simplebooklet thumbnail

Journée Mondiale de Prière et de Réexion
contre la Traite des personnes
Journée Mondiale de Prière et de Réexion
contre la Traite des personnes
VEILLEE de
8 février 2017
Mémoire de Sainte Bakhita
PRIÈRE
http://preghieracontrotratta.org/
Ce sont des enfants! Non pas des esclaves!
Pape François-8 Février 2015
“Chers frères et sœurs, aujourd’hui, 8 février, mémoire liturgique de sain-
te Joséphine Bakhita, la sœur soudanaise qui, enfant, vécut l’expérience
dramatique d’être victime de la traite, les unions des supérieures et des
supérieurs généraux des instituts religieux ont promu la Journée de prière
et de réexion contre la traite des personnes. J’encourage tous ceux qui
sont engagés à aider les hommes, les femmes et les enfants victimes de
l’esclavage, de l’exploitation, d’abus, considérés comme des instruments
de travailou de plaisir et souvent torturés et mutilés. Je souhaite que ceux
qui ont des responsabilités gouvernementales mettent tout en œuvre de
façon résolue pour éradiquer les causes de cette plaie honteuse, une pla-
ie indigne d’une société civile. Que chacun de nous se sente concerné
pour être la voix de nos frères et sœurs, humiliés dans leur dignité”.
INTRODUCTION
HYMNE D’OUVERTURE
Décorez une table avec des tissus noirs ou en couleurs. Posez -y des bougies en fonction
du nombre de participants que vous attendez. Cependant, un nombre supérieur à 9. Neuf
bougies seront allumées.
 
Choisissez un Hymne d’ouverture qui est en harmonie avec le thème de la veillée et qui est
connu, an que tout le monde puisse participer.
Si vous pouvez, faites voir la vidéo du Pape François: https://youtu.be/N6I0Cll-d20
Au cas où cela n’est pas possible, lisez le texte suivant.
- 1 -
 

Dans le monde il y a 168 millions d’enfants qui tra-
vaillent. Plus de la moitié, 85 millions, sont employés à
des travaux dangereux. (OIT)
20 millions d’enfants sont employés dans des indu-
stries de confection des habits, des tapis, des jouets,
des allumettes et cigarettes. L’agriculture demeure le
secteur principal qui emploie le plus les enfants (98
millions, ce qui correspond à 59%), le problème n’est
pas à négliger, même dans des services (54 millions)
et dans l’industrie (12 millions), la plupart sans contrat
de travail. Beaucoup d’enfants travaillent dans les en-
treprises qui produisent le cacao, le café, le coton, le
caoutchouc naturel et d’autres cultures. (OIT)
LAsie et le Pacique ont le plus grand nombre d’en-
viron 78 millions, soit 9,3% des enfants qui travaillent.
C’est l’Afrique sub-saharienne qui a la plus forte inci-
dence des enfants travailleurs avec environ 59 mil-
lions, soit 21% du total. (OIT)
Il y a 13 millions d’enfants travailleurs en Amérique
latine et dans les Caraïbes. Au Moyen-Orient et en Afri-
que du Nord ils sont 9,2 millions. (OIT)
Chaque année, 22.000 enfants meurent dans des
accidents de travail. 9% dans l’industrie, y compris dans
les minières et dans les caves extractives, dans l’indu-
strie manufacturière et dans la construction. (OIT)
Le nombre d’enfants impliqués dans des conits ar-
més a augmenté d’environ 300 mille unités au cours
des dix dernières années. L’âge moyen des enfants
soldats est de 14 ans. 40% des enfants soldats sont des
lles. (OIT)
Dans le monde, il y a 2 millions d’enfants exploités
dans la prostitution sur le marché mondial de l’indu-
strie du sexe. (UNICEF)
Chaque année, d’autres millions d’enfants à travers
le monde sont pareillement exploités sexuellement,
à travers la prostitution ou la pornographie, la plupart
trompés et contraints par force dans cette situation
avec de fausses promesses et peu d’informations sur
les risques. UNICEF)
Environ 1 sur 10 lles de moins de 20 ans, à un mo-
ment donné dans leur vie, ont été contraintes à avoir
des rapports sexuels ou d’autres actes sexuels contre
leur volonté.
Lecteur 1:
Ce sont des enfants!
Non pas
des esclaves!
Lecteur 2: La troisième édition de la Jour-
née Internationale de Prière et de Réexion
contre la Traite des Personnes met en évid-
ence la douleur et l’espoir des enfants, des
llettes et des adolescents victimes de la
traite.
Selon les dernières statistiques des Nations
Unies, un tiers des victimes de la traite sont
des enfants. Le nombre de personnes vi-
ctimes de la traite qui ont moins de 18 ans
est constamment en augmentation dans le
monde entier.
Les enfants et les adolescents sont victimes
de la traite aux ns d’exploitation sexuelle,
de la servitude domestique, du mariage for-
cé, de l’adoption illégale, du travail forcé, du
prélèvement d’organes, de la mendicité, des
actes criminels (comme dans le cas des en-
fants soldats et du transport de la drogue) et
de la sorcellerie.
Il est urgent d’écouter les cris des enfants, de
tous, de chaque famille et de chaque com-
munauté, qui soure la violence de l’exploi-
tation et de l’esclavage, qui sont blessés et
humiliés.
Lecteur 1: Nous voulons être un signe d’e-
spérance pour tous les enfants victimes de
la traite et de leurs familles, et nous disons:
«Ce sont des enfants! Non pas des escla-
ves!»
«Ce sont des enfants! Non
pas des esclaves!»
Après avoir lu chacune de ces données statistiques,
on éteint une bougie en souant.
Musique. longue pause pour la réexion.
- 2 -
Parole de Dieu
«Celui qui est un scandale,
une occasion de chute, pour
un seul de ces petits qui cro-
ient en moi, il est préférable
pour lui qu’on lui accroche au
cou une de ces meules que
tournent les ânes et qu’il soit
englouti en pleine mer»
(Mt 18, 6 ; cf. Mc 9, 42 ; Lc 17, 2).
Pause pour la réexion. Silence.
Témoignages (partager un clip vidéo ou
des textes qui parlent de la traite des
enfants, llettes et adolescents. Il serait
important que tout le monde soit à me-
sure de présenter aussi des témoignag-
es locaux
Certains témoignages vous pouvez les
trouver sur le site: www.preghieracon-
trotratta.org
Silence. Pause de réexion - 10/15 mi-
nutes.
Parole de l’Eglise
du Message pour la
Journée Mondiale des Réfugiés 2017
C
omment ne pas penser à ce sévère avertissement en
considérant l’exploitation perpétrée par des gens sans
scrupules aux dépens de nombreux enfants contraints à la
prostitution ou pris dans le circuit de la pornographie, asservis
dans le travail des mineurs ou enrôlés comme soldats, impli-
qués dans des tracs de drogue et dans d’autres formes de
délinquance, forcés à la fuite par des conits et par les per-
sécutions, avec le risque de se retrouver seuls et abandonnés?
P
ar ailleurs, la ligne de démarcation entre migration et tra-
c peut devenir parfois ténue. Les facteurs sont nombreux
qui contribuent à créer un état de vulnérabilité chez les mi-
grants, surtout s’ils sont mineurs: l’indigence et le manque de
moyens de survie –auxquels s’ajoutent des attentes irréalistes
suscitées par les media- ;le bas niveau d’alphabétisation; l’i-
gnorance des lois, de la culture et souvent de la langue des
pays hôtes. Tout cela les rend dépendants physiquement et
psychologiquement. Mais la plus puissante impulsion vers
l’exploitation et l’abus des enfants provient de la demande. Si
l’on ne trouve pas le moyen d’intervenir avec plus de rigueur
et d’ecacité à l’encontre de ceux qui en tirent prot, les mul-
tiples formes d’esclavage dont sont victimes les mineurs ne
pourront pas être enrayés.
Silence ou de la musique pour faire une
pause pour la réexion.
Chant: (au choix).
- 3 -
Nous devons reconnaître qu’il y a eu beaucoup
d’eorts pour combattre la traite des garçons,
des llettes et des adolescents. Beaucoup de
personnes dans le monde font la diérence:
De nombreuses congrégations religieuses
féminines et les Organisations Ecclésiales com-
me la CARITAS orent des refuges pour les enfan-
ts, les llettes et les adolescents victimes de la
traite. Après avoir été sauvés de diverses formes
d’exploitation et de la traite, les maisons d’accueil
orent de l’assistance psychologique, éducative
et socio sanitaire. Ces centres permettent aux
enfants de reconstruire leur avenir. Beaucoup de
ces enfants, après un temps d’accompagnement
holistique, sont en mesure de retourner dans leu-
rs familles d’origine.
Tous: «Je vous le dis en vérité, toutes les fois
que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus
petits de mes frères, c’est à moi que vous les
avez faites.» (Mt. 25, 40)
Preghiere spontanee
Parole de Dieu. Pendant que l’on lit l’Evangile, une
bougie (grande) est prise et placée sur la table à côté des
autres bougies.
«Je vous le dis en vérité,
toutes les fois que vous avez fait ces choses
à l’un de ces plus petits de mes frères,
c’est à moi que vous les avez faites.»
(Mt. 25, 40)
Au cours des 10 dernières années, de nom-
breuses organisations ont fait la promotion des
activités de prévention pour réduire la vulnérabil-
ité et par conséquent le risque d’être victimes de
la traite: des programmes éducatifs, des bourses
d’études pour les enfants issus de familles pau-
vres dans les zones rurales, des projets visant à
encourager l’indépendance économique et la
production des revenus, et à promouvoir l’accès
aux services de santé. La prévention est devenue
un mot-clé pour promouvoir un véritable change-
ment dans la société, en orant des opportunités
et des alternatives réelles aux garçons et aux l-
lettes et à leurs familles.
Tous: «Je vous le dis en vérité, toutes les fois
que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus
petits de mes frères, c’est à moi que vous les
avez faites.» (Mt. 25, 40)
Dans le monde les organisations ecclésiales,
sans but lucratif et engagées à la base, les organi-
sations gouvernementales, les mouvements po-
pulaires et les personnes du monde des aaires
renforcent la collaboration et le travail en réseau
au niveau local, régional et international contre la
traite des personnes.
Tous: «Je vous le dis en vérité, toutes les fois
que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus
petits de mes frères, c’est à moi que vous les
avez faites.» (Mt. 25, 40)
L’engagement commun de nombreuses orga-
nisations et politiques sociales de nombreux gou-
vernements ont aidé à réduire le nombre d’en-
fants travailleurs. Le total des enfants travailleurs
est en fait diminué d’un tiers depuis l’année 2000.
Changer c’est possible!
Tous: «Je vous le dis en vérité, toutes les fois
que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus
petits de mes frères, c’est à moi que vous les
avez faites.» (Mt. 25, 40)
Chacun peut ajouter des bonnes pratiques et des si-
gnes d’espérance et de lumière.
Lecteur 1: Notre Seigneur et notre Père, qui a
dit à Jérémie: “Voici, je lui donnerai la guérison
et la santé, je les guérirai, et je leur ouvrirai une
source abondante de paix et de délité” (Jr 33.6)
Avec conance, nous présentons nos préocc-
upations à Dieu et à chaque invocation nous
répondons:
Dieu, notre Père,
écoute notre prière
Silence - longue pause.
A chaque paragraphe lu, on allume une bougie sur la
table.
- 4 -
Paroles du Card. Luis Antonio Tagle
Abuja du 5 au 7 Septembre 2016
Lecteur 1: La traite des personnes est le symptôme des relations avec nous-mêmes, avec
la création et avec la société, déformées et détruites. Elle est «une expression de la culture
de l’orgueil, de l’autosusance, de la cupidité et du rejet, et de “l’use et jette loin les exclus.
Lecteur 2: L’esclavage commence quand les personnes ne respectent pas leur humani-
té, leur corps et leur potentiel spirituel. Elles regardent elles-mêmes, et par conséquent les
autres personnes, comme de simples instruments ou des objets pour atteindre un certain
objectif, en particulier l’argent, le prot, l’inuence ou le pouvoir.
Lecteur 1: Nous réitérons donc que l’absence d’une authentique écologie humaine qui prend
soin et défend la nature humaine et ses besoins réels de base, ainsi que l’environnement so-
cial et politique, qui favorise la croissance des conditions (créées par des êtres humains) des
êtres humains, tout cela favorise la traite des êtres humains et l’esclavage des groupes vul-
nérables tels que les peuples indigènes, les pauvres, les migrants, les réfugiés, les minorités,
les femmes et les llettes.
Lecteur 2: Si les systèmes social, culturel, politique et économique ne sont pas construits
sur des principes moraux et éthiques, ils ne pourront pas favoriser la croissance des êtres hu-
mains et le bien commun.
Lecteur 1 et 2: Que pouvons-nous faire?
Lecteur 3: Tout d’abord, comme Église et communauté de foi, nous devons avoir de la com-
passion pour les victimes de la traite des personnes.
Lecteur 4: Deuxièmement, nous avons besoin d’éduquer et de former notre conscience sur
la véritable valeur de la personne humaine, de la nature humaine, du corps humain et du tra-
vail humain.
(Courte pause)
Lecteur 5: Troisièmement. Nous devrions être la conscience de la société. Nous engager
activement à la transformation de la vie sociale, politique et économique, nous pouvons les
réorienter à l’inviolabilité de la dignité de la personne humaine et du bien commun. Dénoncer
et lutter contre la corruption, éradiquer et lutter contre la misère et la pauvreté, donner accès
à l’éducation et aux services sociaux et construire de solides systèmes de protection socia-
le…, sont là quelques-unes des mesures que nous pouvons prendre.
Lecteur 1 et 2: Que peut faire chacun de nous?
Lecteur 1: Qu’est-ce que je peux faire? Comment cela sera-t-il possible?
Si chacun de nous se posait cette question, et le faisait continuellement dans un processus
constant de prière et de réexion, quelqu’un, quelque part trouvera une réponse, aura une
idée, démarrera un projet pour améliorer la situation. Nous devons apprendre ensemble, en
partageant des idées, de bons exemples et surtout l’espérance.
Lecteur 2: Maintenant, c’est le temps de partager notre engagement personnel - Qui le veut
peut l’exprimer à haute voix et allumer une bougie.
- 5 -
Sources statistiques:
http://www.theworldcounts.com/stories/Child-Labor-Facts-and-Statistics
Marking progress against child labour - Global estimates and trends 2000-2012 (ILO-IPEC, 2013).
http://www.humanrights.gov/the-facts-on-child-soldiers-and-the-cspa.html ( USA)
http://borgenproject.org/10-child-labor-facts/
https://en.wikipedia.org/wiki/Child_labour
http://www.answers.com/Q/What_are_facts_about_child_labor#slide=1
Source: Agence nationale de la criminalité (2014) au Royaume-Uni
Chant nal
Idées pour la prière des dèles. Ce sont des enfants! Non pas des esclaves!
Seigneur, ta parole nous appelle à avoir faim et soif de la justice, elle nous conduit à la miséricorde et nous renou-
vèle. Conduis-nous à une foi qui nous engage à construire un monde meilleur pour tous Tes ls et Tes lles.
Seigneur, aide-nous à dénoncer tout crime contre les enfants et les llettes. Engage-nous à agir toujours chaque
fois que nous soupçonnons qu’un enfant ou une enfant est en danger. Ne nous laisse pas tranquilles jusqu’à ce que
nous soyons en mesure d’agir en leur faveur.
Seigneur, tu vois la sourance des enfants épuisés par de longues heures de travail et qui ont peu à manger. Tu
connais leur fatigue et ils peuvent se faire du mal facilement. Protège-les des dangers et aide-nous à agir en leur
faveur.
Seigneur, nous te prions pour les dirigeants an qu’ils approuvent des lois contre toutes les formes d’exploitation
ainsi que les lois sociales qui favorisent l’éducation et la croissance intégrale des garçons et des lles. Que les gou-
vernements du monde entier s’engagent eectivement pour la réalisation des Objectifs Soutenables du Millénaire
pour le développement durable dans le temps préétabli.
Seigneur, nous prions pour les enfants et les llettes, quelles que soient leurs conditions socio-économiques,
qu’ils/elles puissent avoir accès à des programmes éducatifs intégrés qui permettent la croissance spirituelle,
physique, émotionnel et académique.
Seigneur, aide-nous à soutenir chaque famille, an qu’elle puisse vivre la plénitude de la vie que tu as voulue pour
eux.
PRIÈRE FINALE:
Quand nous entendons parler d’enfants, hommes et femmes trompés et emmenés en des lieux in-
connus dans le but d’exploitation sexuelle, de travail forcé et de vente d’organes, nos cœurs s’in-
dignent et notre esprit est aigé car leur dignité et leurs droits sont piétinés par les menaces, les
mensonges et la violence. Dieu, aide-nous à contrecarrer par notre vie toute forme d’esclavage. Nous
te prions, avec sainte Bakhita an que la traite des personnes cesse. Donne-nous sagesse et coura-
ge pour nous rendre proches de tous ceux et celles qui ont été blessé/ées dans le corps, le cœur et
l’esprit, an qu’ensemble nous puissions réaliser ta promesse de vie et d’amour tendre et inni pour
nos frères et sœurs exploité/es. Touche le cœur de celles et ceux qui sont responsables de ce crime
horrible et soutiens notre engagement pour la liberté, ton don pour tous tes ls et lles. Amen.
- 6 -