi 10 jeudi REL CHE AUX DOMS REL CHE LE PIOT 11 PREMI RES AUX HIVERNALES 10h00 Cr ne 11h00 La Vrille du Chat le Piot 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu 09h45 La Famille Handeldron Ajmi 10h00 Cr ne 11h00 La Vrille du Chat le Piot 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage 09h45 La Famille Handeldron Ajmi 10h10 10 10 Hivernales 11h00 La Vrille du Chat le Piot comme on peut 22h00 Le Grand Feu mardi 16 10h10 10 10 Hivernales 17 10h00 Cr ne 10h10 10 10 Hivernales 11h00 La Vrille du Chat le Piot 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut jeudi 22h00 Le Grand Feu mercredi 24 10h00 Cr ne 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu jeudi comme on peut 18 10h00 Cr ne 10h10 10 10 Hivernales 11h00 La Vrille du Chat le Piot 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut vendredi 22h00 Le Grand Feu 25 10h00 Cr ne 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage 22h00 Le Grand Feu comme on peut 22h00 Le Grand Feu mercredi REL CHE AUX DOMS L LE PIOT 09h45 La Famille Handeldron Ajmi 10h00 Cr ne 10h10 10 10 Hivernales 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage vendredi 19 10h00 Cr ne 10h10 10 10 Hivernales 11h00 La Vrille du Chat le Piot 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu 26 10h00 Cr ne 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut samedi 27 DERNI RES AUX DOMS 22h00 Le Grand Feu 10h00 Cr ne 13h10 Suzette Project 15h00 Grou 17h00 Des caravelles des batailles 19h40 On est sauvage comme on peut 22h00 Le Grand Feu FIN DU FESTIVAL DES DOMS 2019 l ann e prochaine 123

Page 126

LES CHUCHOTEURS Dispositif au b n fice des spectateurs d ficients visuels Cr par Pascal Parsat association Mode d emploi pour une culture qui change L id e proposer aux personnes aveugles ou malvoyantes d tre accompagn es pour leurs sorties au th tre d un chuchoteur qui leur souffle des indications visuelles pendant le spectacle Nous sommes trois structures La Garance Sc ne nationale de Cavaillon L veil Artistique Sc ne conventionn e Art enfance jeunesse et le Th tre des Doms proposer ce service pendant nos saisons mais aussi pendant le Festival d Avignon SPECTATEURS AVEUGLES OU MALVOYANTS SOYEZ LES BIENVENUS DANS NOS SALLES LE MODE D EMPLOI EST SIMPLE 1 Vous r servez votre spectacle aupr s d Isabelle pour le Th tre des Doms 04 90 14 07 99 ou aupr s de Lucile pour l veil Artistique Festival Th tr enfants 04 65 00 02 31 2 Un chuchoteur est contact par nos soins Le rendez vous est donn sur place un peu en amont du spectacle 3 Vous ne r glez que votre place Votre chuchoteur est notre invit

Page 127

TARIFS DOMS AJMI les tarifs r duits sont appliqu s sur pr sentation d un justificatif Plein 20 Tarif r duit 14 cartes Off jeunes moins de 25 ans demandeurs d emploi enseignants p cous abonn s Alpilium CEMEA Tarif super r duit 10 cartes off 12 25 ans artistes jouant dans le in ou le off artistes FWB groupes adultes 10 personnes Tarif super super r duit 7 enfants jusqu 12 ans minima sociaux accompagnants de programmateurs Tarif groupes enfants 6 Tarif Patch Culture Universit d Avignon e pass jeunes 5 PASS Pass 3 spectacles 33 Pass Famille 40 2 adultes 2 enfants Les pass ne concernent que les 6 spectacles de la salle des Doms et les 2 spectacles de salle de l Ajmi Ils sont en vente uniquement la billetterie et sont nominatifs TARIFS SPECTACLE 10 10 AUX HIVERNALES Tarifs 19 13 7 5 R servations 04 90 82 33 12 TARIFS SPECTACLE LA VRILLE DU CHAT SUR L LE PIOT Tarifs 16 11 8 6 R servations 06 71 31 03 42 ou 06 71 31 04 68 BILLETTERIE Sur place Ouverture de la billetterie tous les jours de 9h 22h sauf les 10 16 23 de 11h 18h Par t l phone 33 0 4 90 14 07 99 Billetterie en ligne www lesdoms eu www avignonleoff com Vous pouvez acheter vos billets l avance Paiement esp ces ch que carte bleue Les places r serv es non retir es sont mises en vente 1 2 heure avant le spectacle Un contr le de sacs peut tre effectu avant votre entr e en salle Nous vous remercions de votre compr hension 125

Page 128

BARTHELASSE U V E L E Z AV IGNON Pl Parking de l le Piot gratuit navette Occitanie fait son cirque LE PIOT PORTE St DOMINIQUE VENIR AUX DOMS 1 BIS RUE DES ESCALIERS SAINTE ANNE 84000 AVIGNON Pl de l H orl og e PORTE DE L OULLE rue de la R publique L ENE Le Th tre des Doms est situ deux pas du Palais des Papes juste derri re la Manutention Cin ma Utopia Parkings conseill s Italiens ou le Piot navettes gratuites GV ET PORTE PORTE DE LA St CHARLES R PUBLIQUE AR 33 0 4 90 14 07 99 INFO LESDOMS EU PORTE St ROCH

Page 129

PORTE DE LA LIGNE and ast A7 PORTE St LAZARE Pl des Carmes rue Ban Ajmi e rue B ertr erie Ann nerie PALAIS DES PAPES St e N LYO laphar rue Pa du Palais Th tre des Doms Escaliers ROCHER DES DOMS Italiens Parking des ve gratuit na tte PORTE St JOSEPH CDCN Les Hivernales a s te u r ru e L o u is P ot rue Guillaume Puy arn rue C Pl Pie rue Les Halles Bon nete rue Th iers PORTE THIERS rie MON T FA VET PORTE LIMBERT PORTE MAGNANEN AIX M AR SE PORTE St MICHEL IL L E ARLES 127

Page 130

lesdoms eu DOMS19 THEATREDESDOMS THEATREDESDOMS

Page 131

Page 132