simplebooklet thumbnail

of 0

AU-DELA


Recueil de poemes




par Calie Magnolia

Note de l'auteur

Et le temps passe, et la vie continue

Plus la vie continue, plus le temps passe

Plus le temps passe, plus on avance

Plus on avance, plus on est déçu

Plus on déçu, mieux on avance

Et l’on change sans devenir différent

Et la roue tourne avec les blessures qui perdurent

Et l’on récolte ce qu’on a semé

Et la sagesse s’installe chez soi sans s’annoncer

Et l’on se contredit humblement…..

  Destin de Lys

Le beau spectacle vient de commencer

Allez! L’heure est de se réveiller

Soleil pourquoi as-tu autant changé

Matin ne vois-tu pas que c’est l’été

 

Préparez-vous très chères gentes fleurs

Le grand parc de la vie vous appelle

Parez-vous, souriez, soyez belles

Courage, patience et point de peur

Fiant et sûre, elle trébuche

Goguenardises, elle en est muse

Candide, elle n’a pas vu la ruse

Reines, retournez dans vos ruches

 

Dans la parade, Lys y défile

Délicate, souple dans la file

Au jour béni du cirque de l’amour

Coquette, polie elle attend son tour

 

Splendeur cette fontaine du bonheur

Où on expose toutes ces couleurs

Deux amoureux captivés s’arrêtent

Quelle beauté en faire cueillette?

Déjà Rose sur son tapis rouge

Étale ses royales pétales

Et même Orchidée se régale

Envoutante, fait son tour et bouge

 

Les plus mignonnes ont été choisies

Joyeuse Oxalide a transmis

Sa gaieté de cœur à Enfant triste

Pauvre Lys n’est point ensorcelante

  

Petit oiseau porteur de message

Chante : Rose enchante les mariés

À Rome Orchidée fait voyage

Oxalide d’un bambin est aimée

 


 

Miséricorde! Quand viendra le jour

Où dame Lys se fera contempler

Puisse Jardinier lui faire la cour

Et réaliser son conte de fée


Faute de beauté particulière

Simple Lys n’attire aucun regard

De toutes, la risée est la pire

Une ratée, n’est pas digne d’égard

 

Finalement Secret aperçoit Lys de loin

Sans tarder il décide d’en prendre soin

A la sortie du parc, des méchants sans cœur

Tuent Secret et laissent Lys dans la peur


 

 

                                       

 

Seule à nouveau, Lys tombe sur Idéal

Lys s’amuse tellement que c’est anormal

Ce bonheur insensé est de courte durée

Idéal l’a déçu, elle s’est faite leurré


Beau lui semble être intéressé

Son sourire ne laisse rien deviner

Cette jeune chair doit lui être livrée

Délicate que nul n’a encore touché

 

Protection divine entoure Lys

Point de place pour ce ravisseur

Emprisonnez cet arnaqueur

Car il ne mérite pas Lys

Églantine 

Le soir, la nuit brille

Les étoiles étincellent

Pour donner naissance à celle

Qui Églantine sera la perle

 

Perdue et enfouie dans le temps

Églantine naquit d’amour

Mais elle ne croit plus en l’amour

Bafouée, méprisée dans le temps

 

 

 

Églantine vit dans un monde sans amour

Pourtant elle est amoureuse de l’amour

Elle rêve d’un amour séculaire

Que de déceptions dans cette aire

 

Égarée, elle a perdu sa boussole

Elle est à tout jamais bloquée sur ce sol

Où romance, galanterie, classe sont obsolètes

Et perle pour toujours sera désuète.

Aujourd’hui ce message se répète en boucle

Il hante mes jours et mes nuits

Plus fort qu’un cauchemar, plus poignant

qu’un remord

Je le sens, il est réel, il me bouscule

Je la recherche à présent, jour et nuit

Je crie si fort, que ma langue je mords

Où est ma Bruyère Bleue ?

Ma nuit

La magie s’opère vraiment la nuit

Quand sonne ffinalement les douze coups de minuit

J’arrête de rêver et j’entre dans mon monde “ma nuit”


Mon monde à moi, 

Je  ne le partage  pas, il est à moi

C’est mon temps, ma nuit et moi…


Tout le monde est en couche

Pas le moindre bruit de bouche

Sans hésiter j’enfile mes babouches…

Sans regrets, je laisse ma chaleur

Pour l’inconnu de cette heure

C’est ma petite sauterie de bonheur


Si vous êtes de celle qui aiment des trucs cochons

Faut en faire la confession

Du péché mignon au pardon


Vous allez en douce vous faufiler

Et la nuit les concocter

Et prendre le plaisir d’imaginer



La nuit, un monde de plaisir est offert

Mon coeur est grandement ouvert

Mon imagination se transfère 


Ma cuisine est mon art

Où le sucré et le salé ont tous leur part

De voir le jour pas trop tard…


Ma nuit s’achève

Mes yeux se crèvent 

Le soleil se lève...