Return to flip book view

Catalogue festival OFF aux Doms 2021

Page 1

LES DOMS FESTIVAL OFF 2021

Page 2

LES DOMS FESTIVAL OFF 2021

Page 3

LES DOMS FESTIVAL OFF 2021

Page 4

Respire Que dire quand on s est si terriblement senti e sans voix in entendu e oubli e Respire Nous tions en apn e les un e s des autres Nous reprenons enfin le souffle avec vous pour vous proposer en partage notre s lection de spectacles glan s en F d ration Wallonie Bruxelles la Belgique francophone Ils taient presque tous d j pr ts vous rencontrer il y a une ann e nous y avons ajout du neuf un jardin cr atif notre Garden Party avec des formes courtes surprises sp cialement cr es pour l occasion Une nouvelle sc ne donc qui s ajoute notre salle pour offrir encore plus de gestes artistiques estivaux Le fil rouge de notre programme est une question pos e au r el De diverses mani res et depuis des ann es maintenant les artistes l invitent participer au processus de cr ation de leurs uvres Les critures du r el et le th tre documentaire qui envahissent nos sc nes en t moignent Cette vague artistique nous arrive cet t et offre une m diation ce qui agite le r el au travers de plusieurs spectacles dans s jongl s ou interpr t s avec pour source l existant le vivant l authentique Mais nous ne voulions pas faire comme si tout nous tait revenu l identique et sans dommages Dans un premier temps nous avons pens aux artistes et aux espaces de cultures et tent de trouver les bonnes et belles mesures pour surmonter cette crise sanitaire Puis il nous est donc apparu naturel de faire galement un geste vers le public qui a t loign de l art et des sc nes Ainsi nous avons construit une tarification populaire pour un festival populaire et ce malgr les mesures sanitaires qui le rendront tr s certainement moins convivial Donc quatre tarifs aux Doms 10 euros et 7 euros en r duit en salle et 7 euros et 5 euros en r duit la d couverte de notre Garden Party Parce que c est plein d espoir que nous voulons dire avec vous et parmi vous respire respire enfin L QUIPE DU TH TRE DES DOMS

Page 5

Respire Que dire quand on s est si terriblement senti e sans voix in entendu e oubli e Respire Nous tions en apn e les un e s des autres Nous reprenons enfin le souffle avec vous pour vous proposer en partage notre s lection de spectacles glan s en F d ration Wallonie Bruxelles la Belgique francophone Ils taient presque tous d j pr ts vous rencontrer il y a une ann e nous y avons ajout du neuf un jardin cr atif notre Garden Party avec des formes courtes surprises sp cialement cr es pour l occasion Une nouvelle sc ne donc qui s ajoute notre salle pour offrir encore plus de gestes artistiques estivaux Le fil rouge de notre programme est une question pos e au r el De diverses mani res et depuis des ann es maintenant les artistes l invitent participer au processus de cr ation de leurs uvres Les critures du r el et le th tre documentaire qui envahissent nos sc nes en t moignent Cette vague artistique nous arrive cet t et offre une m diation ce qui agite le r el au travers de plusieurs spectacles dans s jongl s ou interpr t s avec pour source l existant le vivant l authentique Mais nous ne voulions pas faire comme si tout nous tait revenu l identique et sans dommages Dans un premier temps nous avons pens aux artistes et aux espaces de cultures et tent de trouver les bonnes et belles mesures pour surmonter cette crise sanitaire Puis il nous est donc apparu naturel de faire galement un geste vers le public qui a t loign de l art et des sc nes Ainsi nous avons construit une tarification populaire pour un festival populaire et ce malgr les mesures sanitaires qui le rendront tr s certainement moins convivial Donc quatre tarifs aux Doms 10 euros et 7 euros en r duit en salle et 7 euros et 5 euros en r duit la d couverte de notre Garden Party Parce que c est plein d espoir que nous voulons dire avec vous et parmi vous respire respire enfin L QUIPE DU TH TRE DES DOMS

Page 6

AU PROGRAMME EN SALLE AUX DOMS HORS LES MURS 40 Fusion L ARTISTE VISUELLE 52 JO LLE SAMBI HENDRICKX NTELA LEZARTS URBAINS LE PRIX JO DEKMINE 54 LES RENDEZ VOUS 56 S OUVRIR BOGDAN KIKENA COMPAGNIE WOZU MAGRIT COULON 34 LES PLUS La Pavane Home LA GARDEN PARTY LA GARDEN PARTY D S 11 ANS EN SALLE 8 D S 10 ANS LIRE COUTER 60 Ce baiser souffl sera pour toi R EL ENJEU 62 LES DOMS 64 CHLO LARR RE D S 10 ANS D S 10 ANS Un Silence ordinaire INTI TH TRE DIDIER POITEAUX OLIVIER LENEL HORS LES MURS D S 14 ANS Lost in Ballets russes Ouragan OCCITANIE FAIT SON CIRQUE EN AVIGNON SUR L LE PIOT ILYAS METTIOUI LE BOR AL Mousse D S 15 ANS COMPAGNIE SCRATCH LARA BARSACQ D S 8 ANS D S 6 ANS Parc COLLECTIF LA STATION AUX HIVERNALES CDCN D AVIGNON IDA don t cry me love D S 14 ANS LARA BARSACQ Tcha ka D S 10 ANS COMPAGNIE BELOVA IACOBELLI D S 12 ANS 6 7

Page 7

AU PROGRAMME EN SALLE AUX DOMS HORS LES MURS 40 Fusion L ARTISTE VISUELLE 52 JO LLE SAMBI HENDRICKX NTELA LEZARTS URBAINS LE PRIX JO DEKMINE 54 LES RENDEZ VOUS 56 S OUVRIR BOGDAN KIKENA COMPAGNIE WOZU MAGRIT COULON 34 LES PLUS La Pavane Home LA GARDEN PARTY LA GARDEN PARTY D S 11 ANS EN SALLE 8 D S 10 ANS LIRE COUTER 60 Ce baiser souffl sera pour toi R EL ENJEU 62 LES DOMS 64 CHLO LARR RE D S 10 ANS D S 10 ANS Un Silence ordinaire INTI TH TRE DIDIER POITEAUX OLIVIER LENEL HORS LES MURS D S 14 ANS Lost in Ballets russes Ouragan OCCITANIE FAIT SON CIRQUE EN AVIGNON SUR L LE PIOT ILYAS METTIOUI LE BOR AL Mousse D S 15 ANS COMPAGNIE SCRATCH LARA BARSACQ D S 8 ANS D S 6 ANS Parc COLLECTIF LA STATION AUX HIVERNALES CDCN D AVIGNON IDA don t cry me love D S 14 ANS LARA BARSACQ Tcha ka D S 10 ANS COMPAGNIE BELOVA IACOBELLI D S 12 ANS 6 7

Page 8

EN SALLE

Page 9

EN SALLE

Page 10

Ana s Aouat Tom Geels DRAMATURGIE Bogdan Kikena COLLABORATION AU TRAVAIL PHYSIQUE Natacha Nicora SON Olmo Missaglia vieillesse audace solitude tendresse humilit de Li ge MoDul Compagnie Wozu COPRODUCTION Maison de la culture de Tournai maison de cr ation Th tre national Wallonie Bruxelles SOUTIEN INSAS Fondation Marie Paule Godenne L Escaut architecture La Chaufferie Acte1 L Ancre Th tre royal La FACT F d ration Wallonie Bruxelles le Bocal REMERCIEMENT personnel du Home Malibran St phane Olivier Christine Gr goire Michel Van Slijpe Fernand Coulon IMAGES Margot Briand ET Dominique Houcmant Goldo HOME MORCEAUX DE NATURE EN RUINE DOMINIQUE HOUCMANT GOLDO en alternance avec Barbara Juniot LUMI RE Elsa Ch ne SC NOGRAPHIE Irma Morin DIRECTION TECHNIQUE Michel Delvigne PRODUCTION Meryl Moens ASSISTANAT LA PRODUCTION ET LA DIFFUSION Juliette Framorando PROJET ISSU D UN TRAVAIL DE FIN D TUDE DE l INSAS PRODUCTION Festival TH TRE DOCUMENTAIRE POUR TOU TE S D S 10 ANS AUX DOMS EN SALLE 1 H 20 DOMINIQUE HOUCMANT GOLDO DOMINIQUE HOUCMANT GOLDO AVEC LES VOIX des r sident e s du Home Malibran CONCEPTION ET MISE EN SC NE Magrit Coulon AVEC Carole Adolff NOTE D INTENTION PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE CAT GORIE MEILLEURE D COUVERTE EN 2020 CHARG E DE DIFFUSION Meryl Moens 32 0 4 70 10 21 90 meryl modulable be www modulable be MAGRIT COULON Chor graphie po tique dans un EHPAD comme un autre Dans un dispositif tonnant de tr s jeunes com dien ne s incarnent nos a n e s avec justesse et pertinence Les corps se transforment dans un geste de pure th tralit sobre et respectueux de l enqu te qu a men e la metteuse en sc ne dans ces lieux Une premi re uvre sans concession qui fera rire et pleurer tant le r el dans ce cas nous touche dans notre condition d humain inexorablement vieillissant Dans une pi ce trois r sident e s attendent Une table deux chaises une horloge un fauteuil une radio C est une salle commune Un espace pour tre ensemble un espace o l on est seul Il ne se passe rien On attend le la m decin un appel ou une visite Dans ce monde en vase clos o le temps ne semble avoir de prise que sur les corps trois r sident e s affrontent les joies et les trag dies de leur quotidien Que faire quand les plantes vertes se transforment en for t de sapins que la temp te arrache les murs et qu il n y a personne pour servir le prochain repas partir d une recherche documentaire men e au sein d une maison de retraite m dicalis e Ixelles trois jeunes acteur rice s nous restituent l inqui tante tranget propre ces lieux Tableau saisissant jusque l dans son mutisme placide Home bifurque sans rien c der de sa minutie dans l interpr tation pour englober des paroles de r sidents On est loin au del du playback dans une compr hension intime intense de ces ges extr mes si loin de ceux de ces artistes en devenir l coute de l ordinaire et de l trange ils y plongent avec autant de respect que d irr v rence fantasque et sans l ombre d une moquerie Un travail d ombre et de lumi re d humour et d humilit d engagement et de nuance qui fait entendre jusqu aux disparit s sociales de leurs interlocuteurs Une vraie une grande une importante d couverte Trois existences qui se c toient dans un monde qui s effrite de plus en plus au rythme du lent tic tac de l horloge Trois jeunes gens n utilisant ni maquillage ni perruque ni aucun artifice de vieillissement Ils se contentent d adopter les postures physiques de leurs mod les la lenteur des gestes les regards perdus les longs moments fig s les sourires qui renaissent parfois pour dispara tre dans les limbes des souvenirs Entre r flexions hilarantes et moments bouleversants JEAN MARIE WYNANTS LE SOIR MARIE BAUDET LA LIBRE BELGIQUE tablissement d h bergement pour personnes g es d pendantes appel home en Belgique Home est un projet qui veut questionner le lieu maison de retraite la mani re dont la vie s y organise son atmosph re sa sp cificit ses lois propres Le spectacle s est construit partir d une recherche documentaire de plusieurs mois men e par l quipe dans une maison de retraite m dicalis e bruxelloise Dans ce travail nous essayons de rendre compte de la temporalit de l atmosph re si particuli re propre ces lieux et de la mani re dont ces lieux agissent sur ceux celles qui y habitent O sont nos vieux vieilles Qu advient il des personnes g es de leurs histoires de leurs corps une fois pass s les murs d une maison de retraite Comment met on 90 ans d existence dans une chambre de 15 m2 Que voit on du monde depuis ces lieux l J ai d abord pass plusieurs mois d observation dans le home Malibran Ixelles J avais envie de me pencher sur cette vieillesse justement parce qu elle est absente de mon quotidien Le lieu m interpellait aussi le rapport au temps y est tellement diff rent Th tralement a m interrogeait sur la lenteur la rythmique sc nique Puis on a commenc travailler avec les com dien ne s On s est demand comment avec des corps jeunes voquer des corps g s sans tomber dans le grimage les cheveux blancs ou les costumes Nous voulions voquer une vieillesse physique et non visuelle On est parti du corps des com dien ne s pour aller vers la vieillesse la lenteur une foule de d tails observ s comme un doigt qui tremble une hanche coinc e ou un pied qui tra ne L id e c est de raconter des corps qui racontent autre chose Quand on prend trois minutes pour aller jusqu son fauteuil a induit forc ment un autre rapport au monde Magrit Coulon Propos recueillis par Catherine Makereel 10 11

Page 11

Ana s Aouat Tom Geels DRAMATURGIE Bogdan Kikena COLLABORATION AU TRAVAIL PHYSIQUE Natacha Nicora SON Olmo Missaglia vieillesse audace solitude tendresse humilit de Li ge MoDul Compagnie Wozu COPRODUCTION Maison de la culture de Tournai maison de cr ation Th tre national Wallonie Bruxelles SOUTIEN INSAS Fondation Marie Paule Godenne L Escaut architecture La Chaufferie Acte1 L Ancre Th tre royal La FACT F d ration Wallonie Bruxelles le Bocal REMERCIEMENT personnel du Home Malibran St phane Olivier Christine Gr goire Michel Van Slijpe Fernand Coulon IMAGES Margot Briand ET Dominique Houcmant Goldo HOME MORCEAUX DE NATURE EN RUINE DOMINIQUE HOUCMANT GOLDO en alternance avec Barbara Juniot LUMI RE Elsa Ch ne SC NOGRAPHIE Irma Morin DIRECTION TECHNIQUE Michel Delvigne PRODUCTION Meryl Moens ASSISTANAT LA PRODUCTION ET LA DIFFUSION Juliette Framorando PROJET ISSU D UN TRAVAIL DE FIN D TUDE DE l INSAS PRODUCTION Festival TH TRE DOCUMENTAIRE POUR TOU TE S D S 10 ANS AUX DOMS EN SALLE 1 H 20 DOMINIQUE HOUCMANT GOLDO DOMINIQUE HOUCMANT GOLDO AVEC LES VOIX des r sident e s du Home Malibran CONCEPTION ET MISE EN SC NE Magrit Coulon AVEC Carole Adolff NOTE D INTENTION PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE CAT GORIE MEILLEURE D COUVERTE EN 2020 CHARG E DE DIFFUSION Meryl Moens 32 0 4 70 10 21 90 meryl modulable be www modulable be MAGRIT COULON Chor graphie po tique dans un EHPAD comme un autre Dans un dispositif tonnant de tr s jeunes com dien ne s incarnent nos a n e s avec justesse et pertinence Les corps se transforment dans un geste de pure th tralit sobre et respectueux de l enqu te qu a men e la metteuse en sc ne dans ces lieux Une premi re uvre sans concession qui fera rire et pleurer tant le r el dans ce cas nous touche dans notre condition d humain inexorablement vieillissant Dans une pi ce trois r sident e s attendent Une table deux chaises une horloge un fauteuil une radio C est une salle commune Un espace pour tre ensemble un espace o l on est seul Il ne se passe rien On attend le la m decin un appel ou une visite Dans ce monde en vase clos o le temps ne semble avoir de prise que sur les corps trois r sident e s affrontent les joies et les trag dies de leur quotidien Que faire quand les plantes vertes se transforment en for t de sapins que la temp te arrache les murs et qu il n y a personne pour servir le prochain repas partir d une recherche documentaire men e au sein d une maison de retraite m dicalis e Ixelles trois jeunes acteur rice s nous restituent l inqui tante tranget propre ces lieux Tableau saisissant jusque l dans son mutisme placide Home bifurque sans rien c der de sa minutie dans l interpr tation pour englober des paroles de r sidents On est loin au del du playback dans une compr hension intime intense de ces ges extr mes si loin de ceux de ces artistes en devenir l coute de l ordinaire et de l trange ils y plongent avec autant de respect que d irr v rence fantasque et sans l ombre d une moquerie Un travail d ombre et de lumi re d humour et d humilit d engagement et de nuance qui fait entendre jusqu aux disparit s sociales de leurs interlocuteurs Une vraie une grande une importante d couverte Trois existences qui se c toient dans un monde qui s effrite de plus en plus au rythme du lent tic tac de l horloge Trois jeunes gens n utilisant ni maquillage ni perruque ni aucun artifice de vieillissement Ils se contentent d adopter les postures physiques de leurs mod les la lenteur des gestes les regards perdus les longs moments fig s les sourires qui renaissent parfois pour dispara tre dans les limbes des souvenirs Entre r flexions hilarantes et moments bouleversants JEAN MARIE WYNANTS LE SOIR MARIE BAUDET LA LIBRE BELGIQUE tablissement d h bergement pour personnes g es d pendantes appel home en Belgique Home est un projet qui veut questionner le lieu maison de retraite la mani re dont la vie s y organise son atmosph re sa sp cificit ses lois propres Le spectacle s est construit partir d une recherche documentaire de plusieurs mois men e par l quipe dans une maison de retraite m dicalis e bruxelloise Dans ce travail nous essayons de rendre compte de la temporalit de l atmosph re si particuli re propre ces lieux et de la mani re dont ces lieux agissent sur ceux celles qui y habitent O sont nos vieux vieilles Qu advient il des personnes g es de leurs histoires de leurs corps une fois pass s les murs d une maison de retraite Comment met on 90 ans d existence dans une chambre de 15 m2 Que voit on du monde depuis ces lieux l J ai d abord pass plusieurs mois d observation dans le home Malibran Ixelles J avais envie de me pencher sur cette vieillesse justement parce qu elle est absente de mon quotidien Le lieu m interpellait aussi le rapport au temps y est tellement diff rent Th tralement a m interrogeait sur la lenteur la rythmique sc nique Puis on a commenc travailler avec les com dien ne s On s est demand comment avec des corps jeunes voquer des corps g s sans tomber dans le grimage les cheveux blancs ou les costumes Nous voulions voquer une vieillesse physique et non visuelle On est parti du corps des com dien ne s pour aller vers la vieillesse la lenteur une foule de d tails observ s comme un doigt qui tremble une hanche coinc e ou un pied qui tra ne L id e c est de raconter des corps qui racontent autre chose Quand on prend trois minutes pour aller jusqu son fauteuil a induit forc ment un autre rapport au monde Magrit Coulon Propos recueillis par Catherine Makereel 10 11

Page 12

12 13 DOMINIQUE HOUCMANT GOLDO

Page 13

12 13 DOMINIQUE HOUCMANT GOLDO

Page 14

Pierre Paul Constant SC NOGRAPHIE Marilyne Grimmer CR ATION SONORE Roxane Brunet CR ATION LUMI RE Pier Gallen R GIE Gleb Panteleeff PHOTOS Serge Gutwirth ASSISTANAT LA PRODUCTION Nathalie Berthet DIFFUSION Anne Hautem ET Maud Gourdon Mademoiselle Jeanne COPRODUCTION Pierre de Lune Centre sc nique jeunes publics de Bruxelles Centre culturel de Dinant Centre culturel de Verviers SOUTIEN F d ration WallonieBruxelles service du th tre La Coop asbl et taxshelter be COCOF service de la sant et service du th tre PARTENARIAT La montagne magique Le Senghor Centre culturel d Etterbeek Commune d Ixelles service culture Th tre Varia Ligue de l enseignement de la Corr ze FAL 19 SERGE GITWIRTH SERGE GITWIRTH CONCEPTION CRITURE ET INTERPR TATION Didier Poiteaux INTERPR TATION MUSICALE EN ALTERNANCE Alice Vande Voorde ET C line Chappuis DRAMATURGIE ET MISE EN SC NE Olivier Lenel ASSISTANAT LA MISE EN SC NE Julie Marichal CR ATION MUSICALE Alice Vande Voorde CONSEILS ARTISTIQUES pudique poignant tabou pur t moignage TH TRE DOCUMENTAIRE POUR TOU TE S D S 14 ANS AUX DOMS EN SALLE 1 H 10 UN SILENCE ORDINAIRE TEXTE DIT CHEZ LANSMAN COUP DE FOUDRE DE LA PRESSE AUX RENCONTRES DE TH TRE DE HUY EN 2019 NOMIN AU PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE EN 2020 CHARG E DE DIFFUSION Anne Hautem Mademoiselle Jeanne 32 0 4 72 67 48 92 32 0 2 377 93 00 anne hautem mademoisellejeanne be www mademoisellejeanne be www intitheatre be INTI TH TRE DIDIER POITEAUX OLIVIER LENEL D abord il y a Clara qui voudrait bien que son p re ne soit pas comme a Il y a aussi Leila qui voudrait passer une soir e sans penser a Et puis il y a Alexandre qui a retrouv la joie de vivre depuis qu il a arr t cette chose l Et J r my qui ne sait pas comment sauver sa m re de ce truc l Enfin il y a Janine qui respire depuis qu elle a accept qu elle ne pouvait rien changer a Il y a moi aussi Didier qui cherche comment parler de a 14 Raconter les histoires des autres c est aller vers l autre mais aussi tenter de se rapprocher de la sienne Suivant la voie du th tre documentaire Un Silence ordinaire nous propose de partager dans une narration simple et sinc re des r cits de vies li s l alcoolisme Symbole de convivialit de f te et de plaisir autant que signe de maladie de rejet et d isolement qu est ce que l alcool nous d voile de nous m me et de notre soci t Au del de ces questions le spectacle cherche briser un tabou comment casser les murs qui enferment les non dits Avec la complicit sur le plateau d une bassiste Didier Poiteaux ouvre nos imaginaires sans jamais nous imposer d images fig es ou d avis arr t s alterne les formes du r cit et du jeu th tral pour nous faire partager de mani re forte et intimiste son cheminement En abordant cette fois la question de l alcool l auteur et com dien livre un objet poignant qui devrait tourner absolument partout et pour des publics jeunes ou moins jeunes Il faut dire qu en une heure l interpr te parvient se livrer par petites mais non moins douloureuses touches tout en dressant une enqu te implacable sur l alcool ses tabous ses paradoxes ses ressorts scientifiques et ses cons quences sociales CATHERINE MAKEREEL LE SOIR Un ensemble qui nous remplit d motions Et jamais ne juge ni ne donne de le ons Formidable espace de r flexion pour tous Cisel sensible et intelligent SARAH COLASSE LE LIGUEUR LE JOURNAL DE CLARA Cher journal aujourd hui je suis rentr e de l cole comme d habitude Mon p re avait les yeux rouges de boisson et la parole embrouill e par l alcool Quand ma m re est rentr e une dispute a clat car force de revenir du travail et de voir son mari dans cet tat second elle en a eu ras le bol Je me suis sentie triste et je me suis demand pourquoi il tait oblig de boire tout le temps Car en fin de compte cela va bousiller sa vie et aussi la mienne et a va signifier la fin de la famille Ce texte cit par Didier Poiteaux dans son spectacle a t r dig par Clara lors d un atelier d criture avec des l ves NOTE SUR LA MISE EN SC NE Pour parler de l alcool de l alcoolisme et de l exp rience intime de Didier nous avons toujours cherch emprunter la voie de l humour et ou de l exp rience C est ainsi que la prise de parole peut parfois faire penser du stand up Didier pose un regard sinc re et plein de distance sur lui m me et les personnes qui l entourent Sans aucun jugement il pointe nos incoh rences nos faiblesses notre courage souvent Nous pouvons en rire autant que nous en mouvoir Olivier Lenel 15

Page 15

Pierre Paul Constant SC NOGRAPHIE Marilyne Grimmer CR ATION SONORE Roxane Brunet CR ATION LUMI RE Pier Gallen R GIE Gleb Panteleeff PHOTOS Serge Gutwirth ASSISTANAT LA PRODUCTION Nathalie Berthet DIFFUSION Anne Hautem ET Maud Gourdon Mademoiselle Jeanne COPRODUCTION Pierre de Lune Centre sc nique jeunes publics de Bruxelles Centre culturel de Dinant Centre culturel de Verviers SOUTIEN F d ration WallonieBruxelles service du th tre La Coop asbl et taxshelter be COCOF service de la sant et service du th tre PARTENARIAT La montagne magique Le Senghor Centre culturel d Etterbeek Commune d Ixelles service culture Th tre Varia Ligue de l enseignement de la Corr ze FAL 19 SERGE GITWIRTH SERGE GITWIRTH CONCEPTION CRITURE ET INTERPR TATION Didier Poiteaux INTERPR TATION MUSICALE EN ALTERNANCE Alice Vande Voorde ET C line Chappuis DRAMATURGIE ET MISE EN SC NE Olivier Lenel ASSISTANAT LA MISE EN SC NE Julie Marichal CR ATION MUSICALE Alice Vande Voorde CONSEILS ARTISTIQUES pudique poignant tabou pur t moignage TH TRE DOCUMENTAIRE POUR TOU TE S D S 14 ANS AUX DOMS EN SALLE 1 H 10 UN SILENCE ORDINAIRE TEXTE DIT CHEZ LANSMAN COUP DE FOUDRE DE LA PRESSE AUX RENCONTRES DE TH TRE DE HUY EN 2019 NOMIN AU PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE EN 2020 CHARG E DE DIFFUSION Anne Hautem Mademoiselle Jeanne 32 0 4 72 67 48 92 32 0 2 377 93 00 anne hautem mademoisellejeanne be www mademoisellejeanne be www intitheatre be INTI TH TRE DIDIER POITEAUX OLIVIER LENEL D abord il y a Clara qui voudrait bien que son p re ne soit pas comme a Il y a aussi Leila qui voudrait passer une soir e sans penser a Et puis il y a Alexandre qui a retrouv la joie de vivre depuis qu il a arr t cette chose l Et J r my qui ne sait pas comment sauver sa m re de ce truc l Enfin il y a Janine qui respire depuis qu elle a accept qu elle ne pouvait rien changer a Il y a moi aussi Didier qui cherche comment parler de a 14 Raconter les histoires des autres c est aller vers l autre mais aussi tenter de se rapprocher de la sienne Suivant la voie du th tre documentaire Un Silence ordinaire nous propose de partager dans une narration simple et sinc re des r cits de vies li s l alcoolisme Symbole de convivialit de f te et de plaisir autant que signe de maladie de rejet et d isolement qu est ce que l alcool nous d voile de nous m me et de notre soci t Au del de ces questions le spectacle cherche briser un tabou comment casser les murs qui enferment les non dits Avec la complicit sur le plateau d une bassiste Didier Poiteaux ouvre nos imaginaires sans jamais nous imposer d images fig es ou d avis arr t s alterne les formes du r cit et du jeu th tral pour nous faire partager de mani re forte et intimiste son cheminement En abordant cette fois la question de l alcool l auteur et com dien livre un objet poignant qui devrait tourner absolument partout et pour des publics jeunes ou moins jeunes Il faut dire qu en une heure l interpr te parvient se livrer par petites mais non moins douloureuses touches tout en dressant une enqu te implacable sur l alcool ses tabous ses paradoxes ses ressorts scientifiques et ses cons quences sociales CATHERINE MAKEREEL LE SOIR Un ensemble qui nous remplit d motions Et jamais ne juge ni ne donne de le ons Formidable espace de r flexion pour tous Cisel sensible et intelligent SARAH COLASSE LE LIGUEUR LE JOURNAL DE CLARA Cher journal aujourd hui je suis rentr e de l cole comme d habitude Mon p re avait les yeux rouges de boisson et la parole embrouill e par l alcool Quand ma m re est rentr e une dispute a clat car force de revenir du travail et de voir son mari dans cet tat second elle en a eu ras le bol Je me suis sentie triste et je me suis demand pourquoi il tait oblig de boire tout le temps Car en fin de compte cela va bousiller sa vie et aussi la mienne et a va signifier la fin de la famille Ce texte cit par Didier Poiteaux dans son spectacle a t r dig par Clara lors d un atelier d criture avec des l ves NOTE SUR LA MISE EN SC NE Pour parler de l alcool de l alcoolisme et de l exp rience intime de Didier nous avons toujours cherch emprunter la voie de l humour et ou de l exp rience C est ainsi que la prise de parole peut parfois faire penser du stand up Didier pose un regard sinc re et plein de distance sur lui m me et les personnes qui l entourent Sans aucun jugement il pointe nos incoh rences nos faiblesses notre courage souvent Nous pouvons en rire autant que nous en mouvoir Olivier Lenel 15

Page 16

16 17 SERGE GITWIRTH

Page 17

16 17 SERGE GITWIRTH

Page 18

DIEGO ANDR S MOSCOSO DIEGO ANDR S MOSCOSO DANSE PERFORMANCE POUR TOU TE S D S 8 ANS EN FACE DES DOMS EN SALLE 55 MIN LOST IN BALLETS RUSSES En jouant avec les codes de la performance parlant la premi re personne et d voilant peu peu une richesse sc nographique la danseuse inscrit son propre corps dans le flux d une histoire tiss e de petits et grands v nements Lost in Ballets russes proc de par bonds entre pass et pr sent naviguant entre les couches de l Histoire Rien d appesanti ou de solennel ici on ne sent pas sur les paules de Lara Barsacq le poids d un h ritage Dans sa fa on d tre en sc ne pas de d licatesse pr cautionneuse manier l archive et le souvenir l Histoire de toute fa on est brutale Les tableaux savamment construits qui composent Lost in Ballets russes construisent une pi ce comme le ferait la m moire en agen ant organiquement et en mouvement couleurs textures mots pr sences fantomatiques et r elles LARA BARSACQ Arri re petite ni ce de L on Bakst c l bre peintre d corateur et costumier des Ballets russes Lara Barsacq passe son enfance baign e dans une uvre r volutionnaire et foisonnante Elle est profond ment marqu e par les reproductions de l artiste dont celles repr sentant Ida Rubinstein la muse danseuse fascinante et exotique Aujourd hui Lara Barsacq puise dans cette source d inspiration toujours intacte pour cr er Lost in Ballets russes Elle pr l ve de sa m moire aussi bien des dessins du grand oncle que des ustensiles et objets datant des ann es 1970 poque de sa jeunesse partir de ces l ments elle cr e une partition chor graphique et une pi ce autobiographique en hommage son grand oncle envisageant sa danse comme un rite qui transcende le temps CHOR GRAPHIE INTERPR TATION ET DRAMATURGIE Lara Barsacq CONSEILS ARTISTIQUES Ga l Santisteva AIDE LA DRAMATURGIE Clara Le Picard COSTUMES Sofie Durnez LUMI RES Kurt Lefevre MUSIQUES Bauhaus Maurice Ravel ET Claude Debussy PARTICIPATION Lydia Stock Brody ET Nomi Stock Meskin COMMUNICATION ET DIFFUSION Quentin Legrand Rue Branly PRODUCTION asbl Gilbert Stock COPRODUCTION Charleroi danse SOUTIEN F d ration Wallonie Bruxelles service de la danse La Bellone Charleroi danse La Balsamine La M nagerie de Verre MARIE PONS MOUVEMENT Lara Barsacq est chor graphe r sidente Charleroi danse qui s engage produire pr senter et accompagner ses uvres de 2020 fin 2022 LOST IN BALLETS RUSSES A DONN NAISSANCE IDA DON T CRY ME LOVE DEUX SPECTACLES LA FOIS COMPL MENTAIRES ET IND PENDANTS L UN DE L AUTRE VOIR P 42 CHARG E DE DIFFUSION Quentin Legrand 32 0 4 72 54 99 88 quentin ruebranly com www ruebranly com 18 PROPOS DE LA FIGURE D IDA RUBINSTEIN Quand j tais encore enfant il y avait sur un mur la maison un poster de L on Bakst l oncle de ma grand m re Je passais des heures enti res devant cette image qui repr sentait une femme libre et sensuelle elle m a toujours donn envie de danser Je me suis souvent d guis e pour l imiter j ai dans ce tableau mille fois Je pense qu il a influenc ma mani re de danser et de penser le mouvement et ce encore aujourd hui PROPOS DU PROCESSUS DE CR ATION DU SPECTACLE Je trouve passionnant de se plonger dans une poque pr cise de l histoire de la danse et aussi dans son contexte historique tout en cherchant une friction et une r appropriation dans le moment pr sent J aime le frottement des poques et l improbabilit quand il s agit de les faire coexister pour leur conf rer une toute nouvelle interpr tation Fran ois Maurisse Wilson Le Personnic Maculture fr histoire h ritage hommage souvenirs inspiration YVES PEZET La danseuseperformeuse nous parle de son cheminement intime vers les pas chor graphi s Enqu te document e dans son univers personnel elle d fait devant nous les liens familiaux qu elle entretient avec les Ballets russes Comment passet on de soi l universel comment fabrique ton une uvre partir de sa propre histoire si ce n est en partant de l Histoire de rituels autobiographiques et de la mati re du r el Lara Barsacq tente d imaginer des danses des m taphores et de basculer dans l incarnation de son propre r el INTERVIEW DE LARA BARSACQ 19

Page 19

DIEGO ANDR S MOSCOSO DIEGO ANDR S MOSCOSO DANSE PERFORMANCE POUR TOU TE S D S 8 ANS EN FACE DES DOMS EN SALLE 55 MIN LOST IN BALLETS RUSSES En jouant avec les codes de la performance parlant la premi re personne et d voilant peu peu une richesse sc nographique la danseuse inscrit son propre corps dans le flux d une histoire tiss e de petits et grands v nements Lost in Ballets russes proc de par bonds entre pass et pr sent naviguant entre les couches de l Histoire Rien d appesanti ou de solennel ici on ne sent pas sur les paules de Lara Barsacq le poids d un h ritage Dans sa fa on d tre en sc ne pas de d licatesse pr cautionneuse manier l archive et le souvenir l Histoire de toute fa on est brutale Les tableaux savamment construits qui composent Lost in Ballets russes construisent une pi ce comme le ferait la m moire en agen ant organiquement et en mouvement couleurs textures mots pr sences fantomatiques et r elles LARA BARSACQ Arri re petite ni ce de L on Bakst c l bre peintre d corateur et costumier des Ballets russes Lara Barsacq passe son enfance baign e dans une uvre r volutionnaire et foisonnante Elle est profond ment marqu e par les reproductions de l artiste dont celles repr sentant Ida Rubinstein la muse danseuse fascinante et exotique Aujourd hui Lara Barsacq puise dans cette source d inspiration toujours intacte pour cr er Lost in Ballets russes Elle pr l ve de sa m moire aussi bien des dessins du grand oncle que des ustensiles et objets datant des ann es 1970 poque de sa jeunesse partir de ces l ments elle cr e une partition chor graphique et une pi ce autobiographique en hommage son grand oncle envisageant sa danse comme un rite qui transcende le temps CHOR GRAPHIE INTERPR TATION ET DRAMATURGIE Lara Barsacq CONSEILS ARTISTIQUES Ga l Santisteva AIDE LA DRAMATURGIE Clara Le Picard COSTUMES Sofie Durnez LUMI RES Kurt Lefevre MUSIQUES Bauhaus Maurice Ravel ET Claude Debussy PARTICIPATION Lydia Stock Brody ET Nomi Stock Meskin COMMUNICATION ET DIFFUSION Quentin Legrand Rue Branly PRODUCTION asbl Gilbert Stock COPRODUCTION Charleroi danse SOUTIEN F d ration Wallonie Bruxelles service de la danse La Bellone Charleroi danse La Balsamine La M nagerie de Verre MARIE PONS MOUVEMENT Lara Barsacq est chor graphe r sidente Charleroi danse qui s engage produire pr senter et accompagner ses uvres de 2020 fin 2022 LOST IN BALLETS RUSSES A DONN NAISSANCE IDA DON T CRY ME LOVE DEUX SPECTACLES LA FOIS COMPL MENTAIRES ET IND PENDANTS L UN DE L AUTRE VOIR P 42 CHARG E DE DIFFUSION Quentin Legrand 32 0 4 72 54 99 88 quentin ruebranly com www ruebranly com 18 PROPOS DE LA FIGURE D IDA RUBINSTEIN Quand j tais encore enfant il y avait sur un mur la maison un poster de L on Bakst l oncle de ma grand m re Je passais des heures enti res devant cette image qui repr sentait une femme libre et sensuelle elle m a toujours donn envie de danser Je me suis souvent d guis e pour l imiter j ai dans ce tableau mille fois Je pense qu il a influenc ma mani re de danser et de penser le mouvement et ce encore aujourd hui PROPOS DU PROCESSUS DE CR ATION DU SPECTACLE Je trouve passionnant de se plonger dans une poque pr cise de l histoire de la danse et aussi dans son contexte historique tout en cherchant une friction et une r appropriation dans le moment pr sent J aime le frottement des poques et l improbabilit quand il s agit de les faire coexister pour leur conf rer une toute nouvelle interpr tation Fran ois Maurisse Wilson Le Personnic Maculture fr histoire h ritage hommage souvenirs inspiration YVES PEZET La danseuseperformeuse nous parle de son cheminement intime vers les pas chor graphi s Enqu te document e dans son univers personnel elle d fait devant nous les liens familiaux qu elle entretient avec les Ballets russes Comment passet on de soi l universel comment fabrique ton une uvre partir de sa propre histoire si ce n est en partant de l Histoire de rituels autobiographiques et de la mati re du r el Lara Barsacq tente d imaginer des danses des m taphores et de basculer dans l incarnation de son propre r el INTERVIEW DE LARA BARSACQ 19

Page 20

20 21 YVES PEZET

Page 21

20 21 YVES PEZET

Page 22

ILYAS METTIOUI LE BOR AL KAROLINA MARUSZAK OURAGAN D FINITION DE L UB RISATION NOTE D INTENTION Notre monde est il plus violent qu hier Quand on voque la violence nous avons tendance focaliser notre attention sur l instant de son explosion sur le moment de son effraction Nos moralit s contemporaines font de la gifle son prototype dit Fran ois Cusset et celle ci doit tre lourdement punie Mais de quoi la gifle est elle le r sultat La violence est souvent l o on ne le soup onne pas L objectif d Ouragan n est pas de justifier les violences quelles qu elles soient Encore moins de culpabiliser le spectateur rice L envie est plut t de tenter de comprendre comment elle est v cue d atteindre une vue d ensemble Car la violence a rev tu de nouvelles formes et parfois nous ne la percevons plus force de trop la c toyer comme s il s agissait de la norme Ph nom ne qui contourne les secteurs classiques de l conomie en cr ant un nouvel interm diaire Il permet de mettre en relation les utilisateur rice s et les prestataires moyennant une commission sur les transactions Ce syst me offre davantage de souplesse et favorise l innovation mais les critiques d noncent un salariat d guis qui pr carise les ind pendant e s et lib re les entreprises des charges patronales via l emploi d une main d uvre bon march TH TRE DANSE POUR TOU TE S D S 15 ANS AUX DOMS EN SALLE 1 H 20 MISE EN SC NE Ilyas Mettioui DRAMATURGIE G N RALE Zo Janssens AVEC Egon Di Mateo Ben Fury Nganji Mutiri David Scarpuzza ET Beno t Fasquelle EN ALTERNANCE AVEC Pierre Genicot CR ATION LUMI RE Christian Fran ois CR ATION SONORE Guillaume Istace IMPULSION CHOR GRAPHIQUE Ben Fury ASSISTANAT LA SC NOGRAPHIE Zo Ceulemans ET Roman Balthazart REGARDS ARTISTIQUES Sarah Brahy Julien Carlier ET Simona Soledad PRODUCTION Le Bor al COPRODUCTION ET PRODUCTION D L GU E Atelier 210 COPRODUCTION Th tre Le rire coup on se plonge dans une cr ation sonore rythm e et pr cise Sans pr venir on est happ par la r p tition des mouvements des cinq performeurs Intelligemment ils continuent d cortiquer finement l horizon bouch et les rapports de force Sans didactisme d plac ni uniformisation d une classe de travailleurs cyclistes Ouragan nous d vaste brillamment de Li ge La Coop asbl Taks shelter AIDE F d ration Wallonie Bruxelles service du th tre SOUTIEN KVS Th tre Oc an Nord L Escaut Compagnie Thor Le Bamp LookIN OUT Shelterprod taxshelter be WIPCOOP ING Tu la sens cette violence Dans cette main f minine qui se r tracte pour prot ger son sac main Ou acc l re pour viter ton chemin Dans cette monotonie de boucle De travail interm diaire et interminablement chiant Ind pendant compl mentaire mon cul Compl mentaire rien du tout Plut t livreur de nouilles sans moteur Livreur partenaire qu ils disent Partenaire de gal re Cycliste au ch mage Casquette d enfoir Gros sac dos carr pas pratique mais pizza plat donc optimal Dos cass et cul bris par selle de v lo Pizza renvers e client rembours valuation rat e bonus oubli Mais sac dos imperm able Sous la pluie pratique Pizza pas mouill e Toi tremp Mais Pizza livr e Donc toi pay R compens Client colo Aime le v lo Bravo Client Bobo Chapeau Pourboire 20 centimes Client radin mais r glo Dit merci Joli Jour de paye bof Jour de flemme tire une taff Tu la sens la violence CAMILLE THIRY DEMANDEZLEPROGRAMME BE Ouragan c est l histoire d une absurde nuit d insomnie initiatique Celle d Abdeslam livreur de nouilles v lo Seul dans son appartement noy dans la fum e de ses id es noires il cherche sa place Ce projet aurait tout aussi bien pu s appeler Douceur ou Violence Avec une tendre absurdit et une surprenante distribution Ilyas Mettioui capte l insoutenable l g ret de l tre uberis dans la jungle urbaine Abdeslam est ind pendant compl mentaire a sonne plut t bien comme formule mais concr tement Abdeslam est livreur de nouilles et pizzas sans moteur Livreur cycliste partenaire qu ils disent Partenaire de gal re Travailleur jetable objet ph m re il se confronte une forme de violence sournoise Son pr nom n a jamais t facile porter C est curieux car Abdeslam en arabe signifie porteur de paix et pas porteur de sac Abdeslam est un tre sensible Trop sans doute On le d couvre dans son fauteuil p tard au bec Lorsque son r frig rateur se met fumer son tour il se l ve pour r gler le probl me et c est ce moment qu un deuxi me Abdeslam appara t Puis un troisi me un quatri me et un cinqui me D but de schizophr nie abus de marijuana ou fatigue exacerb e peu importe Abdeslam quintupl et confront lui m me devra tenter de concilier ses diff rentes personnalit s afin de trouver la paix dont son nom est annonciateur 22 Cela n est pourtant pas une apologie de l ub risation mais une critique nuanc e et ironique de notre soci t qui change se cherche et bricole son identit Entre chor graphie rythm e comme une course la survie et dialogues acerbes et plein d humour les com diens d cortiquent de fa on authentique l identit qu on se fa onne ils abordent avec intelligence et simplicit les th matiques de racisme de genre et de consommation sur fond d injustice sociale Espi gle la plume est l g re presque nonchalante mais le propos ne l est pas RAISSA ALINGABO YOWALI MBILO KAROO BE violence r vescollectifs espoir capitalisme norme ZO JANSSENS CHARG E DE DIFFUSION Victor Lecl re 32 0 1 43 36 37 12 victor magnaneriespectacle com www leboreal be EXTRAIT

Page 23

ILYAS METTIOUI LE BOR AL KAROLINA MARUSZAK OURAGAN D FINITION DE L UB RISATION NOTE D INTENTION Notre monde est il plus violent qu hier Quand on voque la violence nous avons tendance focaliser notre attention sur l instant de son explosion sur le moment de son effraction Nos moralit s contemporaines font de la gifle son prototype dit Fran ois Cusset et celle ci doit tre lourdement punie Mais de quoi la gifle est elle le r sultat La violence est souvent l o on ne le soup onne pas L objectif d Ouragan n est pas de justifier les violences quelles qu elles soient Encore moins de culpabiliser le spectateur rice L envie est plut t de tenter de comprendre comment elle est v cue d atteindre une vue d ensemble Car la violence a rev tu de nouvelles formes et parfois nous ne la percevons plus force de trop la c toyer comme s il s agissait de la norme Ph nom ne qui contourne les secteurs classiques de l conomie en cr ant un nouvel interm diaire Il permet de mettre en relation les utilisateur rice s et les prestataires moyennant une commission sur les transactions Ce syst me offre davantage de souplesse et favorise l innovation mais les critiques d noncent un salariat d guis qui pr carise les ind pendant e s et lib re les entreprises des charges patronales via l emploi d une main d uvre bon march TH TRE DANSE POUR TOU TE S D S 15 ANS AUX DOMS EN SALLE 1 H 20 MISE EN SC NE Ilyas Mettioui DRAMATURGIE G N RALE Zo Janssens AVEC Egon Di Mateo Ben Fury Nganji Mutiri David Scarpuzza ET Beno t Fasquelle EN ALTERNANCE AVEC Pierre Genicot CR ATION LUMI RE Christian Fran ois CR ATION SONORE Guillaume Istace IMPULSION CHOR GRAPHIQUE Ben Fury ASSISTANAT LA SC NOGRAPHIE Zo Ceulemans ET Roman Balthazart REGARDS ARTISTIQUES Sarah Brahy Julien Carlier ET Simona Soledad PRODUCTION Le Bor al COPRODUCTION ET PRODUCTION D L GU E Atelier 210 COPRODUCTION Th tre Le rire coup on se plonge dans une cr ation sonore rythm e et pr cise Sans pr venir on est happ par la r p tition des mouvements des cinq performeurs Intelligemment ils continuent d cortiquer finement l horizon bouch et les rapports de force Sans didactisme d plac ni uniformisation d une classe de travailleurs cyclistes Ouragan nous d vaste brillamment de Li ge La Coop asbl Taks shelter AIDE F d ration Wallonie Bruxelles service du th tre SOUTIEN KVS Th tre Oc an Nord L Escaut Compagnie Thor Le Bamp LookIN OUT Shelterprod taxshelter be WIPCOOP ING Tu la sens cette violence Dans cette main f minine qui se r tracte pour prot ger son sac main Ou acc l re pour viter ton chemin Dans cette monotonie de boucle De travail interm diaire et interminablement chiant Ind pendant compl mentaire mon cul Compl mentaire rien du tout Plut t livreur de nouilles sans moteur Livreur partenaire qu ils disent Partenaire de gal re Cycliste au ch mage Casquette d enfoir Gros sac dos carr pas pratique mais pizza plat donc optimal Dos cass et cul bris par selle de v lo Pizza renvers e client rembours valuation rat e bonus oubli Mais sac dos imperm able Sous la pluie pratique Pizza pas mouill e Toi tremp Mais Pizza livr e Donc toi pay R compens Client colo Aime le v lo Bravo Client Bobo Chapeau Pourboire 20 centimes Client radin mais r glo Dit merci Joli Jour de paye bof Jour de flemme tire une taff Tu la sens la violence CAMILLE THIRY DEMANDEZLEPROGRAMME BE Ouragan c est l histoire d une absurde nuit d insomnie initiatique Celle d Abdeslam livreur de nouilles v lo Seul dans son appartement noy dans la fum e de ses id es noires il cherche sa place Ce projet aurait tout aussi bien pu s appeler Douceur ou Violence Avec une tendre absurdit et une surprenante distribution Ilyas Mettioui capte l insoutenable l g ret de l tre uberis dans la jungle urbaine Abdeslam est ind pendant compl mentaire a sonne plut t bien comme formule mais concr tement Abdeslam est livreur de nouilles et pizzas sans moteur Livreur cycliste partenaire qu ils disent Partenaire de gal re Travailleur jetable objet ph m re il se confronte une forme de violence sournoise Son pr nom n a jamais t facile porter C est curieux car Abdeslam en arabe signifie porteur de paix et pas porteur de sac Abdeslam est un tre sensible Trop sans doute On le d couvre dans son fauteuil p tard au bec Lorsque son r frig rateur se met fumer son tour il se l ve pour r gler le probl me et c est ce moment qu un deuxi me Abdeslam appara t Puis un troisi me un quatri me et un cinqui me D but de schizophr nie abus de marijuana ou fatigue exacerb e peu importe Abdeslam quintupl et confront lui m me devra tenter de concilier ses diff rentes personnalit s afin de trouver la paix dont son nom est annonciateur 22 Cela n est pourtant pas une apologie de l ub risation mais une critique nuanc e et ironique de notre soci t qui change se cherche et bricole son identit Entre chor graphie rythm e comme une course la survie et dialogues acerbes et plein d humour les com diens d cortiquent de fa on authentique l identit qu on se fa onne ils abordent avec intelligence et simplicit les th matiques de racisme de genre et de consommation sur fond d injustice sociale Espi gle la plume est l g re presque nonchalante mais le propos ne l est pas RAISSA ALINGABO YOWALI MBILO KAROO BE violence r vescollectifs espoir capitalisme norme ZO JANSSENS CHARG E DE DIFFUSION Victor Lecl re 32 0 1 43 36 37 12 victor magnaneriespectacle com www leboreal be EXTRAIT

Page 24

24 KAROLINA MARUSZAK KAROLINA MARUSZAK KAROLINA MARUSZAK

Page 25

24 KAROLINA MARUSZAK KAROLINA MARUSZAK KAROLINA MARUSZAK

Page 26

LESLIE ARTAMONOW MARIE VALENTINE GILLARD ovni thriller com dienoire dram die soci t dedivertissement INTERVIEW DU COLLECTIF Daniel Schmitz Le parc animalier est un r v lateur de la logique folle d un monde bas sur le divertissement et le profit L humour permet aussi de r v ler l absurde de nos vies travers le rire le la spectateur rice se retrouve face plusieurs petits miroirs qui renvoient diff rents aspects de notre soci t C dric Coomans C est un spectacle o on rit de l obsc nit du r el comme le dit Alain Badiou Sarah Hebborn On rit de la situation pas des personnages qu on aime et qu on nourrit d motions personnelles En d finitive on rit d abord de nous TH TRE AQUATIQUE POUR TOU TE S D S 14 ANS AUX DOMS EN SALLE 1 H 20 PARC Gilles Bechet Bruzz COLLECTIF LA STATION Un cauchemar l odeur de sang et de chlore une com die noire qui exhume les d senchantements de la g n ration Sauvez Willy C est depuis les coulisses d un parc aquatique o les shows avec les otaries les dauphins et les orques se succ dent que Le Collectif La Station nous invite observer de plus pr s une fine quipe de dresseur euse s d animaux marins Anke Lars Nicola et Kania sont sur le point de vivre un drame qui les forcera brusquement entrevoir l envers peu reluisant du d cor Ces personnages emplis de contradictions voient tout coup s effondrer leurs croyances et certitudes les plus tablies S ouvrent alors des gouffres aussi sensibles que cruels Qu advient il quand dans les espaces de divertissement contemporains que sont les parcs shows aquatiques ces travailleur euse s qui se doivent de tout contr ler se retrouvent confront e s un accident qui les ram ne ce qu ils elles sont dresseur euse s d une force indressable Parc est une criture collective sur les r actions humaines face au choc qui met en lumi re une soci t de divertissement qui nous fascine autant qu elle nous r pugne CR ATION Collectif La Station AVEC C dric Coomans El na Doratiotto Sarah Hebborn Daniel Schmitz ET Kirsten van den Hoorn CR ATION LUMI RE ET AIDE LA MISE EN ESPACE Octavie Pi ron AIDE LA CR ATION LUMI RE M lodie Polge SC NOGRAPHIE Valentin P rilleux AIDE LA MISE EN SC NE Marion Lory CR ATION SONORE Antonin Simon ACCOMPAGNEMENT DRAMATURGIQUE Olivier Hespel DIRECTION TECHNIQUE Caspar Langhoff DIFFUSION Le la Di Gregorio PRODUCTION L Ancre Th tre royal COPRODUCTION Th tre de Li ge Atelier 210 Collectif La Station asbl La Coop asbl Shelterprod SOUTIEN taxshelter be Le Bamp Quai 41 Kunstencentrum nona F d ration Wallonie Bruxelles service du th tre Dans le cadre de l accord de coop ration culturelle entre la communaut fran aise et la communaut flamande www cultuurculture be PRIX DU JURY PROFESSIONNEL DU FESTIVAL MULATION TH TRE DE LI GE EN 2019 CHARG E DE DIFFUSION Le la Di Gregorio 32 0 4 94 63 95 84 lastation diffusion gmail com www lastationcollectif com 26 LE COLLECTIF Sugg rer privil gier le hors champ pr cieux code du langage cin matographique l heure o le voir l emporte sur le savoir tel est le tour de force du jeune Collectif La Station Il posera cette question du spectaculaire dans l industrie du spectacle de la fa on dont il nuit l imaginaire de cette rapidit imposante qui an antit le raisonnement Une autre cl pour plonger t te baiss e dans ce parc show aquatique LAURENCE BERTELS LA LIBRE BELGIQUE Le Collectif La Station s est inspir d un fait r el qui s est d roul au SeaWorld d Orlando en 2011 Fruit d une criture collective Parc s int resse aux r actions humaines face au choc la mort d un tre humain ou d univers et au d sarroi Cette com die noire cynique par moment met en sc ne des personnages dr les largement secou s par ce qu il leur arrive cruels pas toujours coh rents mais toujours terriblement humains DIDIER B LCARD DEMANDEZLEPROGRAMME BE 27 Le Collectif La Station se veut le prisme th tral d intuitions et de fascinations communes pour l me humaine pour ses contradictions et son insondabilit Il y a dans leur th tralit quelque chose de la cour de r cr ation Un e enfant retient ce qu il elle a vu la veille la t l vision et le reproduit avec ses camarades dans un coin de la cour l abri du regard des professeur e s ces enfants r uni e s dans leur coin sous le pr au se projettent et s embarquent dans leurs propres r interpr tations d un monde En buttant sur certains d tails et en se les r appropriant ils elles trouvent un certain tat de jeu qui les captive C est cet tat cette tentative de reproduction maladroite excessive et na ve que La Station recherche

Page 27

LESLIE ARTAMONOW MARIE VALENTINE GILLARD ovni thriller com dienoire dram die soci t dedivertissement INTERVIEW DU COLLECTIF Daniel Schmitz Le parc animalier est un r v lateur de la logique folle d un monde bas sur le divertissement et le profit L humour permet aussi de r v ler l absurde de nos vies travers le rire le la spectateur rice se retrouve face plusieurs petits miroirs qui renvoient diff rents aspects de notre soci t C dric Coomans C est un spectacle o on rit de l obsc nit du r el comme le dit Alain Badiou Sarah Hebborn On rit de la situation pas des personnages qu on aime et qu on nourrit d motions personnelles En d finitive on rit d abord de nous TH TRE AQUATIQUE POUR TOU TE S D S 14 ANS AUX DOMS EN SALLE 1 H 20 PARC Gilles Bechet Bruzz COLLECTIF LA STATION Un cauchemar l odeur de sang et de chlore une com die noire qui exhume les d senchantements de la g n ration Sauvez Willy C est depuis les coulisses d un parc aquatique o les shows avec les otaries les dauphins et les orques se succ dent que Le Collectif La Station nous invite observer de plus pr s une fine quipe de dresseur euse s d animaux marins Anke Lars Nicola et Kania sont sur le point de vivre un drame qui les forcera brusquement entrevoir l envers peu reluisant du d cor Ces personnages emplis de contradictions voient tout coup s effondrer leurs croyances et certitudes les plus tablies S ouvrent alors des gouffres aussi sensibles que cruels Qu advient il quand dans les espaces de divertissement contemporains que sont les parcs shows aquatiques ces travailleur euse s qui se doivent de tout contr ler se retrouvent confront e s un accident qui les ram ne ce qu ils elles sont dresseur euse s d une force indressable Parc est une criture collective sur les r actions humaines face au choc qui met en lumi re une soci t de divertissement qui nous fascine autant qu elle nous r pugne CR ATION Collectif La Station AVEC C dric Coomans El na Doratiotto Sarah Hebborn Daniel Schmitz ET Kirsten van den Hoorn CR ATION LUMI RE ET AIDE LA MISE EN ESPACE Octavie Pi ron AIDE LA CR ATION LUMI RE M lodie Polge SC NOGRAPHIE Valentin P rilleux AIDE LA MISE EN SC NE Marion Lory CR ATION SONORE Antonin Simon ACCOMPAGNEMENT DRAMATURGIQUE Olivier Hespel DIRECTION TECHNIQUE Caspar Langhoff DIFFUSION Le la Di Gregorio PRODUCTION L Ancre Th tre royal COPRODUCTION Th tre de Li ge Atelier 210 Collectif La Station asbl La Coop asbl Shelterprod SOUTIEN taxshelter be Le Bamp Quai 41 Kunstencentrum nona F d ration Wallonie Bruxelles service du th tre Dans le cadre de l accord de coop ration culturelle entre la communaut fran aise et la communaut flamande www cultuurculture be PRIX DU JURY PROFESSIONNEL DU FESTIVAL MULATION TH TRE DE LI GE EN 2019 CHARG E DE DIFFUSION Le la Di Gregorio 32 0 4 94 63 95 84 lastation diffusion gmail com www lastationcollectif com 26 LE COLLECTIF Sugg rer privil gier le hors champ pr cieux code du langage cin matographique l heure o le voir l emporte sur le savoir tel est le tour de force du jeune Collectif La Station Il posera cette question du spectaculaire dans l industrie du spectacle de la fa on dont il nuit l imaginaire de cette rapidit imposante qui an antit le raisonnement Une autre cl pour plonger t te baiss e dans ce parc show aquatique LAURENCE BERTELS LA LIBRE BELGIQUE Le Collectif La Station s est inspir d un fait r el qui s est d roul au SeaWorld d Orlando en 2011 Fruit d une criture collective Parc s int resse aux r actions humaines face au choc la mort d un tre humain ou d univers et au d sarroi Cette com die noire cynique par moment met en sc ne des personnages dr les largement secou s par ce qu il leur arrive cruels pas toujours coh rents mais toujours terriblement humains DIDIER B LCARD DEMANDEZLEPROGRAMME BE 27 Le Collectif La Station se veut le prisme th tral d intuitions et de fascinations communes pour l me humaine pour ses contradictions et son insondabilit Il y a dans leur th tralit quelque chose de la cour de r cr ation Un e enfant retient ce qu il elle a vu la veille la t l vision et le reproduit avec ses camarades dans un coin de la cour l abri du regard des professeur e s ces enfants r uni e s dans leur coin sous le pr au se projettent et s embarquent dans leurs propres r interpr tations d un monde En buttant sur certains d tails et en se les r appropriant ils elles trouvent un certain tat de jeu qui les captive C est cet tat cette tentative de reproduction maladroite excessive et na ve que La Station recherche

Page 28

29 LESLIE ARTAMONOW LESLIE ARTAMONOW MARIE VALENTINE GILLARD

Page 29

29 LESLIE ARTAMONOW LESLIE ARTAMONOW MARIE VALENTINE GILLARD

Page 30

Guy Carbonnelle ET Aur lie Borremans CR ATION SONORE Gonzalo Aylwin ET Sim n Gonz lez MUSIQUE Sim n Gonz lez d apr s la chanson La Pobre Gaviota de Rafael Hern ndez RAFAEL ARENAS MICHAEL G LVEZ NATACHA BELOVA MISE EN SC NE Natacha Belova ET Tita Iacobelli REGARD EXT RIEUR Nicole Mossoux AVEC Tita Iacobelli ASSISTANAT LA MISE EN SC NE Edurne Rankin ASSISTANAT LA DRAMATURGIE Rodrigo Gij n ASSISTANAT LA SC NOGRAPHIE Gabriela Gonz lez CR ATION LUMI RE Gabriela Gonz lez ET Christian Halkin R ALISATION DE D CORS R GIE LUMI RE ET EFFETS Gauthier Poirier PRODUCTION Javier Ch vez IFO asbl TEASER Simon Breeveld PHOTOS Michael G lvez ET Simon Breeveld PRODUCTION IFO asbl SOUTIEN Financiamiento del Fondo Nacional para la Cultura y las Artes Chili F d ration Wallonie Bruxelles service interdisciplinaire des arts de la sc ne COPRODUCTION Mars Mons arts de la sc ne Th tre des Martyrs Atelier Th tre Jean Vilar TH TRE MARIONNETTE POUR TOU TE S D S 12 ANS AUX DOMS EN SALLE 1H TCHA KA PRODUCTION D L GU E Mars Mons Arts de la sc ne COMPAGNIE BELOVA IACOBELLI Que reste t il d un e artiste lorsqu il elle dit adieu son art Une vieille actrice au cr puscule de sa vie reprend du service pour un ultime lever de rideau Une troublante adaptation de La Mouette de Tchekhov pour une com dienne et une marionnette La rencontre extraordinaire avec un personnage inanim dont la r sonance persiste dans le c ur 30 Voil Tcha ka luttant brisant le destin tragique de sa mouette Dans les coulisses d un th tre une vieille actrice ne sait plus ce qu elle fait l Elle est perdue dans l obscurit Sortie de l ombre derri re l actrice une jeune femme appara t pour lui rappeler la raison de sa pr sence interpr ter le r le d Arkadina dans La Mouette de Tchekhov Ce sera son dernier r le Sa m moire fout le camp elle ne sait plus tout fait qui elle est mais entend bien assurer la repr sentation Seule la d rive entre le d sir de jouer et l oubli elle tente de suivre la trame de La Mouette Dans la confusion elle essaye de restituer la pi ce navigant entre la fiction et sa propre r alit Dialogues d lirants avec son fils et abandons r p t s de son amant la replongent dans son pass Elle renoue avec la jeune actrice qu elle fut travers le r le de Nina celui qu elle pr f re celui de la jeune actrice qui vaille que vaille continue Voil donc cette Tcha ka luttant reprenant pied se cr ant un nouveau th tre un autre espace de jeu et de vie PRIX DU MEILLEUR SPECTACLE ET DE LA MEILLEURE ACTRICE PAR C RCULO DE CR TICOS DE ARTE DE CHILE CHILI EN 2018 PRIX DU PUBLIC POUR LA MEILLEURE MISE EN SC NE PAR PREMIOS CLAP CHILI EN 2018 PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE CAT GORIE MEILLEUR SEUL E EN SC NE EN 2020 NOMIN AU PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE CAT GORIE MEILLEURE COM DIENNE EN 2020 CHARG E DE DIFFUSION Javier Ch vez 32 0 4 91 95 53 66 jchavez ifoperator be www belova iacobelli com Pr parez vous un voyage d une heure la lisi re entre r le mythique et parano a une immersion dans la vie forc ment multiple d une grande actrice et dans le jeu comme poss d de celle qui l incarne CATHERINE MAKEREEL LE SOIR Un diamant brut taill par la metteuse en sc ne et sc nographe Natacha Belova avec une mouvante sobri t Un dialogue m taphysique se glisse entre ces lignes de mauvais augure pour dire avec talent et profondeur l injustice de la vie le double drame de la vieillesse du th tre du jeu et de la v rit LAURENCE BERTELS LA LIBRE BELGIQUE UNE COMPAGNIE BELGO CHILIENNE L actrice et metteuse en sc ne chilienne Tita Iacobelli et la marionnettiste belgo russe Natacha Belova se sont rencontr es en 2012 Santiago du Chili dans le cadre du Festival La Rebeli n de los Mu ecos En 2015 elles y cr ent un laboratoire de recherche autour du th tre contemporain de marionnettes Tcha ka est le tout premier spectacle de la compagnie Belova Iacobelli n de diff rentes tapes de cr ation entre Buenos Aires Santiago du Chili et Bruxelles NOTE D INTENTION Tcha ka est un seul en sc ne pour une actrice et une marionnette qui aborde les th mes de la violence de la vieillesse la perte de la m moire la solitude de la retraite et la richesse dans la subjectivit humaine par le biais de l imaginaire po tique d une actrice C est travers la m moire d t rior e par l ge de ce personnage que le texte d Anton Tchekhov se fait entendre Au cr puscule de sa carri re Tcha ka se retrouve seule sur sc ne pour jouer La Mouette Elle est en col re contre elle m me contre la vie contre le th tre Elle doit jouer mais ne se sent pas pr te Elle sent qu elle doit chapper cette angoisse mais comment Gr ce la relation qu elle va tablir avec la femme qui se trouve derri re elle Cette peur elle a un nom c est la menace de la mort qui plane sur la vieille femme et qui l emp che d avancer et de r ussir 31 Tchekhov vieillesse po sie finesse r ve

Page 31

Guy Carbonnelle ET Aur lie Borremans CR ATION SONORE Gonzalo Aylwin ET Sim n Gonz lez MUSIQUE Sim n Gonz lez d apr s la chanson La Pobre Gaviota de Rafael Hern ndez RAFAEL ARENAS MICHAEL G LVEZ NATACHA BELOVA MISE EN SC NE Natacha Belova ET Tita Iacobelli REGARD EXT RIEUR Nicole Mossoux AVEC Tita Iacobelli ASSISTANAT LA MISE EN SC NE Edurne Rankin ASSISTANAT LA DRAMATURGIE Rodrigo Gij n ASSISTANAT LA SC NOGRAPHIE Gabriela Gonz lez CR ATION LUMI RE Gabriela Gonz lez ET Christian Halkin R ALISATION DE D CORS R GIE LUMI RE ET EFFETS Gauthier Poirier PRODUCTION Javier Ch vez IFO asbl TEASER Simon Breeveld PHOTOS Michael G lvez ET Simon Breeveld PRODUCTION IFO asbl SOUTIEN Financiamiento del Fondo Nacional para la Cultura y las Artes Chili F d ration Wallonie Bruxelles service interdisciplinaire des arts de la sc ne COPRODUCTION Mars Mons arts de la sc ne Th tre des Martyrs Atelier Th tre Jean Vilar TH TRE MARIONNETTE POUR TOU TE S D S 12 ANS AUX DOMS EN SALLE 1H TCHA KA PRODUCTION D L GU E Mars Mons Arts de la sc ne COMPAGNIE BELOVA IACOBELLI Que reste t il d un e artiste lorsqu il elle dit adieu son art Une vieille actrice au cr puscule de sa vie reprend du service pour un ultime lever de rideau Une troublante adaptation de La Mouette de Tchekhov pour une com dienne et une marionnette La rencontre extraordinaire avec un personnage inanim dont la r sonance persiste dans le c ur 30 Voil Tcha ka luttant brisant le destin tragique de sa mouette Dans les coulisses d un th tre une vieille actrice ne sait plus ce qu elle fait l Elle est perdue dans l obscurit Sortie de l ombre derri re l actrice une jeune femme appara t pour lui rappeler la raison de sa pr sence interpr ter le r le d Arkadina dans La Mouette de Tchekhov Ce sera son dernier r le Sa m moire fout le camp elle ne sait plus tout fait qui elle est mais entend bien assurer la repr sentation Seule la d rive entre le d sir de jouer et l oubli elle tente de suivre la trame de La Mouette Dans la confusion elle essaye de restituer la pi ce navigant entre la fiction et sa propre r alit Dialogues d lirants avec son fils et abandons r p t s de son amant la replongent dans son pass Elle renoue avec la jeune actrice qu elle fut travers le r le de Nina celui qu elle pr f re celui de la jeune actrice qui vaille que vaille continue Voil donc cette Tcha ka luttant reprenant pied se cr ant un nouveau th tre un autre espace de jeu et de vie PRIX DU MEILLEUR SPECTACLE ET DE LA MEILLEURE ACTRICE PAR C RCULO DE CR TICOS DE ARTE DE CHILE CHILI EN 2018 PRIX DU PUBLIC POUR LA MEILLEURE MISE EN SC NE PAR PREMIOS CLAP CHILI EN 2018 PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE CAT GORIE MEILLEUR SEUL E EN SC NE EN 2020 NOMIN AU PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE CAT GORIE MEILLEURE COM DIENNE EN 2020 CHARG E DE DIFFUSION Javier Ch vez 32 0 4 91 95 53 66 jchavez ifoperator be www belova iacobelli com Pr parez vous un voyage d une heure la lisi re entre r le mythique et parano a une immersion dans la vie forc ment multiple d une grande actrice et dans le jeu comme poss d de celle qui l incarne CATHERINE MAKEREEL LE SOIR Un diamant brut taill par la metteuse en sc ne et sc nographe Natacha Belova avec une mouvante sobri t Un dialogue m taphysique se glisse entre ces lignes de mauvais augure pour dire avec talent et profondeur l injustice de la vie le double drame de la vieillesse du th tre du jeu et de la v rit LAURENCE BERTELS LA LIBRE BELGIQUE UNE COMPAGNIE BELGO CHILIENNE L actrice et metteuse en sc ne chilienne Tita Iacobelli et la marionnettiste belgo russe Natacha Belova se sont rencontr es en 2012 Santiago du Chili dans le cadre du Festival La Rebeli n de los Mu ecos En 2015 elles y cr ent un laboratoire de recherche autour du th tre contemporain de marionnettes Tcha ka est le tout premier spectacle de la compagnie Belova Iacobelli n de diff rentes tapes de cr ation entre Buenos Aires Santiago du Chili et Bruxelles NOTE D INTENTION Tcha ka est un seul en sc ne pour une actrice et une marionnette qui aborde les th mes de la violence de la vieillesse la perte de la m moire la solitude de la retraite et la richesse dans la subjectivit humaine par le biais de l imaginaire po tique d une actrice C est travers la m moire d t rior e par l ge de ce personnage que le texte d Anton Tchekhov se fait entendre Au cr puscule de sa carri re Tcha ka se retrouve seule sur sc ne pour jouer La Mouette Elle est en col re contre elle m me contre la vie contre le th tre Elle doit jouer mais ne se sent pas pr te Elle sent qu elle doit chapper cette angoisse mais comment Gr ce la relation qu elle va tablir avec la femme qui se trouve derri re elle Cette peur elle a un nom c est la menace de la mort qui plane sur la vieille femme et qui l emp che d avancer et de r ussir 31 Tchekhov vieillesse po sie finesse r ve

Page 32

32 33 MICHAEL G LVEZ MICHAEL G LVEZ

Page 33

32 33 MICHAEL G LVEZ MICHAEL G LVEZ

Page 34

LA GARDEN PARTY Une programmation compl mentaire Trois cr ations in dites au jardin du Th tre des Doms Trois formes sc niques courtes hybrides et singuli res La crise sanitaire a amen le Th tre des Doms reconduire la programmation de son Festival OFF aux Doms 2020 l dition 2021 Pour donner une r ponse singuli re aux attentes des artistes en ann e grise sans perspectives et bloqu e s dans leur cheminement artistique par les reports r p tition et les annulations les Doms proposent une programmation compl mentaire son festival OFF en adaptant le jardin de la propri t de la F d ration Wallonie Bruxelles l automne dernier le Th tre des Doms a donc lanc un appel la cr ation de trois spectacles courts issus d artistes du territoire de la Belgique francophone Les conditions d ligibilit taient les suivantes trois cr ations de moyen format toutes disciplines des arts de la sc ne confondus s inscrivant dans une d marche contemporaine pour jouer une fois par jour l air libre au jardin dans un dispositif sc ne gradin in dit Les artistes ont t pr s d une centaine r pondre cet appel in dit en d veloppant des id es de gestes artistiques forts tonnants et vivifiants La s lection des trois spectacles a t confi e un jury coordonn par Alain Cofino Gomez directeur du Th tre des Doms et compos de Dorcy Rugamba acteur auteur metteur en sc ne Anne Thuot performeuse metteuse en sc ne B r nice Masset administratrice de compagnies Soufian el Boubsi metteur en sc ne com dien Caroline Cornelis chor graphe danseuse BOGDAN KIKENA Osez l exp rience Garden Party Les 3 spectacles s lectionn s joueront chaque jour des horaires diff rents en permutation Choisissez un cr neau laissez vous surprendre par l un d eux

Page 35

LA GARDEN PARTY Une programmation compl mentaire Trois cr ations in dites au jardin du Th tre des Doms Trois formes sc niques courtes hybrides et singuli res La crise sanitaire a amen le Th tre des Doms reconduire la programmation de son Festival OFF aux Doms 2020 l dition 2021 Pour donner une r ponse singuli re aux attentes des artistes en ann e grise sans perspectives et bloqu e s dans leur cheminement artistique par les reports r p tition et les annulations les Doms proposent une programmation compl mentaire son festival OFF en adaptant le jardin de la propri t de la F d ration Wallonie Bruxelles l automne dernier le Th tre des Doms a donc lanc un appel la cr ation de trois spectacles courts issus d artistes du territoire de la Belgique francophone Les conditions d ligibilit taient les suivantes trois cr ations de moyen format toutes disciplines des arts de la sc ne confondus s inscrivant dans une d marche contemporaine pour jouer une fois par jour l air libre au jardin dans un dispositif sc ne gradin in dit Les artistes ont t pr s d une centaine r pondre cet appel in dit en d veloppant des id es de gestes artistiques forts tonnants et vivifiants La s lection des trois spectacles a t confi e un jury coordonn par Alain Cofino Gomez directeur du Th tre des Doms et compos de Dorcy Rugamba acteur auteur metteur en sc ne Anne Thuot performeuse metteuse en sc ne B r nice Masset administratrice de compagnies Soufian el Boubsi metteur en sc ne com dien Caroline Cornelis chor graphe danseuse BOGDAN KIKENA Osez l exp rience Garden Party Les 3 spectacles s lectionn s joueront chaque jour des horaires diff rents en permutation Choisissez un cr neau laissez vous surprendre par l un d eux

Page 36

BOGDAN KIKENA COMPAGNIE WOZU Une r v rence irr v rencieuse faite au jour de notre naissance qu on a appel plus tard Renaissance afin de le peindre sans doute aux couleurs de la fatalit Trois figures costum es comme tout droit sorties du placard rejouent l ombre du jardin les jeux furieux du regard occidental au rythme lent d une pavane PERFORMANCE POUR TOU TE S D S 10 ANS AUX DOMS AU JARDIN 30 MIN CE BAISER SOUFFL SERA POUR TOI CHLO LARR RE Le football a contamin le th tre Les footballeurs entre gladiateurs et trag diennes de grosses productions ont veill mes envies de fictions de faire frictions Cl mence Delmaire aime c est plus fort qu elle Son champion son vaincu l objet de sa passion lui a saut aux yeux et c est pas rien de le dire C est lors de la finale de la Jupiler Pro League qu il lui est apparu sur le gazon du stade Van Den Stock Footichiste depuis toujours fervente supportrice du club d Anderlecht Cl mence ne sait pas qu elle assiste son dernier match Jour apr s jour la m me heure elle revient dans les gradins qui ont vu na tre son amour 36 football amour f minit autofiction allezlesmauves CRITURE MISE EN SC NE ET JEU Chlo Larr re COMPOSITION MUSICALE ET JEU Ferdinand Niquet Rioux ASSISTANAT LA MISE EN SC NE ET JEU milie Flamant CO CRITURE ET DRAMATURGIE Jean Gabriel Vidal Vandroy SC NOGRAPHIE Charlotte Hermant ACCOMPAGNEMENT Gar on Gar on ASBL SOUTIEN E Utopia Th tre Oc an Nord Centre des arts sc niques CHARG E DE DIFFUSION milie Flamant 32 0 4 98 70 75 25 flamant em gmail com LE PROJET Un travail qui se d ploie autour de l amour du football et de la f minit Un concert fiction dans lequel s entrem le autofiction th trale et set musical Un r cit empreint de nos r f rences culturelles d enfants des ann es 90 SES ORIGINES Je viens d une famille de sportifs la seule fille parmi des dizaines de gar ons En primaire le foot c tait chaque r cr et tous les dimanches 11 h sur TF1 T l foot obligatoire C est lors de la coupe du monde 1998 que j ai d couvert les femmes de Zizou Leb uf Deschamps Bref une quipe parall le Le foot est un spectacle total Les femmes de footballeurs en sont un autre celui du hors jeu Un jardin auquel on acc de par une vol e de marches il est ceint par un mur de vieilles pierres et surplomb par la v g tation si l on fait silence et que l on tend l oreille on peut entendre le passage du vent dans les feuilles le froissement bavard des cigales l agitation de la terrasse du th tre en contrebas et plus loign es encore les rues de la ville Le soleil claire ce bout de jardin comme il avait clair l autre jardin le jardin renaissant au soleil italien du XVe si cle c tait le d but des g missements d abord des g missements de plaisir puis des g missements de douleur et ils se sont tant m l s ensuite les uns aux autres qu elle n existe pas l oreille qui pourrait les distinguer aujourd hui Et nous mangeons encore les fruits de ce jardin ancien m me s ils sont maintenant recouverts d une fine couche de pourriture ou de poussi re C est dans ce jardin que nous avons appris regarder et d sirer le monde le Nouveau Monde Alors nous avons invent les artistes et les conquistadors les artistes pour qu ils nous dessinent le monde et les conquistadors pour qu ils nous le poss dent Rien de nouveau sous le soleil Nous nous sommes habitu e s ce nouveau regard et ce nouveau monde qui est devenu le n tre Pourtant il n en a pas toujours t ainsi MISE EN SC NE ET JEU Bogdan Kikena JEU Maya Lombard Jules Bisson ET Pascal Jamault ACCOMPAGNEMENT MoDul REGARD EXT RIEUR Hicham Boutahar CONSEILS CHOR GRAPHIQUES Zo Lakhnati CONSEILS VESTIMENTAIRES Gabrielle Smith CONSEILS D ORDRE G N RAL Magrit Coulon SOUTIEN COCOF CHARG E DE DIFFUSION Bogdan Kikena 33 0 6 18 63 30 82 bogdan kikena gmail com renaissance cultureoccidentale art cr ation pouvoir LE PARNASSE DE MANTEGNA CHARLOTTE HERMANT LA PAVANE TH TRE POUR TOU TE S D S 10 ANS AUX DOMS AU JARDIN 30 MIN

Page 37

BOGDAN KIKENA COMPAGNIE WOZU Une r v rence irr v rencieuse faite au jour de notre naissance qu on a appel plus tard Renaissance afin de le peindre sans doute aux couleurs de la fatalit Trois figures costum es comme tout droit sorties du placard rejouent l ombre du jardin les jeux furieux du regard occidental au rythme lent d une pavane PERFORMANCE POUR TOU TE S D S 10 ANS AUX DOMS AU JARDIN 30 MIN CE BAISER SOUFFL SERA POUR TOI CHLO LARR RE Le football a contamin le th tre Les footballeurs entre gladiateurs et trag diennes de grosses productions ont veill mes envies de fictions de faire frictions Cl mence Delmaire aime c est plus fort qu elle Son champion son vaincu l objet de sa passion lui a saut aux yeux et c est pas rien de le dire C est lors de la finale de la Jupiler Pro League qu il lui est apparu sur le gazon du stade Van Den Stock Footichiste depuis toujours fervente supportrice du club d Anderlecht Cl mence ne sait pas qu elle assiste son dernier match Jour apr s jour la m me heure elle revient dans les gradins qui ont vu na tre son amour 36 football amour f minit autofiction allezlesmauves CRITURE MISE EN SC NE ET JEU Chlo Larr re COMPOSITION MUSICALE ET JEU Ferdinand Niquet Rioux ASSISTANAT LA MISE EN SC NE ET JEU milie Flamant CO CRITURE ET DRAMATURGIE Jean Gabriel Vidal Vandroy SC NOGRAPHIE Charlotte Hermant ACCOMPAGNEMENT Gar on Gar on ASBL SOUTIEN E Utopia Th tre Oc an Nord Centre des arts sc niques CHARG E DE DIFFUSION milie Flamant 32 0 4 98 70 75 25 flamant em gmail com LE PROJET Un travail qui se d ploie autour de l amour du football et de la f minit Un concert fiction dans lequel s entrem le autofiction th trale et set musical Un r cit empreint de nos r f rences culturelles d enfants des ann es 90 SES ORIGINES Je viens d une famille de sportifs la seule fille parmi des dizaines de gar ons En primaire le foot c tait chaque r cr et tous les dimanches 11 h sur TF1 T l foot obligatoire C est lors de la coupe du monde 1998 que j ai d couvert les femmes de Zizou Leb uf Deschamps Bref une quipe parall le Le foot est un spectacle total Les femmes de footballeurs en sont un autre celui du hors jeu Un jardin auquel on acc de par une vol e de marches il est ceint par un mur de vieilles pierres et surplomb par la v g tation si l on fait silence et que l on tend l oreille on peut entendre le passage du vent dans les feuilles le froissement bavard des cigales l agitation de la terrasse du th tre en contrebas et plus loign es encore les rues de la ville Le soleil claire ce bout de jardin comme il avait clair l autre jardin le jardin renaissant au soleil italien du XVe si cle c tait le d but des g missements d abord des g missements de plaisir puis des g missements de douleur et ils se sont tant m l s ensuite les uns aux autres qu elle n existe pas l oreille qui pourrait les distinguer aujourd hui Et nous mangeons encore les fruits de ce jardin ancien m me s ils sont maintenant recouverts d une fine couche de pourriture ou de poussi re C est dans ce jardin que nous avons appris regarder et d sirer le monde le Nouveau Monde Alors nous avons invent les artistes et les conquistadors les artistes pour qu ils nous dessinent le monde et les conquistadors pour qu ils nous le poss dent Rien de nouveau sous le soleil Nous nous sommes habitu e s ce nouveau regard et ce nouveau monde qui est devenu le n tre Pourtant il n en a pas toujours t ainsi MISE EN SC NE ET JEU Bogdan Kikena JEU Maya Lombard Jules Bisson ET Pascal Jamault ACCOMPAGNEMENT MoDul REGARD EXT RIEUR Hicham Boutahar CONSEILS CHOR GRAPHIQUES Zo Lakhnati CONSEILS VESTIMENTAIRES Gabrielle Smith CONSEILS D ORDRE G N RAL Magrit Coulon SOUTIEN COCOF CHARG E DE DIFFUSION Bogdan Kikena 33 0 6 18 63 30 82 bogdan kikena gmail com renaissance cultureoccidentale art cr ation pouvoir LE PARNASSE DE MANTEGNA CHARLOTTE HERMANT LA PAVANE TH TRE POUR TOU TE S D S 10 ANS AUX DOMS AU JARDIN 30 MIN

Page 38

B PXLS bouillonnant engag enrag violencespolici res violencesociale CHARLOTTE HERMANT JO LLE SAMBI HENDRICKX NTELA LEZARTS URBAINS Sur sc ne deux nergies incandescentes deux performeuses deux corps noirs Le krump puissant et motionnel d Hendrickx Ntela rejoint le slam envo tant de Jo lle Sambi pour une performance bouillonnante po tique explosive Un spectacle qui questionne les violences sociales migratoires et polici res une uvre l urgence communicative Le krump danse urbaine particuli rement expressive donne une puissance motionnelle cette po sie compacte CRITURE ET SLAM Jo lle Sambi CHOR GRAPHIE ET DANSE Hendrickx Ntela REGARD EXT RIEUR Rosa Gasquet PRODUCTION Lezarts urbains SOUTIEN Atelier 210 Centre culturel Senghor KVS CHARG E DE DIFFUSION Rosa Gasquet 32 0 4 67 73 09 74 rosa lezarts urbains be Flora Chassang 32 0 4 83 49 66 07 flora lezarts urbains be www lezarts urbains be LES ARTISTES Danseuse de renomm e internationale finaliste du championnat du monde de Krump en 2014 Hendrickx Ntela a pr sent sa premi re cr ation To be a slave en 2017 Jo lle Sambi est autrice slameuse et militante f ministe Son travail interroge l identit la norme et les situations d impuissance 38 LEILA LOHMAN Entre la lucidit tapie dans les mots d un slam myst rieux engag enrag et la puissance expressive du krump street danse dont chaque mouvement vient transcender les vers la fusion op re FUSION LE PARNASSE DE MANTEGNA PERFORMANCE SLAM KRUMP POUR TOU TE S D S 11 ANS AUX DOMS AU JARDIN 25 MIN 39

Page 39

B PXLS bouillonnant engag enrag violencespolici res violencesociale CHARLOTTE HERMANT JO LLE SAMBI HENDRICKX NTELA LEZARTS URBAINS Sur sc ne deux nergies incandescentes deux performeuses deux corps noirs Le krump puissant et motionnel d Hendrickx Ntela rejoint le slam envo tant de Jo lle Sambi pour une performance bouillonnante po tique explosive Un spectacle qui questionne les violences sociales migratoires et polici res une uvre l urgence communicative Le krump danse urbaine particuli rement expressive donne une puissance motionnelle cette po sie compacte CRITURE ET SLAM Jo lle Sambi CHOR GRAPHIE ET DANSE Hendrickx Ntela REGARD EXT RIEUR Rosa Gasquet PRODUCTION Lezarts urbains SOUTIEN Atelier 210 Centre culturel Senghor KVS CHARG E DE DIFFUSION Rosa Gasquet 32 0 4 67 73 09 74 rosa lezarts urbains be Flora Chassang 32 0 4 83 49 66 07 flora lezarts urbains be www lezarts urbains be LES ARTISTES Danseuse de renomm e internationale finaliste du championnat du monde de Krump en 2014 Hendrickx Ntela a pr sent sa premi re cr ation To be a slave en 2017 Jo lle Sambi est autrice slameuse et militante f ministe Son travail interroge l identit la norme et les situations d impuissance 38 LEILA LOHMAN Entre la lucidit tapie dans les mots d un slam myst rieux engag enrag et la puissance expressive du krump street danse dont chaque mouvement vient transcender les vers la fusion op re FUSION LE PARNASSE DE MANTEGNA PERFORMANCE SLAM KRUMP POUR TOU TE S D S 11 ANS AUX DOMS AU JARDIN 25 MIN 39

Page 40

HORS LES MURS

Page 41

HORS LES MURS

Page 42

STANISLAV DOBAK STANISLAV DOBAK DANSE PERFORMANCE POUR TOU TE S D S 10 ANS AUX HIVERNALES 18 RUE GUILLAUME PUY DANS LE CADRE DE ON Y DANSE AUSSI L T ic ne ballet f minisme IdaRubinstein m moire UN SPECTACLE S LECTIONN PAR LE TH TRE DES DOMS EN COMPLICIT AVEC LES HIVERNALES CDCN D AVIGNON 1 H 05 IDA DON T CRY ME LOVE LARA BARSACQ AVEC Lara Barsacq Marta Capaccioli ET Marion Sage lisa Yvelin CONSEILS ARTISTIQUES Ga l Santisteva SC NOGRAPHIE ET COSTUMES Sofie Durnez ASSISTANAT ACCESSOIRES Ben Berckmoes LUMI RES Kurt Lefevre MUSIQUES Maurice Ravel Nikolai Tcherepnin Claude Debussy Snow Beard MUSIQUES ORIGINALES Tim Coenen Lara Barsacq ET Ga l Santisteva COMMUNICATION ET DIFFUSION Quentin Legrand Rue Branly PRODUCTION asbl Gilbert Stock COPRODUCTION Charleroi danse Les Brigittines SOUTIEN F d ration WallonieBruxelles service de la danse Grand Studio WallonieBruxelles International R seau Grand Luxe R SIDENCE DE CR ATION Charleroi danse Les Brigittines Grand Studio Th tre de Li ge Honolulu Nantes Lara Barsacq est chor graphe r sidente Charleroi danse qui s engage produire pr senter et accompagner ses uvres de 2020 fin 2022 LOST IN BALLETS RUSSES A DONN NAISSANCE IDA DON T CRY ME LOVE DEUX SPECTACLES LA FOIS COMPL MENTAIRES ET IND PENDANTS L UN DE L AUTRE VOIR P 18 NOMIN AUX PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE CAT GORIE MEILLEUR SPECTACLE DE DANSE EN 2020 CHARG E DE DIFFUSION Quentin Legrand 32 0 4 72 54 99 88 quentin ruebranly com www ruebranly com l origine il y a Ida Rubinstein danseuse l gendaire des Ballets russes muse de Serge Diaghilev qui fit sensation Paris au d but du XXe si cle par son charisme sa beaut et sa pr sence sulfureuse Aujourd hui il y a trois femmes qui r interrogent ce mythe la lumi re actuelle Spectacle ancr dans notre poque qui questionne la pluralit et la libert de nos identit s contemporaines avec pour outil l Histoire de la danse et singuli rement celle des Ballets russes Dans Salom d Oscar Wilde qui la rendit c l bre la danseuse effeuillait son costume et se d nudait triomphe et renomm e imm diats Par cet acte provocant et lib rateur Ida Rubinstein entrait dans l histoire de la danse de la performance et du f minisme Un si cle plus tard Lara Barsacq c l bre et chante la m moire la gloire et l absence d Ida Rubinstein source d inspiration constante sa fa on m lant l historique et le trivial le grandiose et l absurde les souvenirs personnels et les archives la chor graphe compose une ode la libert et aux figures tut laires qui insufflent nergie et audace Un hymne la po sie et la danse comme invention de soi MARIE BAUDET LA LIBRE BELGIQUE Le m rite de Lara Barsacq est d attirer notre attention sur une figure marginale mais passionnante du d but du XXe si cle et de nous la raconter avec amour humour et raffinement esth tique Elle nous entra ne dans un docu danse de qualit esth tique sup rieure Lara Barsacq aime Ida et nous la fait aimer CHRISTIAN JADE RTBF Finalement j ai le sentiment que nous formons une sorte de sororit nous trois en plus de toutes les autres figures f minines Cl op tre Salom Jeanne d Arc que nous convoquons pendant le spectacle Ensemble sans l avoir cherch nous avons cr une sorte de manifeste f ministe NOTE D INTENTION Sur sc ne on pourrait voir les choses comme a Trois femmes s interrogent propos de la vie d Ida Rubinstein Elles ont d cid de suivre Lara dans son admiration pour cette femme le temps d un spectacle Comme Ida elles ont toutes d laisser partir des gens et des choses qu elles aimaient Sous un format de discussion spontan e mais n anmoins publique elles c l brent Ida Au travers de tentatives la racontant la dansant l imitant elles se posent des questions sur elle et cr ent des rituels autour de cette figure embl matique Sans s en apercevoir et d une mani re presque inconsciente elles cr ent un manifeste f minin sacr incontestable et singulier Elles font des rites pour c l brer Ida Elles dansent Elles d cident de cr er un groupe de musique pour interpr ter des chansons simples aux paroles oscillant entre po sie et faits r els de la vie d une femme Elles tentent d entrer en syntonie vibratoire avec la fr quence d une plante d une onde ou d un spectre Elles voquent les absent e s Elles chantent un chant qui s intitule Don t cry me love Don t cry me STANISLAV DOBAK l instar de l art total que revendiquait son inspiratrice Ida don t cry me love marie danse et jeu y compris au sens le plus ludique coffre aux tr sors l appui chant et th tre Tiss de magnificence comme d humilit de grandiose et de trivial le propos englobe humour et tendresse pour la profondeur des douleurs qui le traversent allier une souveraine l g ret et les accents puissants de la sororit Lara Barsacq 42 43

Page 43

STANISLAV DOBAK STANISLAV DOBAK DANSE PERFORMANCE POUR TOU TE S D S 10 ANS AUX HIVERNALES 18 RUE GUILLAUME PUY DANS LE CADRE DE ON Y DANSE AUSSI L T ic ne ballet f minisme IdaRubinstein m moire UN SPECTACLE S LECTIONN PAR LE TH TRE DES DOMS EN COMPLICIT AVEC LES HIVERNALES CDCN D AVIGNON 1 H 05 IDA DON T CRY ME LOVE LARA BARSACQ AVEC Lara Barsacq Marta Capaccioli ET Marion Sage lisa Yvelin CONSEILS ARTISTIQUES Ga l Santisteva SC NOGRAPHIE ET COSTUMES Sofie Durnez ASSISTANAT ACCESSOIRES Ben Berckmoes LUMI RES Kurt Lefevre MUSIQUES Maurice Ravel Nikolai Tcherepnin Claude Debussy Snow Beard MUSIQUES ORIGINALES Tim Coenen Lara Barsacq ET Ga l Santisteva COMMUNICATION ET DIFFUSION Quentin Legrand Rue Branly PRODUCTION asbl Gilbert Stock COPRODUCTION Charleroi danse Les Brigittines SOUTIEN F d ration WallonieBruxelles service de la danse Grand Studio WallonieBruxelles International R seau Grand Luxe R SIDENCE DE CR ATION Charleroi danse Les Brigittines Grand Studio Th tre de Li ge Honolulu Nantes Lara Barsacq est chor graphe r sidente Charleroi danse qui s engage produire pr senter et accompagner ses uvres de 2020 fin 2022 LOST IN BALLETS RUSSES A DONN NAISSANCE IDA DON T CRY ME LOVE DEUX SPECTACLES LA FOIS COMPL MENTAIRES ET IND PENDANTS L UN DE L AUTRE VOIR P 18 NOMIN AUX PRIX MAETERLINCK DE LA CRITIQUE BELGIQUE CAT GORIE MEILLEUR SPECTACLE DE DANSE EN 2020 CHARG E DE DIFFUSION Quentin Legrand 32 0 4 72 54 99 88 quentin ruebranly com www ruebranly com l origine il y a Ida Rubinstein danseuse l gendaire des Ballets russes muse de Serge Diaghilev qui fit sensation Paris au d but du XXe si cle par son charisme sa beaut et sa pr sence sulfureuse Aujourd hui il y a trois femmes qui r interrogent ce mythe la lumi re actuelle Spectacle ancr dans notre poque qui questionne la pluralit et la libert de nos identit s contemporaines avec pour outil l Histoire de la danse et singuli rement celle des Ballets russes Dans Salom d Oscar Wilde qui la rendit c l bre la danseuse effeuillait son costume et se d nudait triomphe et renomm e imm diats Par cet acte provocant et lib rateur Ida Rubinstein entrait dans l histoire de la danse de la performance et du f minisme Un si cle plus tard Lara Barsacq c l bre et chante la m moire la gloire et l absence d Ida Rubinstein source d inspiration constante sa fa on m lant l historique et le trivial le grandiose et l absurde les souvenirs personnels et les archives la chor graphe compose une ode la libert et aux figures tut laires qui insufflent nergie et audace Un hymne la po sie et la danse comme invention de soi MARIE BAUDET LA LIBRE BELGIQUE Le m rite de Lara Barsacq est d attirer notre attention sur une figure marginale mais passionnante du d but du XXe si cle et de nous la raconter avec amour humour et raffinement esth tique Elle nous entra ne dans un docu danse de qualit esth tique sup rieure Lara Barsacq aime Ida et nous la fait aimer CHRISTIAN JADE RTBF Finalement j ai le sentiment que nous formons une sorte de sororit nous trois en plus de toutes les autres figures f minines Cl op tre Salom Jeanne d Arc que nous convoquons pendant le spectacle Ensemble sans l avoir cherch nous avons cr une sorte de manifeste f ministe NOTE D INTENTION Sur sc ne on pourrait voir les choses comme a Trois femmes s interrogent propos de la vie d Ida Rubinstein Elles ont d cid de suivre Lara dans son admiration pour cette femme le temps d un spectacle Comme Ida elles ont toutes d laisser partir des gens et des choses qu elles aimaient Sous un format de discussion spontan e mais n anmoins publique elles c l brent Ida Au travers de tentatives la racontant la dansant l imitant elles se posent des questions sur elle et cr ent des rituels autour de cette figure embl matique Sans s en apercevoir et d une mani re presque inconsciente elles cr ent un manifeste f minin sacr incontestable et singulier Elles font des rites pour c l brer Ida Elles dansent Elles d cident de cr er un groupe de musique pour interpr ter des chansons simples aux paroles oscillant entre po sie et faits r els de la vie d une femme Elles tentent d entrer en syntonie vibratoire avec la fr quence d une plante d une onde ou d un spectre Elles voquent les absent e s Elles chantent un chant qui s intitule Don t cry me love Don t cry me STANISLAV DOBAK l instar de l art total que revendiquait son inspiratrice Ida don t cry me love marie danse et jeu y compris au sens le plus ludique coffre aux tr sors l appui chant et th tre Tiss de magnificence comme d humilit de grandiose et de trivial le propos englobe humour et tendresse pour la profondeur des douleurs qui le traversent allier une souveraine l g ret et les accents puissants de la sororit Lara Barsacq 42 43

Page 44

44 45 STANISLAV DOBAK STANISLAV DOBAK

Page 45

44 45 STANISLAV DOBAK STANISLAV DOBAK

Page 46

solitude amiti jonglerie intime rigolo Christine Rossignol Dallaire CONSEILS EN CRITURE DRAMATURGIQUE Ga l Santisteva CONSEILS EN JONGLERIE ET AMITI ric Longequel COPRODUCTION Latitude 50 P le des arts du cirque et de la rue Centre culturel du Brabant Wallon R SIDENCE DE CR ATION Espace Catastrophe Centre international de cr ation des arts du cirque Centre culturel du Brabant Wallon Latitude 50 P le des arts du cirque et de la rue Circus Centrum Festival international des arts de la rue de Chassepierre Centre culturel du Wolubilis Centre culturel d Ath CAR La Maison des jonglages FR Centre culturel NOH Maison de la cr ation Petit th tre de la grande vie PERPLX Laur at CircusNext Co funded by the Erasmus Programme of the European Union Subtopia SE SOUTIEN Wallonie Bruxelles Th treDanse F d ration WallonieBruxelles LE PROJET CIRQUE JONGLAGE SPECTACLE FAMILIAL POUR TOU TE S D S 6 ANS SUR L LE PIOT 15 MINUTES PIED DE LA PORTE DE L OULLE PARKING GRATUIT DANS LE CADRE D OCCITANIE FAIT SON CIRQUE EN AVIGNON On a longtemps cru qu on tait fous mais en fait on tait seuls Avec Mousse la Compagnie Scratch nous propose un solo deux dans lequel le jonglage fait la part belle l humour au burlesque l absurde et la po sie Au del d un simple num ro de jonglage on assiste donc avant tout un spectacle th tral porteur d un message r confortant quelque part entre le sublime de la perfection et le simple chaos se situe l histoire de l Humanit qui n est faite que de glorieuses tentatives dont la plupart sont vou es l chec avec l espoir parfois d une demi r ussite sans oublier tous les ratages magnifiques qui pimentent nos existences ordinaires de moments extraordinaires Un spectacle tous publics voir en famille A B N FICI DU DISPOSITIF UN SPECTACLE S LECTIONN PAR LE TH TRE DES DOMS criture en campagne Latitude 50 P le des arts du cirque et de la rue La Chaufferie Acte1 la SACD et la SSA DIFFUSION La Chouette Diffusion EN COMPLICIT AVEC OCCITANIE FAIT SON CIRQUE EN AVIGNON CHARG E DE DIFFUSION Chantal Heck La Chouette Diffusion 32 0 4 95 16 86 92 chantal lachouette diffusion com www ciescratch eu MOUSSE COMPAGNIE SCRATCH Ce qui est fragile comme la mousse des for ts et qui peut mousser comme une bonne bi re Dans Mousse il y a Ga lle la jongleuse et Denis le technicien Il elle sont comme seul e s face au monde face nous a peut faire peur Alors on se rassure on se soutient on attrape tout le courage possible et l on se raconte comment jongler c est vivre Une uvre circassienne bourr e d humanit o la performance spectaculaire na t des gestes anodins que dessine une amiti extraordinaire 46 Mousse est une ode au doute Une ode nos instants de solitude toutes ces choses qu on fait dans notre coin et qu on n ose pas partager Dans Mousse il y aura un micro des balles un jardinier une plante un k way de grand m re France Gall et puis Barbara des yeux ouverts un coiffeur professionnel et un grand karaok Mousse est un spectacle d amiti Une amiti r elle entre Ga lle et Denis qui donne corps la performance Si on l che rien c est gr ce l autre son soutien inconditionnel face toute preuve aussi absurde qu elle soit L important sera l honn tet et la g n rosit tre g n reux c est oser prendre un risque Le risque de s ouvrir compl tement JEAN PIERRE MARTINEZ LIBRE TH TRE LES ARTISTES GA LLE COPP E La jongleuse aime couter de la vieille chanson fran aise que tout le monde trouve ringarde rouler v lo quand le sol est plat et pas trop longtemps manger du fromage manger des p tes manger des p tes au fromage se dire que si elle ouvrait un restaurant de p tes au fromage et uniquement a elle pourrait faire fortune dans ce concept tomber amoureuse aller au supermarch et imaginer la vie des gens qui font la queue en analysant leur caddie se dire que cette personne qui ach te uniquement du yaourt et des croquettes pour son chat a l air d avoir une vie triste l odeur des stations essence tre seule et nager jusqu avoir la t te qui tourne La jongleuse n aime pas vider le lave vaisselle mais a c tait surtout quand elle tait petite maintenant a va ouvrir le frigo et voir qu il n y a pas manger avoir trop chaud ou qu il y ait trop de soleil trouver des habits pour s habiller et aller un mariage se dire qu il faut tre en m me temps chic et en m me temps cool et ne jamais y arriver se coiffer et aller chez le la coiffeur euse DENIS MICHIELS Le technicien aime boire un caf en prenant le soleil Le technicien n aime pas devoir proposer une liste de ce qu il aime et qu il n aime pas THOMAS ADRIEN 50 MIN THOMAS ADRIEN MANON LORF VRE AVEC Ga lle Copp e ET Denis Michiels COACHING ET REGARD EXT RIEUR Bram Dobbelaere CONSEILS EN JEU CLOWNESQUE 47

Page 47

solitude amiti jonglerie intime rigolo Christine Rossignol Dallaire CONSEILS EN CRITURE DRAMATURGIQUE Ga l Santisteva CONSEILS EN JONGLERIE ET AMITI ric Longequel COPRODUCTION Latitude 50 P le des arts du cirque et de la rue Centre culturel du Brabant Wallon R SIDENCE DE CR ATION Espace Catastrophe Centre international de cr ation des arts du cirque Centre culturel du Brabant Wallon Latitude 50 P le des arts du cirque et de la rue Circus Centrum Festival international des arts de la rue de Chassepierre Centre culturel du Wolubilis Centre culturel d Ath CAR La Maison des jonglages FR Centre culturel NOH Maison de la cr ation Petit th tre de la grande vie PERPLX Laur at CircusNext Co funded by the Erasmus Programme of the European Union Subtopia SE SOUTIEN Wallonie Bruxelles Th treDanse F d ration WallonieBruxelles LE PROJET CIRQUE JONGLAGE SPECTACLE FAMILIAL POUR TOU TE S D S 6 ANS SUR L LE PIOT 15 MINUTES PIED DE LA PORTE DE L OULLE PARKING GRATUIT DANS LE CADRE D OCCITANIE FAIT SON CIRQUE EN AVIGNON On a longtemps cru qu on tait fous mais en fait on tait seuls Avec Mousse la Compagnie Scratch nous propose un solo deux dans lequel le jonglage fait la part belle l humour au burlesque l absurde et la po sie Au del d un simple num ro de jonglage on assiste donc avant tout un spectacle th tral porteur d un message r confortant quelque part entre le sublime de la perfection et le simple chaos se situe l histoire de l Humanit qui n est faite que de glorieuses tentatives dont la plupart sont vou es l chec avec l espoir parfois d une demi r ussite sans oublier tous les ratages magnifiques qui pimentent nos existences ordinaires de moments extraordinaires Un spectacle tous publics voir en famille A B N FICI DU DISPOSITIF UN SPECTACLE S LECTIONN PAR LE TH TRE DES DOMS criture en campagne Latitude 50 P le des arts du cirque et de la rue La Chaufferie Acte1 la SACD et la SSA DIFFUSION La Chouette Diffusion EN COMPLICIT AVEC OCCITANIE FAIT SON CIRQUE EN AVIGNON CHARG E DE DIFFUSION Chantal Heck La Chouette Diffusion 32 0 4 95 16 86 92 chantal lachouette diffusion com www ciescratch eu MOUSSE COMPAGNIE SCRATCH Ce qui est fragile comme la mousse des for ts et qui peut mousser comme une bonne bi re Dans Mousse il y a Ga lle la jongleuse et Denis le technicien Il elle sont comme seul e s face au monde face nous a peut faire peur Alors on se rassure on se soutient on attrape tout le courage possible et l on se raconte comment jongler c est vivre Une uvre circassienne bourr e d humanit o la performance spectaculaire na t des gestes anodins que dessine une amiti extraordinaire 46 Mousse est une ode au doute Une ode nos instants de solitude toutes ces choses qu on fait dans notre coin et qu on n ose pas partager Dans Mousse il y aura un micro des balles un jardinier une plante un k way de grand m re France Gall et puis Barbara des yeux ouverts un coiffeur professionnel et un grand karaok Mousse est un spectacle d amiti Une amiti r elle entre Ga lle et Denis qui donne corps la performance Si on l che rien c est gr ce l autre son soutien inconditionnel face toute preuve aussi absurde qu elle soit L important sera l honn tet et la g n rosit tre g n reux c est oser prendre un risque Le risque de s ouvrir compl tement JEAN PIERRE MARTINEZ LIBRE TH TRE LES ARTISTES GA LLE COPP E La jongleuse aime couter de la vieille chanson fran aise que tout le monde trouve ringarde rouler v lo quand le sol est plat et pas trop longtemps manger du fromage manger des p tes manger des p tes au fromage se dire que si elle ouvrait un restaurant de p tes au fromage et uniquement a elle pourrait faire fortune dans ce concept tomber amoureuse aller au supermarch et imaginer la vie des gens qui font la queue en analysant leur caddie se dire que cette personne qui ach te uniquement du yaourt et des croquettes pour son chat a l air d avoir une vie triste l odeur des stations essence tre seule et nager jusqu avoir la t te qui tourne La jongleuse n aime pas vider le lave vaisselle mais a c tait surtout quand elle tait petite maintenant a va ouvrir le frigo et voir qu il n y a pas manger avoir trop chaud ou qu il y ait trop de soleil trouver des habits pour s habiller et aller un mariage se dire qu il faut tre en m me temps chic et en m me temps cool et ne jamais y arriver se coiffer et aller chez le la coiffeur euse DENIS MICHIELS Le technicien aime boire un caf en prenant le soleil Le technicien n aime pas devoir proposer une liste de ce qu il aime et qu il n aime pas THOMAS ADRIEN 50 MIN THOMAS ADRIEN MANON LORF VRE AVEC Ga lle Copp e ET Denis Michiels COACHING ET REGARD EXT RIEUR Bram Dobbelaere CONSEILS EN JEU CLOWNESQUE 47

Page 48

48 49 THOMAS ADRIEN

Page 49

48 49 THOMAS ADRIEN

Page 50

LES PLUS

Page 51

LES PLUS

Page 52

C LINE CHARIOT L ARTISTE VISUELLE C LINE CHARIOT SERA PR SENTE SUR LE FESTIVAL DU 25 JUIN AU 11 JUILLET PLUS D INFOS SUR LES PROJETS ET LA D MARCHE ARTISTIQUE DE C LINE CHARIOT SUR WWW CELINECHARIOT COM C LINE CHARIOT UNE EXPO VISIBLE DANS LA COUR DES DOMS CET T UN REPORTAGE PHOTO CONAKRY R ALIS DANS LE CADRE DU FESTIVAL FRANCOPHONIRIQUES 2019 DU TH TRE DES DOMS C LINE CHARIOT C line Chariot photographe Depuis 2015 le Th tre des Doms organise le festival Francophoniriques une semaine d di e aux imaginaires du monde avec la langue fran aise Pour sa 4e dition une v ritable collaboration s est install e entre deux festivals Un change de propositions artistiques et culturelles voyageant d un continent l autre de Guin e vers la France d Avignon Conakry du festival Univers des mots aux Francophoniriques En novembre 2019 une partie de l quipe des Doms accompagn e d une autrice une journaliste et une photographe C line Chariot belges se sont rendues Conakry Une carte blanche d livr e C line Chariot pour la r alisation d un photo reportage IN SITU Au del de l exposition d une partie de son reportage guin en pendant le festival C line sera galement invit e habiter le Th tre des Doms de son regard Elle aura acc s aux coulisses et aux loges aux bureaux et toutes les parties visibles ou immerg es de l iceberg flottant du OFF Son travail en construction sera disponible sur nos r seaux sociaux C LINE CHARIOT Une immersion totale dans les odeurs les regards les nuits o Conakry se d voile comme une page o tout peut s crire Une multitude de tableaux qui se croisent s entrechoquent et pourtant se r pondent contribuant l criture d une m me r alit 52 Li geoise dipl m e en photographie et art visuel C line Chariot est passionn e de voyage Une partie de son travail est d ailleurs cr l tranger dans le cadre de convois humanitaires comme en Roumanie ou encore en Bi lorussie Une des th matiques pr gnantes qui l inspire au quotidien est la femme Une opposition Sois belle et tais toi Elle montre la femme telle qu elle est Comme on la voit tous les jours Authentique Unique en son genre dans ses couleurs dans ses habitudes dans son quotidien Elle se distingue depuis 2007 par une s rie d expositions Europalia P kin la galerie Catherine Schubert fine art gallery ainsi qu au Art and culture centre Bangkok quatre s lections Bozar Bruxelles une projection au festival d Arles en France une s lection au mus e d Art contemporain du Luxembourg belge une collaboration avec l asbl Bulex Bruxelles ou encore avec le Centre Jacques Franck Bruxelles Toujours en soif de cr ation C line entame aussi l approche de l art plastique dans son ensemble L envie de raconter des histoires prend le dessus sur la forme

Page 53

C LINE CHARIOT L ARTISTE VISUELLE C LINE CHARIOT SERA PR SENTE SUR LE FESTIVAL DU 25 JUIN AU 11 JUILLET PLUS D INFOS SUR LES PROJETS ET LA D MARCHE ARTISTIQUE DE C LINE CHARIOT SUR WWW CELINECHARIOT COM C LINE CHARIOT UNE EXPO VISIBLE DANS LA COUR DES DOMS CET T UN REPORTAGE PHOTO CONAKRY R ALIS DANS LE CADRE DU FESTIVAL FRANCOPHONIRIQUES 2019 DU TH TRE DES DOMS C LINE CHARIOT C line Chariot photographe Depuis 2015 le Th tre des Doms organise le festival Francophoniriques une semaine d di e aux imaginaires du monde avec la langue fran aise Pour sa 4e dition une v ritable collaboration s est install e entre deux festivals Un change de propositions artistiques et culturelles voyageant d un continent l autre de Guin e vers la France d Avignon Conakry du festival Univers des mots aux Francophoniriques En novembre 2019 une partie de l quipe des Doms accompagn e d une autrice une journaliste et une photographe C line Chariot belges se sont rendues Conakry Une carte blanche d livr e C line Chariot pour la r alisation d un photo reportage IN SITU Au del de l exposition d une partie de son reportage guin en pendant le festival C line sera galement invit e habiter le Th tre des Doms de son regard Elle aura acc s aux coulisses et aux loges aux bureaux et toutes les parties visibles ou immerg es de l iceberg flottant du OFF Son travail en construction sera disponible sur nos r seaux sociaux C LINE CHARIOT Une immersion totale dans les odeurs les regards les nuits o Conakry se d voile comme une page o tout peut s crire Une multitude de tableaux qui se croisent s entrechoquent et pourtant se r pondent contribuant l criture d une m me r alit 52 Li geoise dipl m e en photographie et art visuel C line Chariot est passionn e de voyage Une partie de son travail est d ailleurs cr l tranger dans le cadre de convois humanitaires comme en Roumanie ou encore en Bi lorussie Une des th matiques pr gnantes qui l inspire au quotidien est la femme Une opposition Sois belle et tais toi Elle montre la femme telle qu elle est Comme on la voit tous les jours Authentique Unique en son genre dans ses couleurs dans ses habitudes dans son quotidien Elle se distingue depuis 2007 par une s rie d expositions Europalia P kin la galerie Catherine Schubert fine art gallery ainsi qu au Art and culture centre Bangkok quatre s lections Bozar Bruxelles une projection au festival d Arles en France une s lection au mus e d Art contemporain du Luxembourg belge une collaboration avec l asbl Bulex Bruxelles ou encore avec le Centre Jacques Franck Bruxelles Toujours en soif de cr ation C line entame aussi l approche de l art plastique dans son ensemble L envie de raconter des histoires prend le dessus sur la forme

Page 54

LORETTE MOREAU LORETTE MOREAU SERA PR SENTE SUR LE FESTIVAL DU 10 AU 18 JUILLET ET ANIMERA DES ATELIERS PLUS D INFORMATIONS P 56 PLUS D INFOS SUR LES PROJETS ET LA D MARCHE ARTISTIQUE DE LORETTE MOREAU SUR WWW LORETTEMOREAU COM Jo Dekmine a dirig le Th tre 140 Bruxelles pendant plus de 50 ans Il tait un programmateur audacieux un d couvreur de talents LE PRIX JO DEKMINE Lorette Moreau est porteuse de projet au sein de l Amicale et de la Wander Structure Elle a grandi dans les ann es nonante Bruxelles et elle conna t les pr noms de tous les enfants du roi Philippe Travailleuse culturelle multi casquettes Lorette Moreau est metteuse en sc ne renvoyeuse de balles sur des projets port s par d autres artistes Antoine Defoort Julien Fournet et Anne Thuot entre autres elle a fait de la production au Kunstenfestivaldesarts et avec Vincent Glowinski a k a Bonom notamment enseigne ARTS et s essaye depuis peu la facilitation en intelligence collective Elle raffole de tout ce qui concerne le M TA la M THODO et les MODALIT S Son premier spectacle Cataclop enzovoorts a t cr au Th tre de la Balsamine en 2016 apr s un long temps d exp rimentation notamment dans le cadre des Labor ales et en r sidence au Th tre des Doms Elle y interrogeait l exp rience de spectateur rice quelles sont nos attentes quand nous nous rendons au th tre Quels seraient les ingr dients d un spectacle id al Au printemps 2019 elle a cr qui a remport le prix coup de c ur du jury jeunes au Festival mulation Th tre de Li ge Cette performance au titre impronon able est une exploration sensible et ludique du sexe f minin et de ses paysages m connus Victime de l arriv e fracassante du Covid dans nos contr es au printemps 2020 son spectacle On va b tir une le et lever des palmiers co crit avec Axel Cornil a vu sa cr ation report e en septembre 2021 Th tre de la Vie Bruxelles Parmi les questions abord es dans la pi ce on peut citer dans le d sordre l effondrement des cosyst mes les m canismes de la communication empathique et la gestion collective des noix de coco LORETTE MOREAU Le Conseil d administration du Th tre des Doms a voulu c l brer sa personnalit hors du commun en cr ant un prix qui distingue un e artiste de la F d ration Wallonie Bruxelles et qui donne de la visibilit ses propositions artistiques mergentes et innovantes Le Prix Jo Dekmine consiste en une semaine de d couverte du Festival d Avignon Le la laur at e se voit offrir une semaine tous frais pay s au plus grand festival francophone de th tre du monde L occasion lui est ainsi donn e de d couvrir des univers artistiques et des personnalit s de la diffusion des arts de la sc ne de mettre un pied dans la curiosit et la mobilit LA LAUR ATE 2020 21 LORETTE MOREAU 55 En 2020 2021 elle a entam l criture d un nouveau projet Solastalgia qui aborde la th matique de l co anxi t Face la crise climatique comment d passer la sid ration quoi ressemblerait un rituel collectif de r confort Au sein de l Amicale elle a collabor la cr ation de Amis il faut faire une pause Julien Fournet 2021 et de Feu de tout bois Antoine Defoort 2021 Elle a galement co labor plusieurs v nements port s par la coop rative le workshop transfrontalier Travail Poezie la soir e Hic Nunc l Atelier 210 et le parcours Plaine de jeux la Maison Folie Wazemmes Entre 2016 et 2019 elle a men le projet de recherche E D I T criture dramaturgique interdisciplinaire et transcription avec la designer graphique Lisa Gilot en partenariat avec la Bellone le Th tre des Doms et l ENSAV La Cambre l automne 2020 elle a co fond la Wander Structure une ASBL transdisciplinaire portant les projets de huit artistes elle y travaille aux c t s de Amel Benaissa Anna Czapski C line Estenne Sophie Guisset Salom Richard Clara Thomine et Boriana Todorova

Page 55

LORETTE MOREAU LORETTE MOREAU SERA PR SENTE SUR LE FESTIVAL DU 10 AU 18 JUILLET ET ANIMERA DES ATELIERS PLUS D INFORMATIONS P 56 PLUS D INFOS SUR LES PROJETS ET LA D MARCHE ARTISTIQUE DE LORETTE MOREAU SUR WWW LORETTEMOREAU COM Jo Dekmine a dirig le Th tre 140 Bruxelles pendant plus de 50 ans Il tait un programmateur audacieux un d couvreur de talents LE PRIX JO DEKMINE Lorette Moreau est porteuse de projet au sein de l Amicale et de la Wander Structure Elle a grandi dans les ann es nonante Bruxelles et elle conna t les pr noms de tous les enfants du roi Philippe Travailleuse culturelle multi casquettes Lorette Moreau est metteuse en sc ne renvoyeuse de balles sur des projets port s par d autres artistes Antoine Defoort Julien Fournet et Anne Thuot entre autres elle a fait de la production au Kunstenfestivaldesarts et avec Vincent Glowinski a k a Bonom notamment enseigne ARTS et s essaye depuis peu la facilitation en intelligence collective Elle raffole de tout ce qui concerne le M TA la M THODO et les MODALIT S Son premier spectacle Cataclop enzovoorts a t cr au Th tre de la Balsamine en 2016 apr s un long temps d exp rimentation notamment dans le cadre des Labor ales et en r sidence au Th tre des Doms Elle y interrogeait l exp rience de spectateur rice quelles sont nos attentes quand nous nous rendons au th tre Quels seraient les ingr dients d un spectacle id al Au printemps 2019 elle a cr qui a remport le prix coup de c ur du jury jeunes au Festival mulation Th tre de Li ge Cette performance au titre impronon able est une exploration sensible et ludique du sexe f minin et de ses paysages m connus Victime de l arriv e fracassante du Covid dans nos contr es au printemps 2020 son spectacle On va b tir une le et lever des palmiers co crit avec Axel Cornil a vu sa cr ation report e en septembre 2021 Th tre de la Vie Bruxelles Parmi les questions abord es dans la pi ce on peut citer dans le d sordre l effondrement des cosyst mes les m canismes de la communication empathique et la gestion collective des noix de coco LORETTE MOREAU Le Conseil d administration du Th tre des Doms a voulu c l brer sa personnalit hors du commun en cr ant un prix qui distingue un e artiste de la F d ration Wallonie Bruxelles et qui donne de la visibilit ses propositions artistiques mergentes et innovantes Le Prix Jo Dekmine consiste en une semaine de d couverte du Festival d Avignon Le la laur at e se voit offrir une semaine tous frais pay s au plus grand festival francophone de th tre du monde L occasion lui est ainsi donn e de d couvrir des univers artistiques et des personnalit s de la diffusion des arts de la sc ne de mettre un pied dans la curiosit et la mobilit LA LAUR ATE 2020 21 LORETTE MOREAU 55 En 2020 2021 elle a entam l criture d un nouveau projet Solastalgia qui aborde la th matique de l co anxi t Face la crise climatique comment d passer la sid ration quoi ressemblerait un rituel collectif de r confort Au sein de l Amicale elle a collabor la cr ation de Amis il faut faire une pause Julien Fournet 2021 et de Feu de tout bois Antoine Defoort 2021 Elle a galement co labor plusieurs v nements port s par la coop rative le workshop transfrontalier Travail Poezie la soir e Hic Nunc l Atelier 210 et le parcours Plaine de jeux la Maison Folie Wazemmes Entre 2016 et 2019 elle a men le projet de recherche E D I T criture dramaturgique interdisciplinaire et transcription avec la designer graphique Lisa Gilot en partenariat avec la Bellone le Th tre des Doms et l ENSAV La Cambre l automne 2020 elle a co fond la Wander Structure une ASBL transdisciplinaire portant les projets de huit artistes elle y travaille aux c t s de Amel Benaissa Anna Czapski C line Estenne Sophie Guisset Salom Richard Clara Thomine et Boriana Todorova

Page 56

ST PHANIE BROTCHIE LES RENDEZ VOUS LE TRAVAIL DE SPECTATEUR RICE DU 12 AU 15 JUILLET Lorette Moreau animera un atelier de pratique artistique autour de l exp rience de spectateur rice Ces quatre jours de workshop s adressent tant aux spectateur rice s passionn e s qu aux praticien ne s des arts de la sc ne Aux moyens de jeux balades th matiques et protocoles pataphysiques les participant e s seront invit e s plonger dans leur m moire sensible de spectateur rice De quoi sont faites les exp riences artistiques Comment certaines parviennent elles laisser une trace Qu est ce qui se passe quand on rentre dans une uvre Qu est ce qui au contraire nous fait rester la porte Comment les v nements artistiques auxquels on participe contribuent nourrir notre biotope intellectuel et sensoriel Les go ts et les couleurs et si on en discutait On explorera tout a tranquillement et on se permettra de r ver un peu Peut tre d couvrira t on ensemble que les spectateur ice s sont plus actif ve s qu il n y parait Et que se passerait il si on leur reconnaissait des droits d auteur ice Allez venez c est l t On a t priv e s de spectacles pendant plus d un an on a des choses se raconter l issue du workshop une restitution ouverte tou te s sera propos e le 15 juillet EN ENTR E LIBRE SUR INSCRIPTION ACCUEIL LESDOMS EU 04 90 14 07 99 GUEST GARDEN PARTY Depuis toujours le Th tre des Doms poursuit ses missions avec une r elle envie de s int grer et de participer la vie culturelle et artistique de la r gion et de la ville d Avignon C est dans cet esprit de partenariat et de beau voisinage que nous avons invit la Compagnie Na F production participer notre Garden Party pour quatre repr sentations sp ciales LAURENT ONDE L ATELIER DU PRIX JO DEKMINE LES 17 18 19 ET 20 JUILLET 15 H D S 8 ANS 25 MIN DU 7 AU 11 JUILLET 2021 LA M CANIQUE DES OMBRES NA F PRODUCTION Dans des constructions m caniques ou dans un geste acrobatique ce trio crit l histoire d une petite humanit qui se balbutie Trois danseurs acrobates trois figures identiques amn siques de leur condition gesticulent avec une pers v rance proche de l absurde Parce que le trio danse visage cach les conditions de l empathie se d placent et le chemin vers l alt rit est reconstruire inlassablement CHOR GRAPHIE MISE EN SC NE ET INTERPR TATION Sylvain Bouillet Mathieu Desseigne Ravel et Lucien Reyn s DRAMATURGIE Sara Vanderieck CR ATION SONORE Thomas Barlatier CR ATION LUMI RE Pauline Guyonnet COSTUMES Natacha Costechareire R GIE TECHNIQUE lise Riegel R SERVATIONS EFFECTUER AUPR S DE LA BILLETTERIE DU TH TRE TARIF GARDEN PARTY 56 LE FOCUS INTER NATIONAL L Institut fran ais organise pour la premi re fois un focus dans le cadre du Festival d Avignon Il s est associ avec le Festival IN trois lieux embl matiques du Festival OFF reconnus pour leur exigence artistique et leur capacit d fendre les formes et les critures contemporaines la Manufacture le Th tre des Doms le Th tre du Train Bleu ainsi qu avec l Association des professionnels de l administration du spectacle LAPAS Il proposera un parcours sur mesure de quatre jours destination de 20 professionnel le s europ en ne s et se conclura le 11 juillet par la journ e de l Institut fran ais Avignon temps fort de rencontres et de d bats pour les nombreux professionnel le s pr sent e s aux festivals IN et OFF Dans ce cadre le Th tre des Doms organisera le 9 juillet sa premi re journ e internationale avec des rencontres et des spectacles surtitr s ou interpr t s en anglais WWW PRO INSTITUTFRANCAIS COM IFPARIS INSTITUTFRANCAIS PAGEOFFICIELLE IF_OFFICIEL 57

Page 57

ST PHANIE BROTCHIE LES RENDEZ VOUS LE TRAVAIL DE SPECTATEUR RICE DU 12 AU 15 JUILLET Lorette Moreau animera un atelier de pratique artistique autour de l exp rience de spectateur rice Ces quatre jours de workshop s adressent tant aux spectateur rice s passionn e s qu aux praticien ne s des arts de la sc ne Aux moyens de jeux balades th matiques et protocoles pataphysiques les participant e s seront invit e s plonger dans leur m moire sensible de spectateur rice De quoi sont faites les exp riences artistiques Comment certaines parviennent elles laisser une trace Qu est ce qui se passe quand on rentre dans une uvre Qu est ce qui au contraire nous fait rester la porte Comment les v nements artistiques auxquels on participe contribuent nourrir notre biotope intellectuel et sensoriel Les go ts et les couleurs et si on en discutait On explorera tout a tranquillement et on se permettra de r ver un peu Peut tre d couvrira t on ensemble que les spectateur ice s sont plus actif ve s qu il n y parait Et que se passerait il si on leur reconnaissait des droits d auteur ice Allez venez c est l t On a t priv e s de spectacles pendant plus d un an on a des choses se raconter l issue du workshop une restitution ouverte tou te s sera propos e le 15 juillet EN ENTR E LIBRE SUR INSCRIPTION ACCUEIL LESDOMS EU 04 90 14 07 99 GUEST GARDEN PARTY Depuis toujours le Th tre des Doms poursuit ses missions avec une r elle envie de s int grer et de participer la vie culturelle et artistique de la r gion et de la ville d Avignon C est dans cet esprit de partenariat et de beau voisinage que nous avons invit la Compagnie Na F production participer notre Garden Party pour quatre repr sentations sp ciales LAURENT ONDE L ATELIER DU PRIX JO DEKMINE LES 17 18 19 ET 20 JUILLET 15 H D S 8 ANS 25 MIN DU 7 AU 11 JUILLET 2021 LA M CANIQUE DES OMBRES NA F PRODUCTION Dans des constructions m caniques ou dans un geste acrobatique ce trio crit l histoire d une petite humanit qui se balbutie Trois danseurs acrobates trois figures identiques amn siques de leur condition gesticulent avec une pers v rance proche de l absurde Parce que le trio danse visage cach les conditions de l empathie se d placent et le chemin vers l alt rit est reconstruire inlassablement CHOR GRAPHIE MISE EN SC NE ET INTERPR TATION Sylvain Bouillet Mathieu Desseigne Ravel et Lucien Reyn s DRAMATURGIE Sara Vanderieck CR ATION SONORE Thomas Barlatier CR ATION LUMI RE Pauline Guyonnet COSTUMES Natacha Costechareire R GIE TECHNIQUE lise Riegel R SERVATIONS EFFECTUER AUPR S DE LA BILLETTERIE DU TH TRE TARIF GARDEN PARTY 56 LE FOCUS INTER NATIONAL L Institut fran ais organise pour la premi re fois un focus dans le cadre du Festival d Avignon Il s est associ avec le Festival IN trois lieux embl matiques du Festival OFF reconnus pour leur exigence artistique et leur capacit d fendre les formes et les critures contemporaines la Manufacture le Th tre des Doms le Th tre du Train Bleu ainsi qu avec l Association des professionnels de l administration du spectacle LAPAS Il proposera un parcours sur mesure de quatre jours destination de 20 professionnel le s europ en ne s et se conclura le 11 juillet par la journ e de l Institut fran ais Avignon temps fort de rencontres et de d bats pour les nombreux professionnel le s pr sent e s aux festivals IN et OFF Dans ce cadre le Th tre des Doms organisera le 9 juillet sa premi re journ e internationale avec des rencontres et des spectacles surtitr s ou interpr t s en anglais WWW PRO INSTITUTFRANCAIS COM IFPARIS INSTITUTFRANCAIS PAGEOFFICIELLE IF_OFFICIEL 57

Page 58

S OUVRIR

Page 59

S OUVRIR

Page 60

LES PRODUITS DE L PICERIE LIRE RENDEZ VOUS SUR LA PLATEFORME D COUTE DU TH TRE NATIONAL WALLONIE BRUXELLES VOIX E S POUR D COUVRIR L INT GRALIT DE CES OBJETS RADIOPHONIQUES 19 CO DITION TH TRE DES DOMS LA 5E COUCHE COUTER AVEC L AIDE DE LA F D RATION WALLONIE BRUXELLES SERVICE DE LA PROMOTION DES LETTRES ET DU CNL CENTRE NATIONAL DU LIVRE Le Th tre des Doms porte depuis 5 ann es un petit festival avec la langue fran aise Les Francophoniriques RETOUR D EXP RIENCE D UN ARTISTE Au d tour d une conversation qui ne me concernait pas j ai entendu dire que nos enfants ne nous appartiennent pas Mais comme je n ai pas d enfant et n ai pas le projet d en avoir de sit t cette phrase m est pass e un peu au dessus de la t te Pourtant il en va de m me avec les spectacles que l on cr e Une fois offerts au public ils appartiennent tou te s Printemps dernier travers un cran j ai parl du spectacle Ouragan avec Aur lie William Levaux L entretien devait durer une heure Juste trop long pour en faire un r sum efficace juste trop court pour tout aborder la base je n avais pas trop envie de parler J avais envie d exp dier la chose sans trop me mouiller Je dois le reconna tre Sans doute parce que cette cr ation repr sente trois ans de ma vie et que c est trange de partager les d tails d une telle aventure avec quelqu un qu on ne conna t pas qui plus est travers un cran Mais c tait sans compter sur l coute bienveillante d Aur lie son talent son humour et son intelligence Alors j ai parl Beaucoup trop sans doute Je n ai rien pu lui cacher Pour tout dire j adore ce qu elle a fait de notre entretien et j y jette encore un il de temps en temps m me si je connais la planche par c ur a me fait marrer qu elle connaisse aussi bien un spectacle qu elle n a jamais vu Et ses dessins m aident red couvrir ce que nous avons cr ils m encouragent m me accepter que ce que l on cr e nous chappe et que c est d licieux ainsi Ilyas Mettioui pour le spectacle Ouragan 60 En 2020 sa 5e dition sous le signe de la r invention a fait na tre 4 podcasts 4 v ritables petites pi ces radiophoniques Surprenantes singuli res l image des univers artistiques dont il est question Christophe Rault Babelfish le metteur en ondes de ce projet a traduit pour vous les envies de textes de sc ne et de corps dans un langage purement sonore organique instinctif et plein de sensibilit PISODE 1 ANGLES MORTS PISODE 3 MARTINE LA PLAGE Jo lle Sambi explore les inconforts et les richesses qui manent de la singularit de son parcours entre deux mondes le Congo d o elle vient la Belgique o elle vit Un spectacle qui parle de doutes d engagement de famille d amiti de sexe de musique et de danse dans la nuit C est l histoire d une lolita d pourvue de s duction qui subit chec par dessus chec Une com die en porn color Une plong e en apn e sous la ligne de flottaison entre la fantaisie et le fantasme criminel Un road movie qui s ach ve l o il a commenc au pr cipice de l adolescence MARIE VALENTINE GILLARD AUR LIE WILLIAM LEVAUX Un livre qui raconte une force r siliente mais surtout notre capacit faire de l art dans le contexte le plus aride qui soit Il y a un an l dition du Festival OFF aux Doms 2020 s est vue annul e face la pand mie de Covid 19 Dans cette p riode de tarissement du geste artistique le Th tre des Doms a voulu tenter de provoquer des actes cr atifs L id e tait simple Vivante Celle de rencontres entre artistes Entre arts de la sc ne et arts visuels Un jeu de dating aveugle d une heure par visioconf rence une transaction num rique entre deux expressions artistiques propos de spectacles qui devaient tre pr sent s durant le festival 2020 et qui furent report s De ces rencontres sont apparues 9 uvres graphiques rassembl es au sein de ce recueil 9 histoires subjectives n es du seul clairage d une s ance d interactions bavardes entre des tres troncs assis devant un cran au c ur d une p riode trange et finalement pas si infertile SARA MACHINE UNE S RIE DE PODCASTS UNE BANDE DESSIN E EN VENTE LA BILLETTERIE DU TH TRE ISABELLE DECOUX FRANCOPHONIRIQUES 5 MANON LORF VRE REPORT E S WWW VOIXES THEATRENATIONAL BE PISODE 2 KOULOUNISATION PISODE 4 MOUSSE En juillet 2018 j tais dans une librairie Alger Je cherchais le rayon Guerre d Alg rie sans succ s Sur le point d abandonner j ai fini par interroger la libraire qui m a r pondu Tous les ouvrages sur la Guerre d Alg rie se trouvent au rayon R volution Guerre ou r volution Depuis je m ne l enqu te Il y a Ga lle la jongleuse et Denis le technicien Ils elles sont comme seul e s face au monde face nous a peut faire peur Alors on se rassure on se soutient on attrape tout le courage possible et l on se raconte comment jongler c est vivre 61

Page 61

LES PRODUITS DE L PICERIE LIRE RENDEZ VOUS SUR LA PLATEFORME D COUTE DU TH TRE NATIONAL WALLONIE BRUXELLES VOIX E S POUR D COUVRIR L INT GRALIT DE CES OBJETS RADIOPHONIQUES 19 CO DITION TH TRE DES DOMS LA 5E COUCHE COUTER AVEC L AIDE DE LA F D RATION WALLONIE BRUXELLES SERVICE DE LA PROMOTION DES LETTRES ET DU CNL CENTRE NATIONAL DU LIVRE Le Th tre des Doms porte depuis 5 ann es un petit festival avec la langue fran aise Les Francophoniriques RETOUR D EXP RIENCE D UN ARTISTE Au d tour d une conversation qui ne me concernait pas j ai entendu dire que nos enfants ne nous appartiennent pas Mais comme je n ai pas d enfant et n ai pas le projet d en avoir de sit t cette phrase m est pass e un peu au dessus de la t te Pourtant il en va de m me avec les spectacles que l on cr e Une fois offerts au public ils appartiennent tou te s Printemps dernier travers un cran j ai parl du spectacle Ouragan avec Aur lie William Levaux L entretien devait durer une heure Juste trop long pour en faire un r sum efficace juste trop court pour tout aborder la base je n avais pas trop envie de parler J avais envie d exp dier la chose sans trop me mouiller Je dois le reconna tre Sans doute parce que cette cr ation repr sente trois ans de ma vie et que c est trange de partager les d tails d une telle aventure avec quelqu un qu on ne conna t pas qui plus est travers un cran Mais c tait sans compter sur l coute bienveillante d Aur lie son talent son humour et son intelligence Alors j ai parl Beaucoup trop sans doute Je n ai rien pu lui cacher Pour tout dire j adore ce qu elle a fait de notre entretien et j y jette encore un il de temps en temps m me si je connais la planche par c ur a me fait marrer qu elle connaisse aussi bien un spectacle qu elle n a jamais vu Et ses dessins m aident red couvrir ce que nous avons cr ils m encouragent m me accepter que ce que l on cr e nous chappe et que c est d licieux ainsi Ilyas Mettioui pour le spectacle Ouragan 60 En 2020 sa 5e dition sous le signe de la r invention a fait na tre 4 podcasts 4 v ritables petites pi ces radiophoniques Surprenantes singuli res l image des univers artistiques dont il est question Christophe Rault Babelfish le metteur en ondes de ce projet a traduit pour vous les envies de textes de sc ne et de corps dans un langage purement sonore organique instinctif et plein de sensibilit PISODE 1 ANGLES MORTS PISODE 3 MARTINE LA PLAGE Jo lle Sambi explore les inconforts et les richesses qui manent de la singularit de son parcours entre deux mondes le Congo d o elle vient la Belgique o elle vit Un spectacle qui parle de doutes d engagement de famille d amiti de sexe de musique et de danse dans la nuit C est l histoire d une lolita d pourvue de s duction qui subit chec par dessus chec Une com die en porn color Une plong e en apn e sous la ligne de flottaison entre la fantaisie et le fantasme criminel Un road movie qui s ach ve l o il a commenc au pr cipice de l adolescence MARIE VALENTINE GILLARD AUR LIE WILLIAM LEVAUX Un livre qui raconte une force r siliente mais surtout notre capacit faire de l art dans le contexte le plus aride qui soit Il y a un an l dition du Festival OFF aux Doms 2020 s est vue annul e face la pand mie de Covid 19 Dans cette p riode de tarissement du geste artistique le Th tre des Doms a voulu tenter de provoquer des actes cr atifs L id e tait simple Vivante Celle de rencontres entre artistes Entre arts de la sc ne et arts visuels Un jeu de dating aveugle d une heure par visioconf rence une transaction num rique entre deux expressions artistiques propos de spectacles qui devaient tre pr sent s durant le festival 2020 et qui furent report s De ces rencontres sont apparues 9 uvres graphiques rassembl es au sein de ce recueil 9 histoires subjectives n es du seul clairage d une s ance d interactions bavardes entre des tres troncs assis devant un cran au c ur d une p riode trange et finalement pas si infertile SARA MACHINE UNE S RIE DE PODCASTS UNE BANDE DESSIN E EN VENTE LA BILLETTERIE DU TH TRE ISABELLE DECOUX FRANCOPHONIRIQUES 5 MANON LORF VRE REPORT E S WWW VOIXES THEATRENATIONAL BE PISODE 2 KOULOUNISATION PISODE 4 MOUSSE En juillet 2018 j tais dans une librairie Alger Je cherchais le rayon Guerre d Alg rie sans succ s Sur le point d abandonner j ai fini par interroger la libraire qui m a r pondu Tous les ouvrages sur la Guerre d Alg rie se trouvent au rayon R volution Guerre ou r volution Depuis je m ne l enqu te Il y a Ga lle la jongleuse et Denis le technicien Ils elles sont comme seul e s face au monde face nous a peut faire peur Alors on se rassure on se soutient on attrape tout le courage possible et l on se raconte comment jongler c est vivre 61

Page 62

LES LAUR AT E S 2020 LE R EL ENJEU PROGRAMME CROIS DE R SIDENCES DE RECHERCHE SUR LES CRITURES DU R EL TH TRE LA CIT MARSEILLE TH TRE JEAN VILAR VITRY TH TRE DES DOMS AVIGNON TH TRE DE L ANCRE CHARLEROI FORUM JACQUES PR VERT CARROS LE 140 BRUXELLES LA RENAISSANCE MONDEVILLE Parmi 170 dossiers tudi s cette ann e deux projets ont attir tout particuli rement l attention des sept th tres partenaires Ces deux projets b n ficieront d espaces d accueil en r sidence d un r seau de diffusion et d accompagnement professionnel et d un apport la production C est une histoire de rencontre entre 7 th tres entre la Belgique et la France entre le Nord et le Sud 7 projets artistiques port s par des femmes et des hommes qui mettent au c ur de leur engagement la relation entre les critures les uvres et les gens Convaincu e s collectivement de la n cessit de produire un th tre qui transforme nous avons fond ensemble en 2016 un programme de soutien la cr ation artistique le dispositif R el enjeu autour des critures du r el dans un d sir de mutualisation et dans une volont de dynamique europ enne Pour recevoir le futur appel projets envoyez nous un mail sur lereelenjeu forumcarros com QUASAR MALIK SOAR S FR MUSIQUE DANSE TH TRE ARTS NUM RIQUES LES LAUR AT E S 2016 Les deux premi res compagnies avoir b n fici du dispositif sont La Compagnie du Rouhault FR avec J appelle mes fr res de Jonas Hassen Khemiri la Compagnie Eranova BE avec L U C A LES LAUR AT E S 2018 Lors de la deuxi me dition les projets choisis taient r solument europ ens voyageurs et ouvraient sur la mobilit des uvres et des esprits avec des probl matiques en prise directe avec le r el Paola Pisciottano BE avec Extreme Malecane La Conquesta del Pol Sud FR avec A land full of heroes Malik Soar s a r uni 12 enfants plac s en foyer et famille d accueil pour un temps de recherche et de cr ation pluridisciplinaire aux c t s d artistes Un chercheur en sciences sociales a galement suivi tout le processus Le spectacle propose de mettre en sc ne l expression de ces enfants de la transmettre travers les diff rentes disciplines explor es avec eux des mati res intimes frapp es de leurs parcours racont es travers l art Malik Soar s a souhait travailler partir de leurs propres envies de leurs propres r ves en leur donnant un cadre dans lequel ils pourraient laborer quelque chose qui les racontent Cette cr ation est leur t moignage au monde CRITURE Malik Soar s CRITURE MUSIQUE Marco Codjia MUSIQUE Violaine Despeyroux Cl ment Gassier JEU ET MUSIQUE Nicolas Martel CHOR GRAPHIE ET DANSE Babacar Ciss VID O MAPPING Pierre Agoutin Claude Rambaud REGARD EXT RIEUR LA MISE EN SC NE Karima El Kharraze PRODUCTION Association Home COPRODUCTION La Commanderie de Saint Quentin en Yvelines Th tre du Collectif 12 de Mantes la Jolie SOUTIEN Le TE S P le art handicap du 78 et du 92 Th tre L changeur de Bagnolet Association Beaumarchais DRAC le de France PORTRAITS SANS PAYSAGE NIMIS GROUPE BE CR ATION TH TRALE DOCUMENT E Le NIMIS Groupe est un collectif d artistes r uni e s autour de la n cessit de questionner les enjeux li s aujourd hui la migration Avec Portraits sans paysage il creuse la question de l enfermement des tranger re s et interroge la notion d aide humanitaire l uvre dans la plupart des camps dans le monde Des demandeur euse s d asile acteur rice s et auteur rice s ont rejoint le collectif et ont fait la rencontre de policier re s travaillant en centres ferm s travailleur euse s humanitaires chercheur euse s avocat e s b n voles exposant e s du Salon de l humanitaire de Bruxelles etc Le spectacle rendra compte de l univers des camps en tant que lieux o l on travaille confondre enfermement et protection surveillance et aide WWW MALIKSOARES COM 62 63 Des lieux abandonn s de nos soci t s o les inutiles deviennent des cobayes pour d velopper les plus modernes de nos technologies Des lieux qui entretiennent l id e qu il y a ceux celles qui sont enferm e s dedans et ceux celles qui sont libres dehors Et si la fronti re n tait pas si tanche CRITURE ET MISE EN SC NE Jeddou Adbel Wahab David Botbol Tiguidank Diallo Pierrick de Luca Ya l Steinmann Anne Sophie Sterck Sarah Testa ET Anja Tillberg JEU Jeddou Adbel Wahab David Botbol Tiguidank Diallo Ya l Steinmann ET AnneSophie Sterck CR ATION LUMI RES ET DIRECTION TECHNIQUE Nicolas Marty CR ATION SONORE Florent Arsac SC NOGRAPHIE Val Mac COPRODUCTION Th tre national de Bruxelles ACCUEIL EN R SIDENCE La Bellone Maison du spectacle Bruxelles SOUTIEN Zoo Th tre Po me 2 Th tre Les Tanneurs F d ration Wallonie Bruxelles WWW NIMISGROUPE COM

Page 63

LES LAUR AT E S 2020 LE R EL ENJEU PROGRAMME CROIS DE R SIDENCES DE RECHERCHE SUR LES CRITURES DU R EL TH TRE LA CIT MARSEILLE TH TRE JEAN VILAR VITRY TH TRE DES DOMS AVIGNON TH TRE DE L ANCRE CHARLEROI FORUM JACQUES PR VERT CARROS LE 140 BRUXELLES LA RENAISSANCE MONDEVILLE Parmi 170 dossiers tudi s cette ann e deux projets ont attir tout particuli rement l attention des sept th tres partenaires Ces deux projets b n ficieront d espaces d accueil en r sidence d un r seau de diffusion et d accompagnement professionnel et d un apport la production C est une histoire de rencontre entre 7 th tres entre la Belgique et la France entre le Nord et le Sud 7 projets artistiques port s par des femmes et des hommes qui mettent au c ur de leur engagement la relation entre les critures les uvres et les gens Convaincu e s collectivement de la n cessit de produire un th tre qui transforme nous avons fond ensemble en 2016 un programme de soutien la cr ation artistique le dispositif R el enjeu autour des critures du r el dans un d sir de mutualisation et dans une volont de dynamique europ enne Pour recevoir le futur appel projets envoyez nous un mail sur lereelenjeu forumcarros com QUASAR MALIK SOAR S FR MUSIQUE DANSE TH TRE ARTS NUM RIQUES LES LAUR AT E S 2016 Les deux premi res compagnies avoir b n fici du dispositif sont La Compagnie du Rouhault FR avec J appelle mes fr res de Jonas Hassen Khemiri la Compagnie Eranova BE avec L U C A LES LAUR AT E S 2018 Lors de la deuxi me dition les projets choisis taient r solument europ ens voyageurs et ouvraient sur la mobilit des uvres et des esprits avec des probl matiques en prise directe avec le r el Paola Pisciottano BE avec Extreme Malecane La Conquesta del Pol Sud FR avec A land full of heroes Malik Soar s a r uni 12 enfants plac s en foyer et famille d accueil pour un temps de recherche et de cr ation pluridisciplinaire aux c t s d artistes Un chercheur en sciences sociales a galement suivi tout le processus Le spectacle propose de mettre en sc ne l expression de ces enfants de la transmettre travers les diff rentes disciplines explor es avec eux des mati res intimes frapp es de leurs parcours racont es travers l art Malik Soar s a souhait travailler partir de leurs propres envies de leurs propres r ves en leur donnant un cadre dans lequel ils pourraient laborer quelque chose qui les racontent Cette cr ation est leur t moignage au monde CRITURE Malik Soar s CRITURE MUSIQUE Marco Codjia MUSIQUE Violaine Despeyroux Cl ment Gassier JEU ET MUSIQUE Nicolas Martel CHOR GRAPHIE ET DANSE Babacar Ciss VID O MAPPING Pierre Agoutin Claude Rambaud REGARD EXT RIEUR LA MISE EN SC NE Karima El Kharraze PRODUCTION Association Home COPRODUCTION La Commanderie de Saint Quentin en Yvelines Th tre du Collectif 12 de Mantes la Jolie SOUTIEN Le TE S P le art handicap du 78 et du 92 Th tre L changeur de Bagnolet Association Beaumarchais DRAC le de France PORTRAITS SANS PAYSAGE NIMIS GROUPE BE CR ATION TH TRALE DOCUMENT E Le NIMIS Groupe est un collectif d artistes r uni e s autour de la n cessit de questionner les enjeux li s aujourd hui la migration Avec Portraits sans paysage il creuse la question de l enfermement des tranger re s et interroge la notion d aide humanitaire l uvre dans la plupart des camps dans le monde Des demandeur euse s d asile acteur rice s et auteur rice s ont rejoint le collectif et ont fait la rencontre de policier re s travaillant en centres ferm s travailleur euse s humanitaires chercheur euse s avocat e s b n voles exposant e s du Salon de l humanitaire de Bruxelles etc Le spectacle rendra compte de l univers des camps en tant que lieux o l on travaille confondre enfermement et protection surveillance et aide WWW MALIKSOARES COM 62 63 Des lieux abandonn s de nos soci t s o les inutiles deviennent des cobayes pour d velopper les plus modernes de nos technologies Des lieux qui entretiennent l id e qu il y a ceux celles qui sont enferm e s dedans et ceux celles qui sont libres dehors Et si la fronti re n tait pas si tanche CRITURE ET MISE EN SC NE Jeddou Adbel Wahab David Botbol Tiguidank Diallo Pierrick de Luca Ya l Steinmann Anne Sophie Sterck Sarah Testa ET Anja Tillberg JEU Jeddou Adbel Wahab David Botbol Tiguidank Diallo Ya l Steinmann ET AnneSophie Sterck CR ATION LUMI RES ET DIRECTION TECHNIQUE Nicolas Marty CR ATION SONORE Florent Arsac SC NOGRAPHIE Val Mac COPRODUCTION Th tre national de Bruxelles ACCUEIL EN R SIDENCE La Bellone Maison du spectacle Bruxelles SOUTIEN Zoo Th tre Po me 2 Th tre Les Tanneurs F d ration Wallonie Bruxelles WWW NIMISGROUPE COM

Page 64

LES DOMS

Page 65

LES DOMS

Page 66

VENIR AUX DOMS EUV E LE TH TRE DES DOMS An Z AV IG ne rue Ber PALAIS DES PAPES Parking de l le Piot ttrand PORTE SAINT JOSEPH Parking des italiens PORTE SAINT LAZARE PORTE DE L OULLE CDCN LES HIVERNALES rue Guillaume Puy OCCITANIE FAIT SON CIRQUE ot rue C arn LE PIOT rue rue de la R publique PORTE SAINT DOMINIQUE rue T hiers Bon net e PORTE THIERS ru e de sT ei nt ur MO NT iers PORTE LIMBERT GA TG V RE LE TH TRE ACCESSIBLE AUX PERSONNES MOBILIT R DUITE N H SITEZ PAS T L PHONER L QUIPE DU TH TRE POUR QUE NOUS PUISSIONS PR PARER VOTRE VENUE 04 90 14 07 99 IL D SINFECTION AUX UVC ENTRE CHAQUE REPR SENTATION A RATION ET RENOUVELLEMENT DE L AIR AU RENDEMENT SUP RIEUR AUX NORMES SE SALLE CLIMATIS E AR PARKINGS EXTRA MUROS GRATUITS LE PIOT ITALIENS DES NAVETTES VOUS EMM NENT ENSUITE 5 10 MINUTES PIED DU TH TRE DES DOMS HORAIRES WWW ORIZO FR ES LE TH TRE DES DOMS EST SITU DEUX PAS DU PALAIS DES PAPES JUSTE DERRI RE LA MANUTENTION CIN MA UTOPIA PARKING ARL GARE SNCF CENTRE VILLE 1 BIS RUE DES ESCALIERS SAINTE ANNE 84000 AVIGNON FRANCE PORTE SAINT MICHEL M PORTE DE LA R PUBLIQUE X PORTE SAINT CHARLES AI PORTE MAGNANEN PORTE SAINT ROCH ON LY erie pharn NON PORTE DE LA LIGNE ala rue P LLEN ROCHER DES DOMS Escalier Ste PORTE DU RH NE BARTHELASSE VI L ACCOMPAGNEMENT EN DIFFUSION L QUIPE FA VE T A7 Le Th tre des Doms est le P le Sud de la cr ation en Belgique francophone Sa mission principale est de contribuer tout au long de l ann e au rayonnement d artistes de cr ations et de projets artistiques issus de la F d ration WallonieBruxelles par la promotion et la diffusion des uvres et des artistes Il est g r par une association sans but lucratif compos e de professionnel le s des arts et de la culture et financ e par la F d ration Wallonie Bruxelles Le Th tre des Doms inscrit son action dans la permanence et le long terme et propose une saison en deux temps le printemps et l automne Il aime construire des projets collaboratifs avec des partenaires locaux nationaux europ ens et ou issus de la francophonie Pendant le Festival d Avignon le Th tre des Doms invite des compagnies s lectionn es pour une programmation vari e de spectacles aux dimensions contemporaines affirmant le regard actuel des artistes l innovation et l exigence artistique des cr ations belges francophones Le Th tre de Doms est actuellement le seul lieu du OFF qui r mun re et accompagne en services les artistes et les technicien ne s des spectacles de sa programmation QUIPE PERMANENTE DIRECTION ALAIN COFINO GOMEZ ADMINISTRATION MARION LESORT COMMUNICATION PUBLICS PRESSE ROMANE BOULANGER ASSIST E DE CAMILLE VANELLI PRODUCTION BORIS FORTUNA ASSIST D LISA ITURRALDE R GIE G N RALE SA D ZA OUR ASSIST DE NICOLAS CHEVALIER ET DE MATHIEU WOLTER QUIPE FESTIVAL R GIE G N RALE MICHEL DELVIGNE ASSIST DE MAXIME DELVIGNE ISABEL SCHECK JULIE BERNAERTS ET GR GOIRE TEMPELS BILLETTERIE MARINE MOISSET STAGIAIRES INSAS INSTITUT NATIONAL SUP RIEUR DES ARTS DU SPECTACLE STAGIAIRES ESAC COLE SUP RIEURE DES ARTS DU CIRQUE Le Th tre des Doms est membre du Cercle de midi F d ration PACA du r seau Cha non FNTAV de Avignon festival compagnies AF C du r seau REVES R seau en Vaucluse au service de l ducation au spectacle vivant et du r seau R el enjeu Alain Cofino Gomez fait partie du comit mixte Chartreuse F d ration Wallonie Bruxelles du comit d expert e s de la DRAC PACA et du conseil d administration Avignon festival compagnies AF C CONCEPTION GRAPHIQUE ILLUSTRATION SAISON FESTIVAL BUILDOZER ILLUSTRATION COUVERTURE AUR LIE WILLIAM LEVAUX IMPRIMERIE DE RUDDER D RESP ALAIN COFINO GOMEZ LICENCES 1 1089977 2 1089976 3 1089975 66 67 Dans le cadre de ses missions d accompagnement des uvres en arts de la sc ne programm es aux Doms le th tre poursuit son dispositif d accompagnement la diffusion Cette ann e pour r pondre cet enjeu crucial il donne carte blanche au r seau d information sur la mobilit culturelle ON THE MOVE pour d livrer conseils avis s et strat gies Comptant plus de 50 membres dans plus de 20 pays en Europe et l international ce r seau d expert e s connaisseur euse s et praticien ne s a une connaissance fine du paysage des arts de la sc ne en F d ration Wallonie Bruxelles et en mati re de diffusion des arts de la sc ne en France et l international Le r le de ces expert e s est de parrainer les spectacles s lectionn s au festival des Doms en les accompagnant en amont avec l tablissement d un tat des lieux de la diffusion puis en les orientant dans leur processus de d veloppement Il ne s agit pas de se substituer au poste de charg e de diffusion mais bien d accompagner et d enrichir le chemin de diffusion du spectacle en lui offrant une vision et une exp rience singuli re un regard exp riment sur un secteur et une connaissance des r seaux et des fili res de diffusion prioritairement sur le territoire fran ais mais aussi international

Page 67

VENIR AUX DOMS EUV E LE TH TRE DES DOMS An Z AV IG ne rue Ber PALAIS DES PAPES Parking de l le Piot ttrand PORTE SAINT JOSEPH Parking des italiens PORTE SAINT LAZARE PORTE DE L OULLE CDCN LES HIVERNALES rue Guillaume Puy OCCITANIE FAIT SON CIRQUE ot rue C arn LE PIOT rue rue de la R publique PORTE SAINT DOMINIQUE rue T hiers Bon net e PORTE THIERS ru e de sT ei nt ur MO NT iers PORTE LIMBERT GA TG V RE LE TH TRE ACCESSIBLE AUX PERSONNES MOBILIT R DUITE N H SITEZ PAS T L PHONER L QUIPE DU TH TRE POUR QUE NOUS PUISSIONS PR PARER VOTRE VENUE 04 90 14 07 99 IL D SINFECTION AUX UVC ENTRE CHAQUE REPR SENTATION A RATION ET RENOUVELLEMENT DE L AIR AU RENDEMENT SUP RIEUR AUX NORMES SE SALLE CLIMATIS E AR PARKINGS EXTRA MUROS GRATUITS LE PIOT ITALIENS DES NAVETTES VOUS EMM NENT ENSUITE 5 10 MINUTES PIED DU TH TRE DES DOMS HORAIRES WWW ORIZO FR ES LE TH TRE DES DOMS EST SITU DEUX PAS DU PALAIS DES PAPES JUSTE DERRI RE LA MANUTENTION CIN MA UTOPIA PARKING ARL GARE SNCF CENTRE VILLE 1 BIS RUE DES ESCALIERS SAINTE ANNE 84000 AVIGNON FRANCE PORTE SAINT MICHEL M PORTE DE LA R PUBLIQUE X PORTE SAINT CHARLES AI PORTE MAGNANEN PORTE SAINT ROCH ON LY erie pharn NON PORTE DE LA LIGNE ala rue P LLEN ROCHER DES DOMS Escalier Ste PORTE DU RH NE BARTHELASSE VI L ACCOMPAGNEMENT EN DIFFUSION L QUIPE FA VE T A7 Le Th tre des Doms est le P le Sud de la cr ation en Belgique francophone Sa mission principale est de contribuer tout au long de l ann e au rayonnement d artistes de cr ations et de projets artistiques issus de la F d ration WallonieBruxelles par la promotion et la diffusion des uvres et des artistes Il est g r par une association sans but lucratif compos e de professionnel le s des arts et de la culture et financ e par la F d ration Wallonie Bruxelles Le Th tre des Doms inscrit son action dans la permanence et le long terme et propose une saison en deux temps le printemps et l automne Il aime construire des projets collaboratifs avec des partenaires locaux nationaux europ ens et ou issus de la francophonie Pendant le Festival d Avignon le Th tre des Doms invite des compagnies s lectionn es pour une programmation vari e de spectacles aux dimensions contemporaines affirmant le regard actuel des artistes l innovation et l exigence artistique des cr ations belges francophones Le Th tre de Doms est actuellement le seul lieu du OFF qui r mun re et accompagne en services les artistes et les technicien ne s des spectacles de sa programmation QUIPE PERMANENTE DIRECTION ALAIN COFINO GOMEZ ADMINISTRATION MARION LESORT COMMUNICATION PUBLICS PRESSE ROMANE BOULANGER ASSIST E DE CAMILLE VANELLI PRODUCTION BORIS FORTUNA ASSIST D LISA ITURRALDE R GIE G N RALE SA D ZA OUR ASSIST DE NICOLAS CHEVALIER ET DE MATHIEU WOLTER QUIPE FESTIVAL R GIE G N RALE MICHEL DELVIGNE ASSIST DE MAXIME DELVIGNE ISABEL SCHECK JULIE BERNAERTS ET GR GOIRE TEMPELS BILLETTERIE MARINE MOISSET STAGIAIRES INSAS INSTITUT NATIONAL SUP RIEUR DES ARTS DU SPECTACLE STAGIAIRES ESAC COLE SUP RIEURE DES ARTS DU CIRQUE Le Th tre des Doms est membre du Cercle de midi F d ration PACA du r seau Cha non FNTAV de Avignon festival compagnies AF C du r seau REVES R seau en Vaucluse au service de l ducation au spectacle vivant et du r seau R el enjeu Alain Cofino Gomez fait partie du comit mixte Chartreuse F d ration Wallonie Bruxelles du comit d expert e s de la DRAC PACA et du conseil d administration Avignon festival compagnies AF C CONCEPTION GRAPHIQUE ILLUSTRATION SAISON FESTIVAL BUILDOZER ILLUSTRATION COUVERTURE AUR LIE WILLIAM LEVAUX IMPRIMERIE DE RUDDER D RESP ALAIN COFINO GOMEZ LICENCES 1 1089977 2 1089976 3 1089975 66 67 Dans le cadre de ses missions d accompagnement des uvres en arts de la sc ne programm es aux Doms le th tre poursuit son dispositif d accompagnement la diffusion Cette ann e pour r pondre cet enjeu crucial il donne carte blanche au r seau d information sur la mobilit culturelle ON THE MOVE pour d livrer conseils avis s et strat gies Comptant plus de 50 membres dans plus de 20 pays en Europe et l international ce r seau d expert e s connaisseur euse s et praticien ne s a une connaissance fine du paysage des arts de la sc ne en F d ration Wallonie Bruxelles et en mati re de diffusion des arts de la sc ne en France et l international Le r le de ces expert e s est de parrainer les spectacles s lectionn s au festival des Doms en les accompagnant en amont avec l tablissement d un tat des lieux de la diffusion puis en les orientant dans leur processus de d veloppement Il ne s agit pas de se substituer au poste de charg e de diffusion mais bien d accompagner et d enrichir le chemin de diffusion du spectacle en lui offrant une vision et une exp rience singuli re un regard exp riment sur un secteur et une connaissance des r seaux et des fili res de diffusion prioritairement sur le territoire fran ais mais aussi international

Page 68

Studio Graphique RTBF Photo iStockphoto F F F F Saison F F Fractale F _ Visions Parallaxes Avec la rtbf vivez les arts de la sc ne RETROUVEZ NOUS SUR CWB FR 68 ANN_RTBF_LES_ARTS_SCENE_173X255_2021 indd 1 69 6 05 21 16 49

Page 69

Studio Graphique RTBF Photo iStockphoto F F F F Saison F F Fractale F _ Visions Parallaxes Avec la rtbf vivez les arts de la sc ne RETROUVEZ NOUS SUR CWB FR 68 ANN_RTBF_LES_ARTS_SCENE_173X255_2021 indd 1 69 6 05 21 16 49

Page 70

MERCI Nous remercions chaleureusement Le gouvernement de la F d ration Wallonie Bruxelles Le minist re de la F d ration Wallonie Bruxelles Wallonie Bruxelles international Les membres de l association du Th tre des Doms Le conseil consultatif du Th tre des Doms Merci pour leur aide pr cieuse L Ancre Th tre royal Le Th tre national Wallonie Bruxelles Nos partenaires pour l dition 2020 21 Les Hivernales CDCN d Avignon Occitanie fait son cirque en Avignon Plusieurs organismes accompagnent les artistes de Wallonie Bruxelles l international BRUXELLES Wallonie Bruxelles th tre danse WWW WBTD BE Wallonie Bruxelles musiques WWW WBMUSIQUES BE Wallonie Bruxelles images WWW WBIMAGES BE PARIS Centre Wallonie Bruxelles WWW CWB FR D l gation g n rale Wallonie Bruxelles WWW WBI BE PARIS doms21 FACEBOOK COM THEATREDESDOMS INSTAGRAM COM THEATREDESDOMS TWITTER COM THEATREDESDOMS

Page 71

MERCI Nous remercions chaleureusement Le gouvernement de la F d ration Wallonie Bruxelles Le minist re de la F d ration Wallonie Bruxelles Wallonie Bruxelles international Les membres de l association du Th tre des Doms Le conseil consultatif du Th tre des Doms Merci pour leur aide pr cieuse L Ancre Th tre royal Le Th tre national Wallonie Bruxelles Nos partenaires pour l dition 2020 21 Les Hivernales CDCN d Avignon Occitanie fait son cirque en Avignon Plusieurs organismes accompagnent les artistes de Wallonie Bruxelles l international BRUXELLES Wallonie Bruxelles th tre danse WWW WBTD BE Wallonie Bruxelles musiques WWW WBMUSIQUES BE Wallonie Bruxelles images WWW WBIMAGES BE PARIS Centre Wallonie Bruxelles WWW CWB FR D l gation g n rale Wallonie Bruxelles WWW WBI BE PARIS doms21 FACEBOOK COM THEATREDESDOMS INSTAGRAM COM THEATREDESDOMS TWITTER COM THEATREDESDOMS

Page 72

TH TRE DES DOMS 1 BIS RUE DES ESCALIERS SAINTE ANNE 84000 AVIGNON FRANCE 33 0 4 90 14 07 99 ACCUEIL LESDOMS EU WWW LESDOMS EU